Jeudi 01 novembre - 15h31

Au sommaire du numéro de novembre de GRANDPRIX Magazine

Pour le numéro de septembre de GRANDPRIX Magazine, découvrez en couverture Lorenzo de Luca, pilote Italien hors pair qui s'illustrait aux derniers JEM de Tryon. Retrouvez aussi un reportage dans les écuries de la Normande Félicie Bertrand, cavalière du haras de Clarbec. Entretien croisé ensuite avec quatre anciens sélectionneurs de l'équipe de France de jumping, qui ont dressé le bilan de la situation actuelle. Ce mois-ci, GRANDPRIX a dessiné le portrait de Toledo de Kerser, champion du complétiste Tom McEwen. Rencontre également avec la dresseuse française Barbara Clément Klinger, revenue à haut niveau cette année, ou encore avec Romane Orhant, jeune cavalière Poneys. Retrouvez-en plus encore en kiosques et sur le site internet GRANDPRIX-Abonnement.com. 

"J'ai découvert une nouvelle sorte d'adrénaline", Lorenzo de Luca
En l'espace de quelques saisons, Lorenzo de Luca a véritablement pris une autre dimension. Il l'a encore prouvé fin septembre à Tryon, où il a terminé septième de ses deuxièmes Jeux équestres mondiaux, disputés avec Irenice Horta, une excellente jument qu'il ne montait pourtant que depuis trois mois! Sociétaire depuis fin 2014 des écuries Stephex, non loin de Bruxelles, le jovial Italien de trente et un ans semble désormais capable des plus grands exploits, qui plus est avec des montures très différentes. Et, pourvu qu'elle puisse compter à la fois sur lui et sur Alberto Zorzi, son homologue établi chez Jan Tops, la Squadra Azzurra a tout pour renouer avec son glorieux passé! Dans les allées du CSIO 5* Longines de Barcelone, Lorenzo de Luca s'est confié à Grand Prix.

Félicie Bertrand entre dans la lumière
L'année 2018 restera sûrement dans la mémoire de Félicie Bertrand. Première sélection en équipe de France, premières médailles dans un championnat avec l'or individuel et l'argent par équipes aux Jeux méditerranéens, premier CSI 5*, première victoire en Grand Prix CSI 3*... Grâce à Sultane des Ibis et Chacco Rouge, Félicie s'est propulsée à un niveau qu'elle n'avait jamais connu. Et l'arrivée dans son piquet de Flora de Mariposa, Vagabond de la Pomme, Urano de Cartigny et tous les autres chevaux du haras de Clarbec permet à la souriante amazone de voir encore plus haut.

La contre-performance des Bleus sous l'oeil de quatre anciens sélectionneurs
En septembre, à Tryon, l'équipe de France n'a terminé que neuvième des Jeux équestres mondiaux. Comme en 2006, lorsqu'elle était managée par Jean-Maurice Bonneau, elle a échoué dans sa quête de qualification olympique. L'année suivante, sous la conduite de Gilles Bertran de Balanda, elle avait vécu un camouflet aux championnats d'Europe de Mannheim, si bien qu'elle n'avait finalement pas pu participer aux JO de 2008. Ayant entamé un long travail de reconstruction, le Provençal avait alors laissé sa place à Laurent Elias puis au Néerlandais Henk Nooren, avec lesquels les Bleus avaient retrouvé le chemin des podiums de 2009 à 2011. Forts de leur expérience, ces quatre anciens patrons du jumping tricolore portent un regard intéressant sur la situation actuelle, invitant plutôt à l'optimisme et soutenant sans réserve leur successeur Philippe Guerdat. Entretien croisé.

Toledo de Kerser, un champion que l'on n'attendait pas
Compte tenu de ses origines très orientées vers le saut d'obstacles, rien ne prédestinait Toledo de Kerser à devenir un grand champion de concours complet. Pourtant, c'est bien dans cette discipline que le hongre de onze ans s'épanouit. Douzième et médaillé d'or par équipes aux Jeux équestres mondiaux de Tryon sous la selle du Britannique Tom McEwen, ce Selle Français a toujours concouru outre-Manche.

Barbara Clément Klinger, entre rigueur et passion
Dix-sept ans après ses derniers championnats d'Europe Jeunes Cavaliers, Barbara Clément Klinger a renoué avec l'équipe de France de dressage au début de l'été à l'occasion du CHIO de Rotterda. Une juste récompense pour cette Francilienne de trente-huit ans, qui ne compte ni ses heures ni ses efforts. Et même si la France n'a finalement pas envoyé de dresseurs aux Jeux équestres mondiaux de Tryon, on devrait à nouveau entendre parler du couple qu'elle forme avec la belle Dirbini.

Romane Ohrant a tout d'une grande
Depuis un peu plus d'un an, Romane Orhant écume avec succès les plus beaux terrains de concours aux rênes de Quabar des Monceaux, le poney le plus célèbre de France. Sucédant à Ninon Castex et Charlotte Lebas, elle s'est imposée comme le pilier de la jeune équipe de France envoyée aux championnats d'Europe de Bishop Burton, cet été en Grande-Bretagne. Calme et efficace, la Normande de quatorze ans impressionne par sa précocité.

Retrouvez le magazine en kiosques, ou bien sur le site de GRANDPRIX-Abonnements.com en cliquant ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter