Steve Guerdat aux trousses d’Harrie Smolders dans le classement mondial

S'il a déjà occupé la place de numéro un mondial pour la première fois en 2012, Steve Guerdat s'en est à nouveau rapproché ce mois-ci.
Crédit : Scoopdyga

Mercredi 10 octobre - 09h34 | Lucas Tracol

Steve Guerdat aux trousses d’Harrie Smolders dans le classement mondial

Le nouveau classement mondial Longines édité par la Fédération équestre internationale vient (enfin) de sortir ! Pour le sixième mois consécutif, le Néerlandais Harrie Smolders domine cette hiérarchie devant un Steve Guerdat qui a fait un sacré bon. Le Suédois Henrik von Eckermann complète ce trio de tête tandis que plus aucun Français ne figure dans le top dix des meilleurs cavaliers au monde. 

Les Jeux équestres mondiaux de Tryon ont assez largement rebattu les cartes dans la toute dernière édition du classement mondial Longines de saut d’obstacles. Si le Néerlandais Harrie Smolders est parvenu à se maintenir au sommet, il a désormais à ses trousses un nouveau dauphin, qu’il domine d’une avance relativement confortable de cent dix points. Malheureux par équipes mais médaillé de bronze en individuel grâce à l’incomparable Bianca aux Jeux équestres mondiaux de Tryon, Steve Guerdat a bondi de sept rangs, pour se placer deuxième. Vainqueur de la Chasse, fautif par deux fois dans l’épreuve par équipes et enfin double zéro dans la finale individuelle, le Suisse a totalisé pas moins de six cent points en Caroline du Nord. Deuxième du Longines Global Champions Tour de Rome grâce à Cantinero et décoré de l’argent par équipes à Tryon, Henrik von Eckermann se place à seulement quatre petits points du champion olympique helvète. 
De son côté, malgré sa victoire dans le Grand Prix CSI 5* de Bruxelles avec Comme Il Faut 5, Marcus Ehning a rétrogradé de deux rangs, pour se placer cinquième derrière l’un des médaillés d’or par équipes des Mondiaux, McLain Ward. 

Sacrée championne du monde en individuel grâce à l’exceptionnelle DSP Alice, l’Allemande Simone Blum a troqué sa cent quarante-deuxième place mondiale pour la quatre vingt-septième. Déjà installé plus haut dans la hiérarchie, Martin Fuchs qui était à sa droite sur le podium de Tryon est désormais dixième. 
Lui aussi auteur d’un superbe championnat individuel qui s’est soldé par une sixième place, Max Kühner a bondi de vingt rangs et se retrouve aux portes du top trente. 

Plus aucun Français dans le top dix

Plus aucun Français dans le top dix - Steve Guerdat aux trousses d’Harrie Smolders dans le classement mondial

Toujours meilleur français, Kevin Staut devra grimper dans le classement pour prendre part au Top Ten en décembre.
Crédit : Scoopdyga

S’il était le mois dernier l’unique Tricolore à s’accrocher aux top dix de la hiérarchie mondiale, Kevin Staut n’a pu s’y maintenir en septembre. Pourtant sixième du Grand Prix CSIO 5* de Gijón avec For Joy van’t Zorgvliet*HDC et classé dans quatre épreuves au CSI 5* de Waregem, le leader français est désormais quatorzième, à cent trente-cinq points de la dixième place. S’il veut pouvoir défendre son titre dans le mythique Top Ten du CHI de Genève, le Normand devra donc gagner au moins quatre places le mois prochain. 
 
Malgré sa deuxième place dans le Grand Prix CSI 5* de Waregem, Simon Delestre a perdu un rang, et se classe désormais quinzième, bien loin devant le Tricolore suivant. Il faut en effet descendre à la quarante-deuxième place, celle de Julien Epaillard, pour voir à nouveau du bleu blanc rouge. Comme en septembre, Patrice Delaveau est cinquante-cinquième, à quatre rangs d’Alexis Deroubaix, qui a quant à lui réalisé une sacrée remontada. Avec comme seuls points engrangés ceux de Tryon (deux cent cinquante tout de même !) sur Timon d’Aure, le protégé de la famille Chenu a gagné vingt-cinq places. Olivier Robert est soixante-cinquième, tandis que la meilleure amazone tricolore Pénélope Leprevost pointe à la soixante-quatorzième place. Petite dégringolade à noter pour Roger-Yves Bost, qui a troqué sa cinquante-septième place pour la quatre vingtième. 
 
Le classement complet ici
 

À lire également...

Réagissez

  • mire - le 11/10

    je crois que la messe est dite, Monsieur Muda …………..

  • chergarmail - le 10/10

    Vous ne vous épuisez jamais à déverser votre venin sans cesse sur tous les cavaliers et trop souvent sur les mêmes qui ont pourtant brillé autrement plus que vous à très haut niveau ? Je ne comprends pas à quoi cela vous sert à toujours à la ramener. Peut-être pour vous donner une importance que vous n'avez pas. En tout cas, moi, vous me fatiguez et vraisemblablement pas que moi quand je lis les écrits de certains en réaction à vos commentaires. Vous êtes insupportable ! Au fait, on vous voit quand sur un barrage d'un GP 4* 140-160 ??

  • ALBERT MUDA - le 10/10

    80ème Bosty , et Rozier , 166ème !!! Pourtant , parfois , il parvient à se qualifier pour le barrage mais ce n'est pas son truc , les barrages .

Le mag

GRANDPRIX #100 GRANDPRIX n°100 OCTOBRE

GRANDPRIX #100

(GRANDPRIX n°100 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter