Tout faux pas se pardonne en équitation

Crédit : © DR

Mardi 23 octobre - 17h10 | Maxence Magnin

Tout faux pas se pardonne en équitation

Si un faux pas d’humain peut parfois être décisif dans une relation nous, cavaliers, sommes beaucoup plus cléments avec nos montures. Parce que les chevaux sont des animaux à la base sauvage ou qu’ils ne sont pas faits pour être montés, beaucoup d’excuses nous viennent à l’esprit lorsqu’un écart de situation se produit. Voici donc un top des faux pas et de leurs excuses que l’on trouve toujours à nos chevaux.   

 - Tout faux pas se pardonne en équitation

Lorsqu'un cheval refuse, c'est qu'il y a une bonne raison qui vient souvent du cavalier.
Crédit : © Scoopdyga

La morsure ou pincement. Certains chevaux ou poneys ont pour fâcheuse habitude de mordre ou de pincer les humains lorsque nous les resanglons par exemple, ou bien lorsque nous passons devant leur boxe. La recherche de raisons à ce phénomène est donc régulière et parmi les explications peuvent donc se trouver celles-ci : soit l’animal a été traumatisé petit lors du débourrage, soit il ne nous aime simplement pas. 
Le coup de sabot. L’une des premières règles que nous apprennent les moniteurs lorsque nous sommes petits est de ne pas passer trop près du derrière des chevaux. Mais en grandissant, la confiance prend place et un drame peut vite arriver. Pas d’excuse valable pour l’homme, puisque le coup de sabot est un mécanisme de défense chez le cheval et celui-ci a donc pu se sentir menacé. 
La purée de doigt de pied. Entre un humain de 50 à 80kg contre un équidé de 350 à 500, le combat est vite réglé et notamment celui des doigts de pieds. Eh oui, lorsqu’un cheval nous marche sur le pied, la douleur est telle qu’il est inutile de lui demander gentiment de se pousser. Mais encore une fois, le cavalier ou la cavalière pense toujours qu’il ou elle n’aurait pas dû mettre son pied à cet endroit. 
Le fouet de queue. Durant l’été de manière générale, les chevaux se défendent contre les insectes et particulièrement les mouches. Cela passe donc par le fouet de la queue pour la zone d’arrière main. Le souci, c’est qu’il nous arrive aussi de devoir passer dans cette zone-là, pour curer les pieds par exemple. Joie et bonne humeur lorsque nous nous faisons donc fouetter le visage avec ces doux crains qui cinglent plus que légèrement. 
 

Le coup de tête. Il arrive aussi aux chevaux de nous assommer accidentellement avec leur tête.  Un véritable plaisir, d’autant plus lorsque nous ne le voyons pas du tout venir. Encore une fois, cela vient assez souvent du fait que beaucoup d’insectes les dérangent. Un certain pourcentage vient aussi du fait que les chevaux ne font pas attention lorsque vous êtes proches d’eux, ou qu’ils se fichent totalement de votre présence. 
La roulade. Parce que chaque équidé se sent bien mieux après une bonne roulade, nous ne pouvons leur empêcher de réaliser ce rituel lorsqu’ils en ont besoin. Toutefois, une envie pressante peut parfois leur prendre lorsque nous sommes encore sur leur dos, dans une rivière, sur la plage ou dans un champ par exemple. Mais encore une fois, l’argument du réflexe naturel prend le dessus. Et puis qu’on se le dise, cela fait toujours une bonne histoire à raconter. 
La chute ou le refus. C’est une situation inévitable dans la vie d’un(e) cavalier(e). Le refus voire même la chute sont toujours des situations embrassantes, surtout lorsqu’il s’agit ensuite de rattraper sa monture. Si certains oseraient remettre la faute sur le cheval, nombreux sont ceux qui prennent toujours l’erreur à leur compte et dédouanent le cheval de tout faux pas. 
La volte-face. Une volte-face peut être rapide, mais surtout subite. Si sur le coup nous ne sommes jamais bien contents, ce comportement a toujours une bonne raison d’être, la peur étant la première au top du classement. Il arrive aussi que d’autres équidés voient simplement quelques fantômes…
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #107 GRANDPRIX n°107 JUIN

GRANDPRIX #107

(GRANDPRIX n°107 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter