Vendetta pour la Belgique, remontada pour les Bleus à Barcelone

Nicola Philippaerts et Harley van de Bisschop ont été les garants de cette victoire.
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 07 octobre - 19h16 | À Barcelone, Yeelen Ravier

Vendetta pour la Belgique, remontada pour les Bleus à Barcelone

La Belgique s'est imposée dans la finale mondiale des Coupes des nations Longines, cet après-midi à Barcelone. Sur la piste du Real Club de Polo, les Diables Rouges se sont vengés de leur déroute des Jeux équestres mondiaux de Tryon. Après moult rebondissements, l'équipe de France a terminé bonne deuxième, suivie de l'Irlande.

 - Vendetta pour la Belgique, remontada pour les Bleus à Barcelone

Niels Bruynseels et Gancia de Muze.
Crédit : Scoopdyga

Le dernier acte de la finale mondiale des Coupes des nations Longines s'est tenu cet après-midi sur la piste du Real Polo Club de Barcelone, en Espagne. Au terme d'une épreuve bien construite, palpitante et nourrie de rebondissements, la Belgique a récupéré le précieux trophée, qu'elle avait déjà soulevé en 2015. Une victoire d'équipe qui arrive à point nommé pour les Diables Rouges, qui avaient traversé des Jeux équestres mondiaux catastrophiques à Tryon il y a deux semaines! Pour rappel, le quatuor avait enchaîné les contre-performances dès le premier jour et n'avait même pas pu participer à la finale par équipes.

Ne comptant aucun des couples en lice lors de ce dernier championnat, l'escouade belge a été la seule à boucler son affaire avec deux scores vierges cet après-midi. Ouvreur, Niels Bruynseels a lancé les siens sur les meilleurs rails en signant un parcours parfait avec sa fabuleuse Gancia de Muze. Les choses se sont ensuite corsées avec les deux tours à douze points de Pieter Devos et Jos Verlooy, qui ont notamment buté sur le triple vertical-vertical-oxer placé en 4 par Santiago Varela. Désigné finisher par le chef d'équipe Peter Weinberg, en poste depuis début 2017, Nicola Philippaerts n'avait pas le droit à l'erreur, ne serait-ce que pour rester sur le podium. Contrat rempli pour le Belge, qui a déroulé un sublime sans-faute aux rênes de H&M Harley van de Bisschop, avec lequel il s'est illustré à de nombreuses reprises en Grands Prix cette année, gagnant notamment celui du CSI 5* d'Estoril en juillet.

La victoire finale de cette épreuve dotée d'1,25 million d'euros dépendait aussi de l'ultime cavalier à se présenter. Sous la pression de ses coéquipiers et supporters, Lorenzo de Luca a craqué sur la toute dernière ligne avec Ensor de Litrange LXII, ajoutant huit points au compteur final de l'Italie. Après avoir signé la meilleure performance vendredi, la Squadra Azzurra a dû se contenter d'une médaille en chocolat... Dure loi du sport!
 

Une deuxième place qui remonte le moral des troupes françaises

Une deuxième place qui remonte le moral des troupes françaises - Vendetta pour la Belgique, remontada pour les Bleus à Barcelone

Mal engagée jusqu'à la toute fin, l'équipe de France a finalement réussi à remonter le courant du classement général en accrochant une superbe deuxième place. Ouvreur du quatuor tricolore, Kevin Staut est passé tout près du score vierge, aux rênes d'un For Joy van't Zorgvliet*HDC très détendu, mais a dû se satisfaire d'un score de quatre points, avec une faute concédée sur la rivière. Par la suite, Cédric Angot a écopé du même score avec Saxo de la Cour, péchant sur le vertical 11. Pour autant, ces deux couples ont déroulé de magnifiques prestations et n'ont pas du tout semblé fébriles. Malheureusement, le scénario s'est avéré tout autre pour Mathieu Billot... Juché sur un Quel Filou 13 très - trop? - bondissant, le Normand n'a pu éviter une faute sur un oxer en début de tour, son grand gris s'étant bien trop perché en l'air, ainsi trois autres sur les barres de Spa placées à l'entrée du double placé en 7, la rivière qui lui succédait et l'avant-dernier double. Soit un lourd total de dix-sept points. Ultime Veste Bleue à partir, Olivier Robert, en selle sur Eros, a essayé de garantir un podium à ses coéquipiers. Malheureusement, le Bordelais, "perdant un peu son sang-froid" selon ses propres aveux, a buté sur les deux derniers éléments du parcours. Performance honorable tout de même pour ce couple, qui, pour rappel, s'est élancé aujourd'hui en remplacement de Pénélope Leprevost, qui a préféré en rester là avec le jeune Vancouver de Lanlore, peut-être un peu impressionné par l'épreuve en nocturne de vendredi.

De quoi redonner du baume au coeur de l'équipe de France, qui traverse une période compliquée en termes de résultats en grands championnats depuis un peu plus d'un an. Si les cavaliers de talent ne lui manquent vraiment pas, les performances par équipes se font rares depuis la médaille d'or olympique de Rio. Profitant d'un scénario avantageux - ainsi est toujours fait le sport! -, l'équipe tricolore a, grâce à cette deuxième place, une fois de plus prouvé qu'elle avait les ressources nécessaires pour revenir au combat en toutes circonstances.

L'Irlande s'invite sur le podium, l'Italie craque

La troisième marche du podium a accueilli l'Irlande de Rodrigo Pessoa. À égalité de points avec la France, mais moins rapides en piste, les Vestes Vertes ont tout de même bouclé une performance satisfaisante, d'autant plus qu'elles ont concouru sans ses deux leaders que restent Cian O'Connor et Denis Lynch. Les deux meilleurs scores du quatuor ont été signés par Billy Twomey et Anthony Condon, qui n'ont écopé que de quatre points de pénalité aux rênes de Kimba Flamenco et SFS Aristio.

Les Italiens vont probablement moins bien dormir ce soir... Premiers ex aequo avec l'Autriche vendredi soir, les Transalpins ont semblé en passe de remporter leur première finale des Coupes des nations Longines. En dépit de l'incroyable prestation de Riccardo Pasani, qui s'est littéralement promené avec Cachlot, Luca Marziani, Bruno Chimirri et Lorenzo de Luca ont tous concédé huit points. Ce dernier, qui tenait la victoire entre ses mains, doit sacrément s'en vouloir... Gageons que l'avenir lui donne l'occasion de se rattraper!

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

  • Salvatore - le 07/10

    Cazzo di merda ! Ensor de Litrange ( Cheval Belge ) qui donne la victoire à la Belgique. lol

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter