Bakar de l’Océan, surprenant Champion des 7ans

Bakar de l'Ocean LA, champion de France 2018 sous la selle de Lousi Seychal
Crédit : Pauline Chevalier

Dimanche 30 septembre - 15h02 | A Lamotte Beuvron, Pauline Chevalier

Bakar de l’Océan, surprenant Champion des 7ans

L’édition 2018 du Championnat de France des 7ans a été un peu surprenante. En effet, le plateau n’était pas le plus complet, ne rassemblait pas la totalité des bons sujets de cette génération mais on a pu voir quelques chevaux très prometteurs pour l’avenir. Qui sera le prochain crack de l’équipe de France ?  

Confusion sur le cross

Confusion sur le cross - Bakar de l’Océan, surprenant Champion des 7ans

Bogoss du Levant*ENE-HN, 3ème avec Arnaud Boiteau
Crédit : Pauline Chevalier

Le concours a débuté très tôt le vendredi matin tant et si bien que tout n’était pas callé en terme de piste de détente et de cloche du jury. C’est la talentueuse Birmane (Vargas de Ste Hermelle) qui ouvrait le bal sous la selle de Thomas Carlile. La gagnante du CIC2* du Pin et seconde du CCI2* de Millstreet fait de belles choses mais n’accroche pas sa place habituelle du dressage. Première à ouvrir le cross, elle termine parfaitement dans le temps. Malheureusement, il y a eu une certaine confusion sur le cross avec un petit mélange dans la couleur des fanions et Thomas fait une erreur d’obstacle ce qui lui vaut une élimination. Ce cross fait quand même quelques dégâts mais Maxime Livio conserve sa première place acquise au dressage avec Billy Elmy*Chacok un fils de Qif Elmy et Kenza de Cartigny par Dandy de Surcy. Bolero Manjoulet (C Indoctro et Ravaine Menjoulet par Mr Blue) est en embuscade avec Françoise Pons, Banzai du Loir (Nouma d’Auzay et Gerboise du Cochet par Livarot) et Axel Coutte sur le podium provisoire tout comme Bogosse du Levant*ENE-HN (King Size et Emotion du Levant par Fol Avril) associé à Arnaud Boiteau et Baron d’Etat (Mylord Carthago et Question d’Etat par I Am Boy) et Mathieu Lemoine. Ce cross sera une déception pour Grace (Andretti et Tosca par Jazz) et Clara Loiseau et Hervé Letheux et Be On Cat (Lamm de Fetan et Nicely de Riverland par Shogoun II) qui sont éliminé pour la même confusion d’obstacle entre autres.
 

Un champion non qualifié pour le Mondial du Lion

Un champion non qualifié pour le Mondial du Lion - Bakar de l’Océan, surprenant Champion des 7ans

Billy Elmy*Chacok et Maxime Livio préparent l'avenir
Crédit : Pauline Chevalier

Mais finalement, les écarts posés lors du dressage et du cross ont été la source du chamboulement de classement final à l’issue du saut d’obstacle. Pourtant moins fautif que certaines années, le cso fait perdre toute chance de podium à beaucoup de couples en forme. Ce sera le cas pour Banzai du Loir, Boekelo Fonroy (Benjamin Massie), Born West (Stéphanie Werthmann), Bolero Menjoulet et bien sur Billy Elmy, la monture en tête sous la selle de Maxime Livio qui perd le titre pour une petite barre à terre. Billy est un cheval formidable que nous avons acheté fin 2016 au Haras d’Elmy qui sont des éleveurs passionnés avec qui nous travaillons depuis longtemps. Il est issu d’un étalon pas du tout connu mais qui présente une locomotion, une classe de galop, une force qui l’aurait probablement amené à faire une vraie carrière internationale en trois étoiles de complet s’il avait été sous la selle d’un professionnel. Billy a tout d’un cheval d’avenir. Nous le formons patiemment et malheureusement, je n’ai pas pu l’amener au sans faute pour ce championnat. Mais on le retrouvera dans les belles épreuves à l’avenir. Bogoss du Levant*ENE-HN et Arnaud Boiteau est troisième après un très beau sans faute. Le cavalier du Cadre Noir continue de former son piquet pour conserver sa place au plus haut niveau au fil des ans. C’est le troisième à l’issue du dressage et du cross, Bakar de l’Océan LA, fils de Grafenstolz et Marlene des Chaumes par Gunter de l’Herbage, qui s’impose à l’issu d’un sans-faute. Le cheval monté par Louis Seychal, jeune cavalier de Lyon qui a été ne formation initiale à l’ENE, n’a pas été le plus performant tout au long de l’année et notamment sur le cso et il n’est d’ailleurs pas qualifié pour le Mondial du Lion d’Angers puisque jusqu’à cette performance, Bakar et Louis étaient pénalisés sur le cso. (Voir la réaction de Louis Seychal recueillie par Grand Prix Replay)
La sélection finale pour le Championnat du Monde des 7ans devrait être annoncée dans la semaine. Certains chevaux semblent incontournables au vu de leur performance tout au long de l’année et malgré leur absence ou leur contreperformance ici. En tout cas, la suite du classement de ce Championnat qui met à l’honneur Baron d’Etat, Bordeaux’Jac (Norton d’Eole et L’or de Grez par Shogoun II) et Yann Demirdjian, Blue Bird de Beaufour (Diamant de Semilly et Macy Van Leut par Elanville) et Florian Ganneval,  Better Win (L’Arc de Triomphe et Funcury par USeful) et Géraldine David ou Amaury Choplain avec deux top chevaux Beaune d’Epte (Quack et Casandre III par Grand d’Escal) et Betiz’delaboiselerie (New York et Even Dan par Hivanoe) montre une génération peut-être moins nombreuse que certaines années mais avec d’excellentes dispositions pour l’avenir.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter