Les apports de l'équitation

Crédit : © Scoopdyga

Vendredi 28 septembre - 16h54 | Maxence Magnin

Les apports de l'équitation

L’équitation est un sport, mais c’est aussi avant tout une passion. Une passion qui a mené de nombreuses personnes à continuer de pratiquer cette activité en lien avec les chevaux, pour de simples raisons comme pour d’autres un peu plus complexes. Parce que l’équitation signifie beaucoup de choses pour les personnes qui la pratiquent, GRANDPRIX-Replay.com vous propose un récap’ de ce que peut nous apporter l’équitation.  

De la confiance en soi. L’équithérapie parle d’elle-même et reste l’exemple le plus frappant de nos jours, pour les personnes en situation de handicap qui parviennent à s’épanouir via l’équitation. Plus largement, il est vrai que l’équitation force l’individu à se surpasser pour atteindre des objectifs sans être jugé par l’être vivant qui l’accompagne (soit l’équidé). Pour des personnes timides par exemple, l’équitation est un moyen de s’affirmer et surtout, de s’exprimer. 
De la remise en question. « L’équitation est le seul sport individuel qui se pratique à deux ». Cet adage en dit long sur la relation que nous menons avec notre ou nos monture(s). Quoi qu’il advienne, ce sont toujours elles qui ont tôt ou tard le dernier mot sur la relation. L’équitation est donc une bonne école de la remise en question, puisqu’ils ne faut pas oublier que les chevaux sont à la base des animaux sauvages qui ont été domestiqués par l’homme. Autrement dit, les erreurs qu’ils peuvent commettre ne sont que le reflet des nôtres. 
Des relations amicales. Inévitablement, l’équitation force et forge des liens entre des personnes qui ont une passion en commun, mais pas que. Comme toute activité sportive ou passionnelle, l’équitation pousse à rencontrer de nouvelles personnes. C’est donc aussi un facteur de lien social. 
L’autonomie. Prendre soin d’un cheval ou d’un poney chaque semaine est déjà une grande source de responsabilité lorsque nous sommes petits. En grandissant, c’est aussi en cours que nous apprenons à être autonomes, lorsque les moniteurs commencent à nous laisser évoluer seuls pour la détente. Vient alors le moment où nous sommes capable de monter sans personne, en carrière ou promenade. Il s’agit finalement d’un reflet de notre vie personnelle, puisque l’équitation nous permet aussi de nous débrouiller par nous-même dans la vie quotidienne. 
 

La rigueur. C’est en apprenant à être rigoureux avec les chevaux (lors du pansage, des soins en général et dans le travail à cheval) que cette discipline de la vie prend également le dessus dans la vie de tous les jours. En effet, les chevaux (et moniteurs) sont de véritables maîtres d’écoles qui nous forgent et nous construisent pour la vie de tous les jours. 
Le respect. Comme dit précédemment, il ne faut pas oublier que les chevaux étaient à la base sauvages. Si l’on y réfléchit bien, les équidés n’ont pas demandé à être domestiqués, mais l’ont accepté. Il en va donc de notre devoir de les respecter lorsqu’ils nous imposent leurs limites. Un respect qui nous marque également au quotidien finalement.  
L’expression de soi. Monter à cheval ou évoluer auprès des chevaux peut s’avérer libérateur, puisque nous pouvons nous exprimer librement à travers un tas de choses (une simple balade ou une reprise de dressage, etc). 
L’esprit de compétition. Pour les plus perfectionnistes, l’équitation peut enfin libérer l’esprit de compétition. Avec tous les concours qui se déroulent dans les nombreuses disciplines de cette activité, la compétition peut vite prendre le dessus sur notre comportement et empiéter sur notre vie professionnelle ou privée, en bien comme en mal.  
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter