Simone, Max, Martin et Steve tiennent le choc, et Alexis se qualifie pour la seconde manche !

Simone Blum a tenu son rang de leader avec DSP Alice.
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 23 septembre - 17h58 | À Tryon, Sébastien Roullier

Simone, Max, Martin et Steve tiennent le choc, et Alexis se qualifie pour la seconde manche !

La première manche de la finale individuelle des Jeux équestres mondiaux a tenu ses promesses à Tryon, où l’on n’a vu que cinq sans-faute. Simone Blum, Max Kühner, Martin Fuchs et Steve Guerdat semblent bien partis pour se disputer les médailles, mais il reste quinze efforts et tout peut encore arriver. Cerise sur le gâteau, il y aura encore un Français en seconde manche, Alexis Deroubaix ayant passé le cut avec Timon d’Aure.

 Quand les nuages se sont dissipés, le soleil et la chaleur tropicale ont repris leur droit dans le grand stade du Tryon International Equestrian Center, hélas boudé par les spectateurs – ils ne devaient pas être plus de deux mille ce matin… Et pourtant, le grand sport a été au rendez-vous dans cette première manche de la finale individuelle de saut d’obstacles. Sur un nouveau parcours encore très fautif de l’Irlandais Alan Wade, bien des favoris ont craqué, tandis que d’autres ont tenu le tenu le choc, dont Simone Blum, leader du classement individuel depuis vendredi soir.
 
À vrai dire, on a presque craint que ce tour ne soit trop aisé au regard du sans-faute plutôt facile du Colombien Carlos Enrique López Lizarazo avec Admara 2. Mais il n’en fut rien, puisque seuls quatre autres couples l’ont imité, tandis que l’Autrichien Max Kühner n’a concédé qu’un point avec son fidèle et puissant Chardonnay. De fait, la Japonaise Karen Polle et l’Américain Devin Ryan ont vite montré leurs limites sur ce parcours, concédant respectivement neuf et cinq points avec With Wings et Eddie Blue, tandis que l’Australien Billy Raymont a préféré abandonner après avoir explosé l’entrée du triple en 4 et renversé l’oxer 11b. L’Allemande Laura Klaphake semblait bien partie pour imiter López avec la brillante Catch Me If You Can, mais elle a tout perdu en fauchant le dernier et en lâchant un point de temps. Frustrant. Belle performance également de l’Américaine Adrienne Sternlicht et Cristalline, mais une faute sur le vertical 4c de sortie du triple.
 

Quelle classe cet Alexis Deroubaix !

Quelle classe cet Alexis Deroubaix ! - Simone, Max, Martin et Steve tiennent le choc, et Alexis se qualifie pour la seconde manche !

Alexis Deroubaix est toujours en course avec Timon d'Aure !
Crédit : Scoopdyga

Ce fut plus dur pour le Belge Nicola Philippaerts, piégé sur la rivière en 7 et les verticaux 8a et 10 avec un H&M Chilli Willi visiblement émoussé. Même impression pour H&M Christian K, le nouveau crack du champion d’Europe Peder Fredricson. Pour deux fautes sur le vertical 3 et la rivière, le Suédois ne sera pas en seconde manche. Pas le moindre signe de fatigue chez Zeremonie, la crackissime de Laura Kraut. Grâce à son sans-faute, l’Américaine pointe à la sixième place et peut rêver d’une médaille! On a ensuite vu de bons tours de Marc Houtzager et Amanda Derbyshire, mais le Néerlandais et la Britannique ont chacun lâché huit points dans le double et respectivement sur les verticaux 10 et 12. Dernier Néerlandais en course, le numéro un mondial Harrie Smolders ne rééditera pas sa remontada des Européens Longines de Göteborg, Don VHP Z ayant concédé pas moins de seize points, sûrement fatigué lui aussi…
 
On a frissonné, forcément, au passage d’Alexis Deroubaix, le dernier Français en lice. Et son excellent Timon d’Aure n’a pas flanché, pas le moins du monde même, bien que le Normand ait déploré une petite faute, peut-être évitable, sur le vertical 9. Mais quel cran, une fois encore, pour son premier championnat. Marcus Ehning n’a pas connu la même réussite avec Prêt à Tout, vainqueur du Grand Prix d'Aix-la-Chapelle, qui a fauché les deux éléments du double. Mieux pour l’Australien Rowan Willis et Blue Movie, révélation de ces JEM, qui ne se sont inclinés que sur le vertical 8a. Quelle performance encore! On espérait en voir autant de Pedro Veniss et Quabri de l’Isle, l’un des quelques favoris de ce championnat, mais le fils de Kannan a semblé manquer d’un peu de peps, comme lors des deux manches de l’épreuve par équipes. Et après deux fautes, le Brésilien a préféré lever le bras.
 

Au revoir Cian O’Connor…

Au revoir Cian O’Connor… - Simone, Max, Martin et Steve tiennent le choc, et Alexis se qualifie pour la seconde manche !

Max Kühner est bien parti pour signer le plus bel exploit de sa carrière.
Crédit : Scoopdyga

Steve Guerdat, vainqueur de la Chasse, a offert une nouvelle leçon d’équitation au public américain, montant au millimètre sa merveilleuse mais si délicate Bianca. Sans faute, le Suisse est remonté au quatrième rang à moins d’une barre du podium. Sous pression, ses concurrents directs ont craqué : l’Israélienne Danielle Goldstein et Lizziemary sur le vertical 3 et les deux éléments du double, le Suédois Fredrik Jönsson et Cold Play sur l’oxer 12, l’Irlandais Cian O’Connor et Good Luck, autres grands favoris, sur les oxers 6 et 11, McLain Ward et Clinta, tout aussi favoris, sur l’oxer 4b sur bidet, ainsi que l’Italien Lorenzo de Luca et Irenice Horta, pris sur la rivière mais cinquièmes et toujours dans la course. Dans la foulée, la Suisse a vécu un second bonheur lorsque Martin Fuchs a signé un sans-faute absolument parfait et sans la moindre touchette avec Clooney 51. Le voilà troisième à moins d’une barre de l’or!
 
Cette fois, les cavaliers qui restaient en lice ont tenu leur rang à l’image de Max Kühner, qui n’a tremblé qu’au franchissement de l’oxer 11 avec Chardonnay. Allemand d’origine, l’Autrichien tient la deuxième place et pourrait décrocher la première récompense de sa carrière! Tout comme Simone Blum, incroyable avec la stratosphérique DSP Alice. Après avoir quelque peu pédalé dans l’oxer 4b et tutoyé l’oxer 13, l’Allemande a conservé le leadership. À vingt-neuf ans, elle pourrait bien devenir la deuxième femme championne du monde – si l’on ne tient pas compte des championnats féminins d’autrefois –, trente-deux ans après la Canadienne Gail Greenough. Le dénouement est à suivre en direct sur GrandPrix-replay.com à partir de 18h45 heure française.
 
Le classement en direct ici
Le parcours de la première manche
Le parcours de la seconde manche

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #113 GRANDPRIX n°113 FÉVRIER

GRANDPRIX #113

(GRANDPRIX n°113 FÉVRIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter