Boyd Exell conserve largement la tête à l’issue du Marathon

Boyd Exell, la légende intouchable de l'attelage
Crédit : FEI Photo

Dimanche 23 septembre - 08h08 | Pauline Chevalier

Boyd Exell conserve largement la tête à l’issue du Marathon

Sous une grosse chaleur moite, les attelages se sont élancés cette après-midi à Tryon. Un parcours de marathon assez classique mais avec un terrain un peu vallonné qui s’est rajouté à la difficile météo. Cela n’empêche pas le triple champion du monde en titre australien Boyd Exell de conserver et même accroitre son avance sur l’américain Chester Weber. La France fait de bonnes choses mais perd une place au classement provisoire.  

Boyd Exell intouchable

Boyd Exell intouchable - Boyd Exell conserve largement la tête à l’issue du Marathon

Le maitre du marathon, Koos de Ronde s'adjuge ce marathon
Crédit : FEI Photos

Boyd Exell est toujours le leader incontestable de cette nouvelle édition des Jeux équestres mondiaux et rien ne semble aujourd’hui pouvoir le faire descendre de son trône. Cependant, ce second test est remporté par le grand maître des marathons : Koos de Ronde qui a fait une belle démonstration malgré quelques accrochages des volées sur certains obstacles. Le Néerlandais remonte ainsi de dix places avec son score de 117.28 points. C’est le Suisse Jérôme Voutaz qui réalise la deuxième meilleure performance sur ce marathon avec 122.66 points, remontant ainsi de onze places au provisoire. Le Belge Edouard Simonet, poulain de Boyd Exell, réalise lui la troisième meilleure performance et prend ainsi une place sur le podium provisoire juste derrière l’Américain Chester Weber, qui explique avoir entrainé et suivi vétérinairement ses chevaux dans un climat similaire de Floride (prise de lactate et cardiaque) afin de les avoir physiquement prêts à affronter ces conditions particulières. Il demeure deuxième mais l’écart avec Boyd Exell s’est accentué. La famille Chardon père et fils loupe un peu ce test et Ijsbrand et Bram plongent un peu dans le classement tout comme le Français Benjamin Aillaud.
 

Les français perdent des places mais réalisent de belles choses

Les français perdent des places mais réalisent de belles choses - Boyd Exell conserve largement la tête à l’issue du Marathon

Thibault Coudry réalise la meilleure performance française
Crédit : FFE/PSV

S’ils étaient plutôt contents de leur entrée en matière, les Français ont du concéder deux places sur le podium provisoire par équipe à l’issue de ce second test. En effet, le premier à partir Anthony Hordé a perdu un peu de temps sur le premier obstacle avant de bien s’enclencher ensuite et de réaliser de très bons scores avec des chevaux qui ont puisé un peu dans leurs ressources, mais dont le sang leur a permis de bien tenir plus par rapport à la chaleur qu’à la technique pure. Même statisfaction pour Thibaut Coudry pour qui la nouvelle composition du team marathon s’est révélée concluante. Benjamin Aillaud est quant à lui un peu déçu suite à la chute de deux tombants heurtés par sa volée notamment dans l’obstacle cinq. Le meilleur des Tricolores repasse à la dixième place provisoire individuelle tandis que Thibault Coudry est sixième et Anthony Hordé quatorzième.
Il garde néanmoins une belle impression de ce marathon : "Ce marathon, on savait qu’il serait chaud et physique, il a été intense. C’est l’un des plus beaux marathons de la saison. Il est construit de façon exceptionnelle. On l’avait vu mais en le menant, on le revalide. Les chevaux ont donné tout ce qu’ils pouvaient et on a réussi à gérer jusqu’au bout, à rentrer dans les temps, à être dans le coup. On savait qu’avec des températures comme ça, nous n’allions pas finir avec beaucoup d’aisance mais ils ont quand même tout fait correctement et sur des trajectoires assez propres. Je fais une petite faute de menage. On perd une demi-seconde ici et là mais pas beaucoup plus que ça. Après pour aller plus vite que ça, les chevaux ne l’auraient pas donné avec ces températures-là. Je suis très content de ce que les chevaux ont fait. Je suis aussi content que les juges et le président de jury aient adapté un peu l’épreuve. Si la phase A, avant la phase d’obstacles, avait été complète, je pense que beaucoup de chevaux auraient été arrêtés au milieu. Je pense que c’était une bonne décision.
On a beaucoup préparé l’épreuve de maniabilité. Je pense que les chevaux ne devraient pas avoir trop de courbatures. On devrait réussir à faire une belle maniabilité demain avec une bonne équipe de France avec qui on passe des bons moments. Il y avait une émulation à la sortie du marathon, tout le monde était là pour refroidir les chevaux, des personnes de la FFE et d’autres disciplines. C’était juste génial et nous avons passé un vrai bon moment. On essaie de rien lâcher pour la médaille mais les autres aussi. L’équipe de France a déjà fait des podiums sur des Coupes des nations cette année donc on est capable de le faire. L’attelage à 4, c’est tellement de détails qu’il y a beaucoup de possibilités de bien faire ou de mal faire. On travaille en tout cas pour remonter des places et avancer dans la ranking. "
Par équipes, la France perd aussi quelques places et est quatrième derrière les Pays-Bas, les Etats-Unis et la Belgique mais le podium demeure à portée surtout que les meneurs sont plutôt doués en maniabilité.
 
 
 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter