Deuxième titre mondial pour Lambert Leclezio, François Athimon et Poivre Vert !

Crédit : Scoopdyga

Samedi 22 septembre - 23h37 | À Tryon, Sébastien Roullier

Deuxième titre mondial pour Lambert Leclezio, François Athimon et Poivre Vert !

Lambert Leclezio a offert à la France sa première médaille d’or cet après-midi à Tryon, où les huitièmes Jeux équestres mondiaux s’achèvent demain. Déjà sacré en 2016 au Mans sous les couleurs de l’île Maurice, celui qui est devenu français par la suite a triomphé au terme d’un second Libre absolument sublime. Coup de chapeau à son cheval Poivre Vert, longé par François Athimon et déjà couronné il y a quatre ans avec Jacques Ferrari. C’est la deuxième médaille pour la délégation tricolore après le bronze décroché par son équipe de concours complet.

 - Deuxième titre mondial pour Lambert Leclezio, François Athimon et Poivre Vert !

Crédit : Scoopdyga

Le boucle est bouclée pour le fabuleux Poivre Vert, qui a tiré sa révérence cet après-midi à Tryon sur un second titre mondial, lui qui avait déjà permis à Jacques Ferrari de décrocher l’or aux Jeux équestres mondiaux de Normandie. Une fois encore, ce hongre Selle Français de quinze ans a permis à un voltigeur de réaliser son rêve. Cette fois, l’heureux élu se nomme Lambert Leclezio. Que de chemin parcouru pour ce jeune homme qu’on avait découvert tout frêle mais déjà pétri de talent au Zénith de Caen. Deux ans plus tard, lors des Mondiaux du Mans, il avait succédé à Jacques Ferrari, qui s’était retiré de la compétition individuelle en 2014. Il évoluait alors sous les couleurs de Maurice.
 
Cet après-midi, dans un manège aux tribunes bien garnies, à défaut d’être pleines, c’est la Marseillaise qui a retenti à l’issue de la compétition masculine, puisque Lambert a choisi de représenter la France fin 2016. La délégation tricolore peut lui en être reconnaissante puisque le voltigeur de vingt et un ans lui a apporté sa deuxième médaille, et la première en or, dans ces Jeux où l’annulation de la course d’endurance a lourdement pénalisé son bilan. Demain, on suivra le test de maniabilité de l’attelage, où la France, quatrième après le marathon, peut encore rêver d’accrocher le bronze. On croisera aussi les doigts pour Alexis Deroubaix, le dernier engagé en saut d’obstacles, qui disputera la finale individuelle avec le génial Timon d’Aure.
 
Pour s’imposer dans cette compétition, le sociétaire du Pôle France n’a pas seulement profité de la petite avance dont il disposait après le programme Technique d’hier. Il a signé un second Libre absolument somptueux dans la peau de ce personnage en mutation vers un état de fluidité qui lui colle à la peau, présenté sur une musique résolument moderne. Qu’on se le dise, en matière d’innovation artistique, la France reste largement devant les autres nations, chez qui l’on regrettera des thèmes manquant parfois de saveur et d’originalité. Et si les notes artistiques ont été à la hauteur des attentes du staff technique tricolore (9,210 et 9,675), les notes techniques ont tout bonnement frisé la perfection, allant jusqu’à 9,94. Tout simplement inouï et sûrement mérité pour ce jeune plus travailleur et perfectionniste qu’aucun autre. À l’arrivée, la moyenne du trio Leclezio/Athimon/Poivre a atteint 9,262 et 8,744 sur l’ensemble de la compétition.
 

Vincent Haennel et Clément Taillez terminent sur de très belles notes !

Presque aussi heureux, les Allemands Jannik Heiland et Thomas Brüsewitz ont hérité de l’argent et du bronze grâce à de beaux programmes, le premier nommé faisant preuve d’une virtuosité qui n’a pas laissé indifférent le manège de Tryon. L’Allemand Jannis Drewell et le Colombien Juan Martin Clavijo, révélation de cette compétition, se sont classés quatrième et cinquième, juste devant Vincent Haennel, vraiment excellent dans son personnage de Tintin, qu’il a interprété sur Ultrachic*HDC, longé par Fabrice Holzberger-Cottin (8,759 pour une moyenne finale de 8,220). Belle fin de championnat également pour Clément Taillez qui a, comme il l’espérait, obtenu de meilleures notes que mercredi avec Dyronn, longé par Cédric Cottin-Holzberger (8,467 pour une moyenne finale de 7,957).
 
Chez les femmes, l’or est revenu à l’Allemande Kristina Boe, qui voltigeait sur Don de la Mar, longé par Winnie Schlüter. Sa compatriote Janika Derks a récolté l’argent et l’Autrichienne Lisa Wild le bronze. La dernier Libre de la compétition par équipes est toujours en cours.
 
Les résultats du second programme Libre du championnat du monde de voltige masculine
Le classement final du championnat du monde de voltige masculine
Le classement final du championnat du monde de voltige féminine
Revoir en vidéo l’exploit du Français

Vincent Haennel et Clément Taillez terminent sur de très belles notes ! - Deuxième titre mondial pour Lambert Leclezio, François Athimon et Poivre Vert !


À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter