Du sang neuf sacré chez les Anglo-Arabes

Fil de L'O, le demi-frère d'Upsilon logiquement
Crédit : Pauline Chevalier

Samedi 22 septembre - 20h10 | A Pompadour, Pauline Chevalier

Du sang neuf sacré chez les Anglo-Arabes

Les mâles de 2 et 3 ans ont vu leur championnat 2018 se tenir hier et aujourd’hui. Le lot 2018 présentait des courants de sang plus divers même si Upsilon et Nathan de la Tour étaient les plus représentés. C’est d’ailleurs le demi-frère d’Upsilon qui est le champion suprême 2018, Fil de l’O chez les trois ans et Galileo des Loges un fils de Nathan de la Touron remporte les deux ans.  

Galileo des Loges et Grafity Domerguie dominent logiquement leur génération

Galileo des Loges et Grafity Domerguie dominent logiquement leur génération - Du sang neuf sacré chez les Anglo-Arabes

Grafity Domerguie ravie ses fidèles éleveurs
Crédit : Pauline Chevalier

La génération des deux ans était plutôt peu représentée en terme d’effectif et avec un lot assez homogène en terme de qualité à l’obstacle et aux allures notamment. Ces jeunes pousses doivent encore s’étoffer et c’est d’ailleurs les modèles plus fleuris qui ont trusté les hauts de classement.
Chez les femelles, Grafity Domerguie (section III) la très belle fille de Grazenstolz et Meskal de Domerguie par Pygargue du Maury semble avoir le sang, les allures et le chic du père et la force et le modèle de sa célèbre mère, performeuse de complet sous la selle de Benoit Parent. C’est avec ses allures notées 8.65 et son modèle 8.80 lui permettent entre autres d’obtenir la moyenne finale de 8.34. Il faut une fois de plus saluer l’élevage cantalou de Kirsten Blachetta qui fait régulièrement naître des beaux et bons produits. Galia du Ferron (Tilippe le Bel et Livia de la Bergerie par Cabris de la Forge) née chez la famille Bonnet dans la Charente est seconde avec 7.69 tandis que Glamour de Gariat (Business et Olympe de l’Arize par Helios de la Cour) né chez Bertrand Hanssens complète le podium avec 7.58. Du côté des section I et II, Victoria’s Pride la fille de Gériko du Quercus et Douce Maitena par Ramouncho l’emporte avec 7.10 de moyenne. Elle est née chez Amanda Watbled et devance Nila de Pompadour (Rock’N Roll Animal et Nymphe du Cher par Ryon d’Anzex) du Domaine de Pompadour avec 6.87.
 
C’est le mâle section I et II, Galileo des Loges qui domine largement la situation avec la moyenne finale de 8.78. Le fils de Nathan de la Tour et Violine des Loges par Hurry Up répète le sénario de l’an dernier où son propre frère l’avait aussi emporté. Galileo a impressionné par son superbe modèle noté 9 et sa facilité au cso notée 8.9. C’est le poulain de Jean-Louis Aussure. Il devance Gadget Biboulet un très beau fils de Business et Huckleberry par Quatar de Plapé de Catherine Delartigue qui obtient 7.97 de moyenne finale. Gellman de Suzan, né à l’EARL de Suzan et issu de la première génération de Calvin de Suzan et Dioxyde de Suzan par Ultra de Rouhet complète le podium avec 7.77. Chez les mâles section III c’est Gatsby Gay qui s’impose. Ce fils de Tinka’s Gay et Upapa di San Patrignano par Zeus obtient 8.17 de moyenne avec notamment 8.45 au modèle et 8.15 aux allures. C’est un vrai mâle né chez Camille Baume et appartenant à Hélène Gamand. Gamaou du Ferron (Tilippe Le bel et Solea de la Bergerie par Trésor du Renom) de l’élevage de Annick Bonnet est second avec 7.66 et la meilleure note à l’obstacle de 7.90, devant son collègue de l’écurie Guiness du Ferron (Quintus d’O9 et Jade de St Cirq par Dionylight) noté 7.45.
 

Velvet Pompadour et Fil de l’O champions de trois ans

Velvet Pompadour et Fil de l’O champions de trois ans - Du sang neuf sacré chez les Anglo-Arabes

Velvet Pompadour sublime fille d'Olala de Buissy appartenant à Catherine De Lartigue
Crédit : Pauline Chevalier

Les deux gagnantes des sections I et III et sections III se tiennent dans un tout petit écart de note. Ces belles dames présentaient beaucoup de chic, de classe, un top modèle fin et dans le sang comme on les aime mais aussi avec des allures et des qualités à l’obstacle. Velvet Pompadour, la locale de l’étape puisque née au Domaine de Pompadour mais appartenant à Catherine Delartigue s’impose sans sourciller avec 7.36 de moyenne. Cette fille d’Olala de Buissy et Vitesse Folle par Véloce de Favi a été championne de France des pouliches tout comme sa mère, performeuse de complet est double championne de France des poulinières. Dans cette section III, I Will Survive PLJ fille de Jalienny et Kokain par Laeken est seconde. Appartenant à Frédéric Heyberger, elle est notée 7.21 tandis que Freestyle d’Ivraie, fille d’Upsilon et Bulle d’Ivraie par Tinka’s Boy et appartenant à Stéphane Chalier est troisième avec 7.01.  Pour la section I et II, Fougère Champeix, la fille de Tunes of Glory et Parfaite Champeix par Qu’émir signe une très belle prestation en 7.36 avec notamment 8.40 aux allures. Née chez Hélène Herrmann, Fougère appartient à Pierre Smet. Elle devance Quina de Sand, une autre superbe fille de Nathan de la Tour et Quercy de Sand par Véloce de Favi de Sandrine Burban qui obtient 7.14. Enfin Fine Line (Orient du Py et Voyez Vous-même par Hermes d’Authieux) de Mme Miranda de Toulouse Lautrec est troisième avec 6.63.
 

 - Du sang neuf sacré chez les Anglo-Arabes

Fruit Dadamego très beau cheval de sport d'avenir
Crédit : Pauline Chevalier

Du côté des mâles, si les Upsilon étaient bien présent tant comme père ou par la souche maternelle, c’est Indigo de Vergne qui a été découvert comme père produisant des chevaux réguliers et avec des vraies facultés sportives et un bon mental. C’est d’ailleurs un de ses fils qui s’impose chez les sections I et II avec Uvalapom par Must’Pom : Fruit Dadamego, appartenant à Sophie Vergne. Il obtient la note de 7.989 avec 8.30 à l’obstacle. Il empêche Furioco des Loges (Nathan de La Tour et Violine des Loges par Hurry Up) de faire le triplé (foal et 2ans déjà) pour le compte de Jean-Louis Aussure et avec la note de 7.69. Loustic Vert issu de Rock’N Roll Animal et Loustic Vert par Kalem de Philippe Mauban est troisième avec 7.39 dont 8.05 au modèle.
Mais c’est l’attendu Fil de l’O qui s’impose largement. Le demi-frère de Upsilon, issu de Visavie d’Ivraie et O’Vive par Fusain du Defey domine le concours avec des notes excellentes aux trois ateliers et notamment aux allures montées et modèle. Il obtient 8.10 de moyenne dont 7.85 aux allures, 8.35 au modèle et 8 au cso. Né chez Patrick et Mapie Sisqueille, il était présenté par Thomas Carlile. Fiston des loges est lui second avec 7.71 appartenant à Jean-Pierre Bendinelli. C’est un fils d’Upsilon et Naiade de Bellone par Ryon d’Anzex. Enfin, Figaro de Longa est un surprenant troisème avec 7.51 de moyenne. En effet, ce fils de Toby de Longa et Merveille d’Oc par Osier du Maury n’a pas été vu en totalité sur l’atelier de l’obstacle puisqu’il fait parti des deux chevaux qui ont sauté le rond d’avrincourt se faisant éliminer par le jury. Mais le cheval d’Alain Maréchal a été réintégré à la demande du président de l’ANAA, Alain James dans le classement et ce sont ses notes de la qualificative de Saint Lô qui ont été utilisée. Une démarche surprenante même si elle peut se comprendre par le trajet effectué par cet éleveur pour présenter son cheval.
 
Il est en tout cas dommage de constater une fois de plus que le nombre de chevaux se réduit beaucoup et que les éleveurs ne viennent plus aux finales nationales. Les meilleurs éléments ne sont pas là pour se confronter ensemble. Il faut encore aussi travailler sur l’homogénéité des modèles même si les femelles semblent plus se diriger vers cela.
 
Tous les résultats : https://pompadour.shf.eu/fr/evenement/journees-internationales-lelevage-anglo-arabe/resultats.html
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter