Les Bleus remontent et Lambert Leclezio en route pour l’or !

Lambert Leclezio a repris la tête du classement général ce soir.
Crédit : Sportfot

Vendredi 21 septembre - 04h32 | À Tryon, Sébastien Roullier

Les Bleus remontent et Lambert Leclezio en route pour l’or !

Ce soir à Tryon, les Français ont présenté leur programme technique, troisième des quatre épreuves des championnats du monde individuels de voltige. Clément Taillez, Vincent Haennel et Lambert Leclezio ont été plus qu’à la hauteur de l’événement, remontant tous au classement général. Et celui-ci est désormais dominé par le troisième nommé, bien parti pour conserver son titre.

En devenant champion du monde de voltige il y a deux ans au Mans, Lambert Leclezio avait écrit l’une des plus belles pages de l’histoire du sport de Maurice, magnifique petite île de l’océan indien. Samedi, il pourrait bien conserver son titre, mais cette fois sous les couleurs de la France, ainsi succéder à Jacques Ferrari, sacré en 2014 au Zénith de Caen dans ce qui reste le plus bel événement que cette discipline ait connue. Si l’ambiance est un moins survoltée dans le manège de Tryon, où un rond de sable fibré a été installé au milieu de la piste qui a accueilli la semaine passée les épreuves de reining, il y a tout de même des spectateurs et de copieux groupes de supporters.

Ce soir, si les voltigeurs allemands l’ont emporté à l’applaudimètre, c’est bien Lambert Leclezio qui a signé le meilleur programme Technique, troisième des quatre épreuves des championnats du monde individuels de voltige. Dans un costume baroque du plus bel effet, le Français a délivré toutes les figures qu’on attendait de lui et n’est pas passé loin de la perfection, récoltant 8,443 avec Poivre Vert, longé par François Athimon. «J’ai réussi à délivrer ce que je sais faire de mieux. Toutes mes figures ont été au top. J’ai été un tout petit peu flottant dans le dernière, où je me tenais débout, parce que j’avais peur de dépasser la minute impartie. Je suis vraiment content. Je me suis beaucoup moins pris la tête qu’hier. La détente a été particulièrement bonne. Tout avait l’ait simple. Poivre Vert était super. J’ai juste eu à me concentrer sur moi et à rester calme. Mes appuis ont été solides et ont accompagné le mouvement du cheval, et cela a payé. C’est aussi de cette manière que je dois aborder la Libre de samedi. Demain, ce sera stretching et repos physique et mental. Mon corps va bien, donc j’espère que tout ira bien samedi. Tout va se jouer sur ce dernier Libre, mais je me sens bien.»
 

Vincent Haennel et Clément Taillez sixième et septième

 
Avec une moyenne de 8,572 sur l’ensemble des trois premières épreuves, Lambert dispose d’une petite marge non négligeable à ce niveau. L’un de ses principaux concurrents, Thomas Brüsewitz, leader hier, a péché aujourd’hui, ne récoltant que 7,796 avec Danny Boy, longé par le génial Suisse Patric Looser. Il est redescendu au quatrième rang au général provisoire (8,421). En revanche, comme hier, le jeune Colombien Juan Martin Clavijo a fait très forte impression, faisant preuve d’une remarquable souplesse. Grâce à une note de 8,166 sur ce test, il est remonté à la cinquième place au général (8.259). Samedi, il devra encore se surpasser pour doubler sur le fil les trois Allemands qui le précèdent, à savoir Jannik Heiland, deuxième (8,483), Jannis Drewell, troisième (8,441), et donc Thomas Brüsewitz.

Les deux autres Français n’ont a priori très peu de chances de se hisser sur le podium, ce qui ne les a pas empêchés de délivrer de très bons Techniques aujourd’hui. Premier à s’élancer, Clément Taillez a semblé prendre du plaisir à voltiger dans sa tenue de capitaine de bord avec Dyronn, longé par Cédric Cottin-Holzberger. Du reste, il a obtenu 7,393, ce qui lui a permis de se replacer au septième rang (7,786). «Il y a eu un plein de petites erreurs techniques, mais ce programme s’est bien passé dans l’ensemble. Mes sensations s’améliorent de jour en jour, et je suis rentré en piste avec davantage de confiance, car je maîtrise mieux ce programme que mon libre. Mon épaule va bien. Je vais remettre de la glace dessus très vite. La journée de repos va me faire beaucoup de bien. Samedi, pour la deuxième présentation de mon libre, j’aimerais obtenir 8,6, soit 0,4 de mieux que ce que j’ai obtenu hier. La place finale a moins d’importance que cette note, dans le sens où je ne suis plus en course pour le podium.»

Même impression pour Vincent Haennel, qui a produit un Technique très propre avec Ultrachic*HDC, longé par Fabrice Holzberger-Cottin (7,560). Lui est remonté au sixième rang, avec une moyenne générale de 8,041. Samedi, il évoluera à nouveau dans ce costume de Tintin qui lui va si bien. «Je suis vraiment content. Il y a juste un élément qui n’est pas passé aussi bien que d’habitude. La note a été correcte vis-à-vis de ma performance. Je me sens bien physiquement et je vais essayer de terminer ce championnat du mieux possible.»
Ce soir la championnat du monde des pas de deux a également connu son dénouement. Les Italiens Silvia Stopazzini et Lorenzo Lupacchini ont été sacrés sur Rosenstolz 99, longé par Laura Carnabuc. L’argent est revenu aux Autrichiens Jasmin Lindner et Lukas Wacha, et le bronze aux Allemands Janika Derks et Johannes Kay.
 
Les résultats du programme Technique masculin
Le classement général provisoire du championnat du monde masculin
Le classement final du pas de deux

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter