“Je vis mal de ne pas faire partie de l’équipe”, Astier Nicolas

Crédit : Scoopdyga

Vendredi 14 septembre - 15h48 | À Tryon, Sébastien Roullier

“Je vis mal de ne pas faire partie de l’équipe”, Astier Nicolas

Voici la réaction d’Astier Nicolas, auteur d’une excellente reprise de dressage avec le très expressif Vinci de la Vigne (72.759% pour 27,2 points de pénalité), pénalisé par des changements de pied imparfaits mais bien noté dans l’ensemble aux Jeux équestres mondiaux de Tryon, ce matin. Le vice-champion olympique de Rio aurait préféré être sélectionné en équipe de France plutôt qu'être finalement engagé en individuel.

“Cela s’est plutôt bien passé, donc je suis content. Je garde un peu de frustration quant à nos changements de pied, qui se sont avérés délicats dans leur préparation. Je pensais mieux les réussir, mais j’en ai manqué un parce que Vinci a fait un crottin et qu’il avait commencé à regarder l’écran un tour auparavant. Il a un peu stressé, s’est redressé et il est passé derrière moi. Maintenant, cela n’excuse pas les autres changements de pied. Vinci n’a que neuf ans et n’est pas encore bien établi sur ce test. Pour autant, malgré ces défauts-là, nous avons obtenu un score très correct, surtout pour un début de matinée.
 
Pour la première fois, je vais prendre deux options longues dans un cross, sans estimer perdre de temps. Ce sont deux options qui ne demandent pas de distance supplémentaire, voire peuvent s’avérer plus courtes, mais qui requièrent un saut de plus. Dès lors, il s’agit de juger la valeur énergétique d’un saut supplémentaire, mais il vaut mieux deux sauts faciles qu’un saut plus difficile avec un tournant un peu délicat à gérer. C’est la première fois que cela m’arrive, mais je vais le faire. J’aviserai aussi en fonction des informations que je recevrai, notamment sur la qualité du terrain, puisque je partirai en quarantième.
 
Je vis mal de ne pas faire partie de l’équipe. Je pensais vraiment en être, parce que Vinci le mérite. Il n’a que neuf ans, mais il ne faut pas le juger que sur son âge. Il a déjà concouru cinq ou six fois au niveau 3*. Il s’est toujours comporté de façon irréprochable au cross et très bien à l’hippique, où il ne concédant pas plus d’une faute. Il n’a jamais montré de surprise en découvrant quelque chose de nouveau. Je suis donc très déçu mais une fois que j’ai dit cela, cela ne vaut plus trop la peine d’en parler. Compte tenu de notre chance relativement faible de podium individuel, il y a forcément moins d’intérêt à être là en individuel. On aurait peut-être pu laisser sa chance à un jeune comme Alexis Goury, notre réserviste. Maintenant, j’ai laissé cela derrière moi. Et j’ai bien fait d’adopter cette attitude, puisque j’ai obtenu un meilleur score que ce que je pensais au dressage. C’est un score qui va compter à la fin. Maintenant, à moi de ne pas l’entacher lors de deux prochaines phases, pour lesquelles je me sens très enthousiaste. Et je suis évidemment à fond derrière l’équipe de France, à laquelle je reste évidemment très attachée.”
 
Le classement individuel provisoire en direct
Le classement par équipes provisoire en direct

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter