Adelinde Cornelissen frappe encore dans le Grand Prix Spécial du CDI 3* NAF de Saumur

Crédit : Alain Laurioux/IFCE Sport

Dimanche 09 septembre - 19h48 | À Saumur, Anne-France Billard

Adelinde Cornelissen frappe encore dans le Grand Prix Spécial du CDI 3* NAF de Saumur

Peu de surprise ce dimanche, lorsque Adelinde Cornelissen s’est adjugée à nouveau l’étape phare du CDI 3* NAF de Saumur. En selle sur Zephyr cette fois, la Néerlandaise a remporté l’épreuve facilement devant cinq autres concurrents.

Déjà victorieuse dans le Grand Prix puis la Reprise Libre en musique, Adelinde Cornelissen a frappé à nouveau cet après-midi en s'imposant dans le Grand Prix Spécial du CDI 3* NAF de Saumur, associée à Zephyr. Elle a totalisé une moyenne de 70.766 % et a présenté une reprise homogène, subissant malheureusement à nouveau les grincements de dents de sa monture qui la pénalisent évidemment. Pour autant, elle a maîtrisé toujours aussi spectaculairement son sujet puisque ses notes sur les lignes de changements de pied sont montées jusqu’au 9 ! En deuxième position, Philippe Limousin sur son Rock’n Roll Star, pour la France, font monter leur moyenne jusqu’à un consistant 67.383 % grâce à une reprise sans faute majeure. Enfin, Remy Bastings, avec Ambassador, pour les Pays-Bas, complètent le podium grâce à une reprise évaluée à 65.574 %.

Jacques Van Daele, le juge belge de ce Grand Prix Spécial, a expliqué en fin d’épreuve, qu’il s’agissait "dune belle épreuve avec de bons chevaux et de bons cavaliers. Adelinde s’est présentée en vainqueur évidente, même si son cheval a grincé des dents, particulièrement au trot et nous avons dû minorer ses notes lorsque nous l’entendions. Ça lui coûte cher, mais c’est un signe que le cheval n’accepte pas vraiment le mors de manière satisfaisante. Mais, bien sûr, sa reprise reste une reprise de très bon niveau. J’ai aussi beaucoup aimé voir Philippe Limousin. Il a déroulé une bonne reprise et dispose d'un bon cheval. Je lui ai mis la meilleure note du jour sur le pas allongé – un 8 – même si parfois il présente quelques problèmes de contact. J’aime à voir que même en étant retraité, on peut concourir à haut niveau. C’est un point positif que l’on ne trouve pas nécessairement dans tous les sports !"

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter