L'Allemagne souffle la victoire au Canada dans la Coupe des nations de Calgary

Pilier d'équipe, Marcus Ehning n'a même pas eu besoin de repartir en seconde manche pour la victoire!
Crédit : Sportfot

Dimanche 09 septembre - 10h45 | Yeelen Ravier

L'Allemagne souffle la victoire au Canada dans la Coupe des nations de Calgary

Hier soir, dès 22h heure française, s'est tenue la fameuse Coupe des nations du CSIO 5* de Calgary, au Canada. Après deux manches de très haut niveau, c'est finalement l'Allemagne qui s'est imposée, au nez et à la barbe des Canadiens, sur-motivés à domicile. L'Irlande a complété ce trio de tête, tandis que la France a pris l'eau...

Débutée à 14h heure locale, et 22h heure française, la Coupe des nations du CSIO 5* de Calgary a livré du beau sport hier. Battant l'immense et incomparable piste en herbe canadienne, neuf équipes se sont disputées la victoire sur le parcours de l'habituel chef de piste Leopoldo Palacios. Une construction aux dimensions imposantes, comme il en est toujours de coutume à Calgary, mais aussi subtile techniquement, comme l'aura par exemple démontré la triple combinaison.

Finalement, totalisant six points de pénalité après les deux manches, l'Allemagne s'est imposée de main de maître dans cette Coupe des nations. Marcus Ehning avec Funky Fred, Andre Thieme sur Aretino 13 et Holger Wulschner avec BSC Skipper ont tous les trois bouclé un superbe score vierge en première manche, effaçant automatiquement le lourd score de dix-sept points de Philipp Weishaupt et Sansibar 89. Installés en tête, les Vestes Rouges ont enfoncé le clou dans la seconde manche, signant un parcours à cinq points pour Philipp Weishaupt, et un point de temps dépassé supplémentaire récolté par Andre Thieme. Marcus Ehning n'a même pas eu besoin de repartir pour aider ses camarades! Après avoir arraché le trophée de la Coupe des nations à Aix-la-Chapelle en juillet dernier, l'Allemagne a donc signé un joli doublé par équipes dans le Grand Slam, sans surprise. Une victoire sans surprise notamment parce qu'à en juger par les sept autres quatuors alignés, l'Allemagne semblait déjà bien au-dessus sur le papier. Toutes les équipes, sauf peut-être la Belgique, qui semblait promise à un succès et qui a pourtant terminé septième, avaient présenté des sélections renouvelées, la plupart de leurs meilleurs cavaliers étant soit au Longines Global Champions Tour de Rome, soit en stage de préparation pour les Jeux équestres mondiaux de Tryon.

Accumulant treize points au total, le Canada a terminé deuxième à domicile. On relèvera évidemment le superbe double sans-faute d'Eric Lamaze, ouvreur de l'équipe, avec Coco Bongo. Avec seize points, l'Irlande a complété le podium.

La France a pris l'eau

Comme dans quasiment toutes les Coupes des nations de cette saison, les Bleus n'ont malheureusement pas su accrocher un accessit, semblant complètement en-dessous de son niveau habituel. L'équipe, menée par Edouard Couperie en raison de l'absence de Philippe Guerdat, en pleine préparation avec ses cavaliers pour les Jeux équestres mondiaux de Tryon, était profondément renouvelée. Cédric Angot n'a pas hésité une seconde à montrer de quoi il était capable, signant un magnifique et mérité double sans-faute, avec un Saxo de la Cour très répondant. Pour les autres, ce fut un peu plus difficile. Concédant huit points sur la fin de parcours en première manche, après une bonne première moitié de prestation, Olivier Robert a finalement préféré ne pas repartir en seconde manche, tout comme Edward Levy. Le jeune Tricolore a essuyé une très violente chute de l'excellent Sirius Black au premier tour, et a préféré en rester là. Quant à Alexandra Paillot, après un tour à neuf points, l'amazone a essuyé deux francs refus de sa Lumina sur l'obstacle numéro 2... Gageons pour eux qu'ils sachent rectifier le tir dans le Grand Prix de ce dimanche.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter