C'est aussi la rentrée des cavalier(e)s

Crédit : Stefano Grasso/LGCT

Vendredi 07 septembre - 17h30 | Maxence Magnin

C'est aussi la rentrée des cavalier(e)s

Les vacances ont fait du bien à nos montures qui n’ont pas travaillé pendant quelques semaines, mais également à nous, cavalières et cavaliers. En effet, il semblerai que le retour au quotidien soit aussi difficile pour les chevaux et poneys que pour nous. Alors afin de faire un retour à cheval efficace mais en douceur, voici quelques petits conseils pour être au top de la forme rapidement !   



Arrêter les barbecues. Chose basique et évidente, il s’agit pourtant la plus difficile à réaliser à la sortie de l’été. Dire adieux aux barbecues et tout ce qui va avec n’est pas chose facile, mais cela devrait déjà nous aider à nous sentir plus légers à cheval ! Bon, un barbecue de temps à autre ne devrait pas non plus être un drame pour ceux qui auront le plus de mal à arrêter. 
Arrêter les soirées quotidiennes. Là aussi, c’est un changement de quotidien dur et brutal qu’il faut pourtant mettre en place pour être en forme lorsque nous allons aux écuries. Une bonne hygiène de vie nous aide forcément pour monter à cheval avec plus de facilité. 
Se remettre à une activité. Après quelques semaines au repos (en tout cas au niveau sportif), se remettre dans une dynamique à cheval est souvent assez compliqué. Manque de souffle ou de condition physique, il peut donc être utile de se mettre quelque temps à la course ou la musculation par exemple pour éviter les courbatures ou l’essoufflement trop rapidement. 
 

Remonter à cheval avec des séances progressives et régulières. Pour éviter les courbatures fatidiques dès les premières séances (pour vous comme pour votre monture), il peut être intéressant de remonter à cheval progressivement. Après quelques séances de longe pour votre partenaire, vous pouvez par exemple recommencer un travail sur le plat aux allures progressives ou bien sur des séances de courte durée. 
Faire des étirements après chaque séance. Afin d’éviter d’être immobilisé à cause de trop fortes courbatures (nombreux sont celles et ceux qui se reconnaîtront), il est important de penser aux étirements des muscles qui ont travaillés à cheval après chaque séance. Si lorsque nous descendons nous ne sentons rien, il ne faut pas négliger cette étape post équitation. En effet, une fois froids, les muscles se durcissent et les courbatures se font alors fortement sentir. 
Bien dormir. Enfin, il est évident qu’une bonne nuit de sommeil contribue toujours à de meilleures performances sportives. Mais bon, sachant que le mois de septembre est un mois de remise en route pour tout le monde, nous n’insisterons pas plus sur ce point qu’il est important de respecter principalement la veille d’un concours (et encore !).

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter