Marcus Ehning, maître incontesté à Bruxelles

Crédit : Scoopdyga

Dimanche 02 septembre - 17h04 | Lucas Tracol

Marcus Ehning, maître incontesté à Bruxelles

Il auront été intraitables. Ce week-end aux Stephex Masters de Bruxelles, Marcus Ehning et son formidable Comme Il Faut se sont imposés dans deux des rendez-vous majeurs, enfonçant cet après-midi le clou dans le Grand Prix CSI 5*. Respectivement associés à Zacramento et Waterford, Douglas Lindelöw et Lauren Hough ont complété le podium. 

 - Marcus Ehning, maître incontesté à Bruxelles

Produit des exceptionnels Ratina Z et Cornet Obolensky, Comme Il Faut 5 a aujourd'hui décroché son troisième Grand Prix CSI 5*.
Crédit : Scoopdyga

Quel été pour Marcus Ehning ! Vainqueur de la Coupe des nations et du Grand Prix d’Aix-la-Chapelle avec Pret A Tout, deuxième et septième des étapes du Longines Global Champions Tour de Valkenswaard et Berlin avec Cornado NRW, deuxième du Grand Prix CSI 4* de Münster avec Funky Fred, et maintenant héros du Grand Prix CSI 5* de Bruxelles... ! 
Cet après-midi en Belgique, le centaure allemand a en effet été le meilleur du point d’orgue des Stephex Masters. Et de loin ! Sans-faute avec une insolente facilité sur le premier parcours, le cavalier a réitéré lors du barrage, mais cette fois à une vitesse absolument folle. Couplée à des virages serrés à l’extrême, la galopade d’une rapidité rare du prodigieux Comme Il Faut a fait la différence. Derniers à s’élancer, l’ancien numéro un mondial et son bai équipé de quatre roues motrices ont en effet arrêté le chronomètre en 40“67, alors que le défi lancé par Douglas Lindelöw et Zacramento était de 44“11. Déjà vainqueur d’une belle épreuve à barrage vendredi soir, Marcus Ehning repartira donc de Belgique avec deux Audi. 
 
Deuxième à s’élancer au barrage, Douglas Lindelöw figure à la même place sur le podium aujourd’hui grâce à son bai, qu’il ne pourra emmener aux Jeux équestres mondiaux de Tryon en raison d’un refus de son propriétaire, qui privilégie la commercialisation du hongre. À propos de Tryon, Marcus Ehning n’a d’ailleurs pas rendu public le nom du cheval qui l’accompagnera en Caroline du Nord. Sélectionné avec Comme Il Faut et Pret A Tout, vainqueur du Grand Prix et de la Coupe des nations d’Aix-la-Chapelle, il dispose du choix du roi. 
 
Ouvreur du barrage à six dans lequel il était le seul représentant belge, Christophe Vanderhasselt a aujourd’hui conclu le concours bruxellois à la cinquième place, malgré une faute en sortie de double sur Identity Vitseroel. Il devance Denis Lynch, qui doit se mordre les doigts d’avoir tant ouvert le galop de The Sinner à l’abord de l’ultime obstacle. Quelques foulées avant de franchir l’oxer, l’Irlandais a en effet perdu le contrôle du bai de dix ans, l’obligeant à faire un volte. Sept points au compteur donc et une sixième place finale.
Fortune diverse pour Lauren Hough, troisième du Grand Prix grâce au généreux Waterford, auteur d’un barrage sans-faute en 44“52. À domicile puisqu’il est cavalier des écuries Stephex, Daniel Deusser avait évidemment à cœur de bien figurer dans le concours de son patron, Stephan Conter. Avec Calisto Blue, un fils de Chacco Blue monté une saison par Michael Whitaker et qu’il a récupéré en juillet, l’Allemand conclut le Grand Prix au pied du podium grâce à un barrage en 45“41. 

Pas un Français au barrage et une lourde chute pour Julien Epaillard

Pas un Français au barrage et une lourde chute pour Julien Epaillard - Marcus Ehning, maître incontesté à Bruxelles

Meilleure performance française pour Pénélope Leprevost à Bruxelles.
Crédit : Scoopdyga

Présents au nombre de cinq dans ce Grand Prix, les Bleus n’ont pu s’inviter dans le rendez-vous au chronomètre aujourd’hui. Parti en début d’épreuve, Aldrick Cheronnet a laissé la sortie du double à terre sur Atlantys by Wisbecq E.T. Même score de quatre points pour Pénélope Leprevost et Gain Line, que l’on a aujourd’hui vu très bondissant, même un peu trop sur la sortie du double qu’il n’a pu couvrir. Rapide, le duo normand conclut tout de même à une bonne dixième place. Pour Nicolas Delmotte et son Urano de Cartigny – auparavant monté par la championne olympique par équipes -, la première barre du n°4 et l’oxer placé le long des tentes en fin de course ont été fatales. 

Frayeur pour Julien Epaillard, qui a lourdement chuté à la réception de l’ultime obstacle. Après une remise en ordre délicate, Usual Suspect d’Auge a en effet pris son appel très loin de l’oxer, dans lequel il s’est écrasé. En raison d’une réception violente, le Normand a ainsi été projeté en avant, terminant donc au sol. Heureusement, le cheval et le cavalier semblaient bien se porter en sortie de piste. 
Parti en fin d’épreuve, Simon Delestre n’a pu compter sur un Hermès Ryan des Hayettes des grands jours. Fautif dans le triple, l’alezan brûlé a en effet laissé deux autres barres à terre sur la dernière ligne, se décalant fortement sur la gauche. 
 
Les Bleus n’ont pas été les seuls aujourd’hui à peiner sur le tracé d’Uliano Vezzani. Tenant du titre, Niels Bruynseels s’est en effet laissé piéger sur le vertical qui précédait le double, associé à sa géniale Gancia de Muze. Même score pour le numéro un mondial Harrie Smolders, piégé sur le milieu du triple avec le métronome Don VHP Z. Vainqueur du Grand Prix CSI 5* de Valence la semaine passée, Kent Farrington n’a pu surfer sur la vague aujourd’hui, sa jument Gazelle ayant laissé l’oxer qui suivait le triple à terre. 
 
Les résultats ici  
 

À lire également...

Réagissez

  • ALBERT MUDA - le 02/09

    Pas spécialement performant ces derniers temps , le Ryan

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter