5 ans : Dana, Dorado et Amar sacrés

Dorado de Riverland, à gauche, et Dana de Kerglenn champions des cinq ans Selle Français
Crédit : Marc Verrier

Dimanche 02 septembre - 13h58 | Marc Verrier

5 ans : Dana, Dorado et Amar sacrés

A l’issue de la finale, qui s’est disputée ce dimanche matin, le championnat des cinq ans a livré son verdict. Dana de Kerglenn est championne des femelles, Dorado de Riverland obtient le titre chez les mâles et hongres, alors que Amar des Brimbelles Z est titré chez les représentants des autres stud-books.

Dana presque au pied levé

Ils sont cinquante-deux à avoir réussi le parcours sans pénalité lors de cette finale. Vingt-cinq mâles, vingt-cinq femelles SF ou AA et deux chevaux issus des autres stud-books.

Chez les femelles, le titre revient à Dana de Kerglenn, issue du célèbre élevage breton d’Alain Richard. C’est une fille de Mylord Carthago et Shana de Kerglenn par Diamant de Semilly. Une famille très performante puisque la mère de Dana est indicée 153 l’année dernière et que la grand-mère n’est autre que Jumpy de Kreisker ISO 164 et championne des sept ans avec Jean Le Monze. C’est également la famille maternelle d’une multitude de très grands gagnants comme Baladine du Mesnil, Quickly de Kreisker, Ionesco de Brekka, First de Launay, ou encore Quito, Unna et Urcos pour le compte de l’élevage de Kerglenn.

« Je faisais, aujourd’hui, mon cinquième parcours avec elle, donc notre association est toute récente. C’est une jument qui est super gentille, très respectueuse et qui a envie de faire plaisir à son cavalier, donc c’est vraiment chouette. Elle a beaucoup de choses pour elle, elle est belle, intelligente, ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de monter des chevaux comme ça.
La jument appartient toujours à son naisseur, Alain Richard, et était jusque-là montée par Ronan Richard. Sa femme devait accoucher pendant la Grande Semaine et donc Ronan ne pouvait pas venir et mon père lui a proposé que je monte Dana. C’est marrant, parce que ça a souvent été comme ça ; Jaguar Mail, je l’ai récupéré et deux semaines après, j’étais championne de France Jeunes Cavaliers, pareil pour Lewin, avec qui j’ai été de nouveau championne de France deux semaines après qu’on me l’ait confié. Donc, en fait, si vous voulez que votre cheval soit champion, il faut me le confier deux semaines avant. »,
explique Margaux Rocuet.

Quatre autres juments sont classées Elite : Daome de Lure (Eurocommerce Berlin) avec Bérenger Oudin, Danzarina d’Arthenay (Malito de Rêve) montée par Nicolas Tison, Dotcom d’Authuit (Diamant de Semilly) sous la selle de Séverin Sigaud et Diane du Pratel (Malito de Rêve) avec Clément Fortin.

Dorado digne de sa prestigieuse famille

Chez les mâles, c’est encore un affixe bien connu qui est à l’honneur, celui de l’élevage de Riverland de Mickael Varliaud, dans les Charentes. Monté par Robin Lesqueren, pour le compte des Ecuries d’Ellipse à qui appartient le cheval, Dorado de Riverland est un fils du KWPN Untouchable M et Tsara du Mas Garnier par Argentinus. La mère de Dorado est une sœur utérine de Van Gogh du Mas Garnier (Cornet Obolensky), qui se distingue avec Olivier Robert, alors que la famille maternelle est celle d’Ifrane, mise en valeur par l’élevage de Chalusse, d’où Morgat, Nifrane, Mylord Carthago et bien d’autres très grands gagnants internationaux.

Robin Lesqueren, qui monte les jeunes chevaux depuis six ans pour les Ecuries d’Ellipse, était ravi de ce titre : « C’est un cheval que les Ecuries d’Ellipse ont acheté à l’âge de trois ans à l’élevage de Riverland. On a fait un peu de Cycles classiques à quatre ans, mais sans faire la finale. C’est un super cheval de concours, il n’a pas fait tomber une barre de l’année et il a gagné le CIR au Lion d’Angers. Après, dans les moyens, c’est encore difficile de dire ce qu’il pourra faire à l’avenir, mais c’est un très bon cheval de concours et il devrait bien faire les six ans l’année prochaine. »

Les quatre autres mâles classés Elite sont Darkhorse Brimbelles (Air Jordan) avec Séverin Sigaud, Darwin du Banco(Ogano Sitte) et Luc Couteaudier, Dagon des Baleines (Ugobak des Baleines) associé à Mathieu Lambert et Désir d’Espoir (Vagabond de la Pomme)monté par Philippe Vanderlynden.

Le haras des Brimbelles, dans l’Eure, a brillé dans les cinq ans, puisque, outre le titre de vice-champion de Darkhorse, Amar des Brimbelles Z (Amadeus*Z Brimbelles) remporte la catégorie des ASB (autres stud-books) devant Night Light vt Ruytershof (Gemini CL), seul autre cheval sans-faute dans cette finale.

A noter que Séverin Sigaud, cavalier de Darkhorse et Amar, a été particulièrement en réussite, puisqu’il classait également Dotcom d’Authuit à la quatrième place des femelles.

Résultats complets, CLIQUER ICI

À lire également...

Réagissez

  • Lorène - le 03/09

    Attention, petite coquille, il s'agit de Dorado de Riverland, et non Dorado de Hus, dans la légende.

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter