Et Alors et Excellixe sacrés champions des quatre ans à Fontainebleau

Excellixe, à gauche, et Et Alors de Granlieu, à droite, sacrés champions des quatre ans Selle Français
Crédit : Marc Verrier

Mercredi 29 août - 16h55 | Marc Verrier

Et Alors et Excellixe sacrés champions des quatre ans à Fontainebleau

Dans le Cycle Classique, les premiers titres ont été décernés ce mercredi, avec la finale des quatre ans. Excellixe est championne chez les femelles, alors que Et Alors de Granlieu est sacré chez les hongres et mâles. Dans la catégorie des autres stud-books, le titre va à Ozzy vd Bisschop.

Les Ixes excellent chez les juments

A l'issue de la première qualificative, courue mardi, quatre-vingt-une femelles et soixante-seize mâles et hongres, sans-faute sur le premier parcours, disputaient la finale ce mercredi sur le Grand Parquet. 
Chez les filles, elles seront trente-trois à réussir le double sans-faute, contre trente du côté des garçons. 

Montée par Tony Cousin, Excellixe obtient le titre chez les femelles. Née chez Frédéric Lefèbvre, à l'élevage des Ixes, dans les Ardennes, c'est une fille du Holstein C-Indoctro et de Tradition Ixe (ISO 137) par Diamant de Semilly. Excellixe provient de la souche créée par Jean Lefèbvre, le père de Frédéric, à partir d'une jument trotteuse. Parmi les produits les plus marquants de cette famille, citons Easy Boy (Nidor Platière) ISO 151, Initiale Ixe (Burggraaf) ISO 150, ou Black Jack Ixe ISO 146, propre frère d'Excellixe.
A noter que l'élevage des Ixes a également un mâle classé Elite.

Pour Tony Cousin, son cavalier, « Excellixe est une jument très souple, très respectueuse, toujours d’accord au travail. Je pense que les cinq ans devraient bien se passer pour elle l’année prochaine. C’est une jument qui appartient toujours à Frédéric Lefèbvre, son naisseur, et aujourd’hui, la jument n’est pas à vendre mais plutôt destinée à l’élevage. Pour l’instant, elle suit le circuit Jeunes Chevaux et on verra par la suite. C’est difficile de dire exactement son potentiel mais pour l’instant, elle progresse et elle nous satisfait à chaque concours. »

Quatre autres juments sont classées Elite : Ebene de Hus (Conrad x Lamm de Fetan) montée par Jean Foubart, Energy de l'Autrot (Con Air x Calvaro) avec par David Melin, Elite des Forêts (Cazador LS*La Silla x Dollar dela Pierre) sous la selle de Julien Renaultet Eclipse des Luthiers (Canturo x Quidam de Revel) montée par Geoffrey Armada.

Et Alors, le meilleur des mâles

Seul double sans-faute à avoir obtenu au-dessus de seize en note NEP, Et Alors de Granlieu est sacré champion des mâles et hongres. 
Né en Loire-Atlantique à l'élevage de Granlieu, Et Alors est un fils de Rinaldo des Isles et Opaline de la Bauche par Calvados, ex-Sable Rose. Sa grand-mère est une jument trotteuse qui a donné plusieurs chevaux bien indicés en CSO et CCE et qui provient d'une souche de bons gagnants en courses. 

Son cavalier Charles Hubert-Chiché pense que le cheval a le potentiel pour faire des grosses épreuves : « Et Alors de Granlieu est un fils de Rinaldo des Isles, un étalon né chez nous et que j’avais monté. Et Alors est né à Nantes, à l’élevage de Granlieu, chez Madame D'Alberto. Mes parents l’ont acquis à un an, car on s’intéressait aux produits de Rinaldo. On l’a élevé, débourré, et il a fait une saison de quatre ans exemplaire, comme il a été ici à Fontainebleau.
Ses principales qualités sont le respect, la technique de saut et le mental. Il est guerrier, veut toujours bien faire pour le cavalier, très facile, très bon galop, très bon équilibre, je ne lui vois pas de défaut majeur. A quatre ans, ce n’est pas facile, mais avec un cheval comme ça, qui a cet équilibre et cette classe de galop, on peut espérer qu’il va aller très loin.  
On est venus ici dans l’optique de faire une bonne finale, on va attendre l’agrément, le récolter et on va voir un peu dans les semaines qui vont venir. A chaque sortie, nous avons eu des offres, nous verrons selon les opportunités, mais nous ne sommes pas non plus pressés de le vendre. »


Les cinq autres mâles et hongres classés Elite sont El Diarado d'Euskadi (Diarado x Dollar du Mûrier) avec Sébastien Tencé, Evelyn Leone (Vigo Cécé x Helios de la Cour II) avec Jérémie Rolland, Eiffel Ixe (Numero Uno x Voltaire) monté par Bérenger Oudin, Exodus (Taxi Driver x Papillon Rouge) avec Samuel Lépagneul, et Éros de Carville (Nippon d'Elle x First de Launay*HN) avec Jonathan Tirard.

Ozzy ches les "autres"

Du côté des "Autres stud-books", huit chevaux obtiennent le Label SHF. Monté par Clément Lier, c'est Ozzy vd Bisschop qui s'impose. Mâle BWP issu du croisement Diamant de Semilly x Utrillo van de Heffinck), il est issu d'une souche riche en grands gagnants et a pour mère une sœur utérine d'Action-Breaker ou Quasimodo van de Molendreef, père d'Hello Sanctos. 

Clément Lier croit beaucoup en Ozzy qu'il veut faire vieillir : « C’est un cheval qu’on a acheté l’année dernière avec Isabelle Vazquez. Je pense que c’est vraiment un cheval d’avenir, qui a toutes les qualités pour faire un très bon compétiteur et on espère que tout ça va se concrétiser dans les années à venir, car on y croit beaucoup. C’est un cheval qui n’est pas à vendre et qu’on veut essayer de faire vieillir un peu, au moins jusque sept ans. Il a une très bonne souche, est approuvé Zangersheide et on espère que cette semaine, il sera approuvé Selle Français. »

Résultats complets, CLIQUER ICI

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter