Hugo Breul dans la cour des grands

Hugo Breul et Loup Cael à Jardy (Ph. Scoopdyga)

Mercredi 20 avril - 18h25 | ma.thierry

Hugo Breul dans la cour des grands

En parallèle des compétitions Jeunes Cavaliers, [Hugo Breul] et [Loup Cael] se sont attaqués, avec réussite, aux CSI et au Grand National. Après une victoire dans le Grand Prix du CSI 2* de Strazeele fin février, le cavalier s’est adjugé le Grand National de Jardy. Rien de semble arrêter le fils de [Robert Breul], âgé de dix-neuf ans seulement. Grand Prix Replay a donc décidé d’interroger Hugo Breul sur ses objectifs, son cheval de tête Loup Cael et son écurie familiale.


Grand Prix Replay : Depuis le début de saison, votre couple avec Loup Cael enchaîne les belles performances. Vous avez confirmé à Jardy…
Hugo Breul : Mon cheval va très bien depuis le début de l’année. Il était au barrage lors des trois derniers Grands Prix, à part à Auvers où il fait huit points pour son premier Grand National. Je suis très content de ma deuxième place à Jardy surtout que c’était très gros avec des obstacles à 1m50 et plus sur tout le parcours et qu’il y avait une belle concurrence. Le parcours était assez technique et sélectif. J’ai eu la chance de partir en dernière position au barrage, donc j’ai pu observer les trajectoires des barragistes… Un barrage, c’est toujours délicat. Au final, je termine devant des grands cavaliers. Pouvoir battre Eric Navet, ça ne va pas m’arriver tous les jours !


Grand Prix Replay : Vous franchissez les échelons un à un avec Loup Cael…
Hugo Breul : Avec mes parents, on a acheté Loup Cael début 2009 car mon cheval de tête était blessé et a dû partir à la retraite. Au début c’était juste pour faire les Juniors. J’ai commencé à le monter à neuf ans, il commençait les 1,30m. Puis, on a passé des caps ensemble. Après les Juniors, on est passé en Jeunes Cavaliers. Aujourd’hui, on commence les grosses épreuves. Loup Cael donne toujours le meilleur, c’est un vrai combattant.


Grand Prix Replay : Faire équipe dans le Grand National avec son père, comment ça se passe ?
Hugo Breul : On travaille tout le temps ensemble, on se connaît par cœur. On est toujours à l’écoute. En revanche, c’est rare qu’on monte les chevaux de l’autre. C’est une chance de pouvoir concourir ensemble sur les terrains de concours.


Grand Prix Replay : Un duel Robert Breul/Hugo Breul au barrage, c’est déjà arrivé ?
Hugo Breul : Pour le moment, ça n’est jamais arrivé. A Straazele, j’étais au barrage mais pas lui. Le jour où on sera tous les deux en concurrence, ça sera amusant. (rires) J’ai vraiment envie de le battre, mais le connaissant, il ne va pas se laisser faire ! Ça va quand même rester un duel familial.


Grand Prix Replay : Quel est votre programme pour les prochaines semaines ?
Hugo Breul : Je vais faire Arezzo fin avril puis Reims fin mai en Jeunes Cavaliers. Mon objectif reste les championnats d’Europes Jeunes de Comporta. Je vais aussi essayer de concourir dans le Grand National entre temps. On est bien parti alors on va essayer de faire de bons résultats lors des prochaines étapes. Le Grand National est devenu un second objectif pour la fin de saison.


Propos recueillis par Marie-Anaïs Thierry
 

À lire également...

Réagissez