À domicile, Scott Brash renaît de ses cendres dans le Grand Prix de Londres

Crédit : Stefano Grasso/LGCT

Dimanche 05 août - 08h56 | Yeelen Ravier

À domicile, Scott Brash renaît de ses cendres dans le Grand Prix de Londres

Hier soir, le Longines Global Champions Tour a vécu sa treizième étape à Londres, aux abords de l'Hopital Royal de Chelsea. Après un week-end quasiment catastrophique le week-end dernier au CSIO 5* de Hickstead, où il terminait double éliminé dans la Coupe des nations, le Britannique Scott Brash a décroché la victoire de l'épreuve phare.

La treizième des quinze étapes du Longines Global Champions Tour s'est tenue hier en fin d'après-midi, à Londres, dans la grande cour de l'Hopital Royal de Chelsea. Ils ont été trente-cinq à en prendre le départ, sur un parcours dessiné par Uliano Vezzani.

Après un week-end catastrophique la semaine dernière au CSIO 5* de Hickstead, puisqu'il terminait éliminé dans la Coupe des nations et n'avait même pas pris part au Grand Prix, Scott Brash a visiblement remis les pendules à l'heure. En manque de résultats ces derniers mois, l'Ecossais a été parfait hier soir aux rênes de Hello Mr President (ex-Comme d'Api Junior Eez) en signant un double sans-faute en 38"88. Sacrée performance pour le hongre de neuf ans puisqu'il disputait son deuxième Grand Prix 5*, après avoir achevé celui de Monte-Carlo avec quatre points au compteur fin juin. Distancé de plus d'une seconde au barrage, Peder Fredricson a pris une excellente deuxième place avec son très régulier Hansson WL. À noter que le vice-champion olympique et le champion d'Europe en titre s'était qualifié pour le Grand Prix avec H&M All In dans l'épreuve précédente. Pour parfaire son retour en compétition, le phénoménal fils de Kashmir van Schuttershof a déroulé un superbe sans-faute et semblait très à son aise ; de très bonne augure en vue de sa préparation pour les Jeux équestres mondiaux de Tryon! Le podium a été complété par l'inégalable et inimitable Kaiser Ludger Beerbaum. Savourant simplement chacune de ses prestations en concours, le multi-médaillé allemand a bouclé un magnifique double zéro sur Casello, en pleine forme après une longue pause l'an passé, et a franchi la ligne d'arrivée en 41"15. 

Ben Maher frôle la victoire!

Sans sa faute, il l'aurait (encore) emporté! Régulier comme jamais, Ben Maher a finalement terminé au pied du podium avec Explosion W, écopant de quatre points au barrage malgré six centièmes de seconde de différence. Belle performance également pour Eric Lamaze et Chacco Kid, qui n'ont concédé qu'une faute sur le deuxième plan de l'oxer sur bidet numéro. Le numéro un mondial Harrie Smolders, associé à son Don VHP Z, ont aussi récolté cet inhabituel score, laissant traîner les pattes sur le vertical en milieu de triple.
Deux Français s'étaient qualifiés pour le Grand Prix - Roger-Yves Bost et Mégane Moissonnier étant passés à côté de l'épreuve précédente -, et en sont sortis avec douze points de pénalité chacun ; Simon Delestre et Julien Epaillard. Le premier Lorrain était en selle sur son démonstratif Hermès Ryan des Hayettes ; l'alezan a fauté lourdement des antérieurs sur le vertical numéro 2, puis a écopé de deux autres fautes franches, dont une sur l'ultime obstacle. Accompagné de son Usual Suspect d'Auge, Julien Epaillard a véritablement déroulé un excellent début de parcours, avant de toquer trois obstacles.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #100 GRANDPRIX n°100 OCTOBRE

GRANDPRIX #100

(GRANDPRIX n°100 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter