Patrice Delaveau met le feu au Derby de Dinard

Crédit : Eric Knoll/Images-Inn

Samedi 04 août - 18h02 | À Dinard, Yeelen Ravier

Patrice Delaveau met le feu au Derby de Dinard

Épreuve phare de la journée, le subtil Derby du CSI de Dinard, labellisé 3*, a été décroché de main de maître par Patrice Delaveau. Le Normand a remporté son premier Derby dinardais cet après-midi avec Vestale de Mazure*HDC, reléguant une Margaux Rocuet très motivée et Emeric George aux deuxième et troisième places.

Le subtil et physique Derby du CSI de Dinard a encore fait vibrer le public aujourd'hui, venu combler absolument toutes les tribunes cet après-midi ! Des spectateurs énergiques, souvent connaisseurs, qui ont su porter comme il se doit les vingt-trois partants. C'est à 16h30 que la mythique épreuve a lancé son coup d'envoi, sur l'immense piste en herbe de Dinard, dont la qualité du terrain a d'ailleurs une fois de plus été saluée.

Ouvreur de l'épreuve, le triple vainqueur du Derby de La Baule a fait sa loi. Patrice Delaveau, en suprématie ce week-end puisqu'il a déjà remporté deux épreuves phares du CSI 3*, a déroulé un parcours rapide mais assuré, ne concédant pas le moindre point de pénalité avec Vestale de Mazure*HDC. Trois autres cavaliers ont réussi à abaisser son chronomètre ; le Britannique Nigel Coupe et le Français Come Couturier notamment, accusant douze points sur la piste. Plus rapide aussi sur Atomic Bomb, Emeric George a bien failli faire flancher Patrice Delaveau, mais n'a pu empêcher une faute sur l'entrée de double de verticaux... Finalement, personne n'est parvenu à voler la couronne du Normand. Concédant seulement un point de temps dépassé, s'étant bien appliquée tout au long du parcours, Margaux Rocuet, très motivée à en croire ses encouragements envers sa Victoria Barcelona, a pris une superbe deuxième place. Le poing en l'air et le large sourire ont attesté de la joie immense de la Tricolore, à quelques kilomètres de chez elle ! Mention spéciale pour la Selle Français, fille de Huppydam des Horts, qui est née dans l'élevage familial.

Des favoris qui déchantent

Favori puisque habitué à ces épreuves, Luca Maria Moneta a quelque peu cassé le mythe! L'Italien a rapidement essuyé un refus sur le gué, suivi d'une nouvelle dérobade en fin de parcours ; il a finalement terminé éliminé. Deuxième de ce même Derby l'an passé, Louis Bouhana n'a pas non plus pu achever son parcours, son Sweet Phir ayant refusé franchement le tout premier obstacle. Aux rênes de Joe van Terbeke, Marc Dilasser a connu le même sort, à la suite d'une malheureuse chute sur le vertical sur bidet le long de la tribune. 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #98 GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #98

(GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter