Marc Dilasser à toute vitesse au GRANDPRIX CLASSIC de Fontainebleau

Marc Dilasser et Indigo Blue Biolley se sont imposés de main de maître ce soir!
Crédit : PSV

Vendredi 27 juillet - 19h50 | À Fontainebleau, Yeelen Ravier

Marc Dilasser à toute vitesse au GRANDPRIX CLASSIC de Fontainebleau

La deuxième semaine du GRANDPRIX CLASSIC Summer Tour de Fontainebleau s'est ouverte aujourd'hui. Dans l'épreuve phare de la journée, une 1,45m by CWD appartenant au CSI 2*, c'est Marc Dilasser qui a décroché la victoire avec grand brio, devançant Graham Babes et Raphael Goehrs.

C'est à 15h30 que l'épreuve majeure du jour au CSI 2* de Fontainebleau, temps fort de la journée au GRANDPRIX CLASSIC Summer Tour, a lancé son top départ. Soixante treize couples y étaient au départ sur le mythique Grand Parquet, sous un climat particulièrement chaud ! 
Sur la construction du chef de piste français Cédric Longis, pas moins de dix-neuf couples ont réussi à s'en sortir indemnes. Quatre autres pilotes, dont Eugénie Angot et son attachante Turquoise d'Ivraie ou encore Alexandra Francart et son très prometteur Volnay du Boisdeville, vainqueurs de la Coupe des nations du CSIO 5* de Saint-Gall début juin, ont failli en être mais se sont laissés piéger par le chronomètre imparti, fixé à 79 secondes. Premier classé avec une faute au compteur, Edward Levy a terminé vingt-cinquième sur la charismatique Starlette de la Roque. Même score pour Michel Hécart et Solero MS, déjà deuxièmes du Grand Prix 2* lors de la première semaine du GRANDPRIX CLASSIC Summer Tour. Alexis Deroubaix, Jérome Hurel ou encore Aymeric de Ponnat ont concédé le même score, en selle sur leurs respectifs Aldo du Plessis, Aloha de Presle et Elize.

Parmi les sans-faute, on notera le champion olympique par équipes de Rio de Janeiro Philippe Rozier, qui s'est confié dans une interview plus tôt dans la journée, avec Sheriff de la Nutria*LM. Max Thirouin, Mathieu Lambert, Marc Dilasser et Nicolas Deseuzes ont, entre autres, fait partie des huit Français qualifiés pour le barrage. Les Britanniques, représentés au second tour par neuf pilotes, ont aussi été sacrément en forme. 

Un barrage tout en suspense, et c'est Dilasser qui s'impose!

Le dénouement de cette épreuve by CWD a tenu ses promesses ! Le plus original des scénarios est revenu, malheureusement pour eux, à Bruno Jazede et Nicolas Deseuzes, aux rênes des énergiques Expensieve et Stella de Preuilly. Partis dans un train qui aurait pu leur promettre une victoire, les deux Tricolores se sont trompés de dessin au barrage, préférant un vertical à angle droit plutôt qu'un obstacle en bout de ligne... S'il y a eu neuf doubles sans-faute, c'est bien celui de Marc Dilasser que les spectateurs vont retenir ! Élancé à toute vitesse sur son jeune étalon Indigo Blue Biolley, le champion de France de 2016 a déroulé un somptueux barrage, plus rapide de deux centièmes que Graham Babes, leader provisoire. Ce dernier Britannique, aux commandes de Boucheron, a dû se contenter de la deuxième place, alors même qu'il pensait avoir arraché la victoire des mains de Raphaël Goehrs, qui avait déjà signé un sans-faute en 40"67.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter