Samedi 09 avril - 22h13 | AnneClaireL

« H. Nooren a allumé une flamme », Christian Paillot

Suite à l’annonce de la nomination de Henk Nooren au poste de sélectionneur national, Grand Prix Replay a interrogé le vice-président de la FFE, Christian Paillot.


 
Grand Prix Replay : Pourquoi la fédération a-t-elle arrêté son choix sur Henk Nooren ?

Christian Paillot : Tout simplement parce que Henk Nooren était déjà présent dans la formation. Il y avait une équipe en place et nous ne souhaitions pas la changer. Pour Henk Nooren, ce qui va surtout changer, c’est que les étapes de la Top League de la Coupe des nations vont s’ajouter à sa charge. Henk Nooren est connu des cavaliers. Il ne débarque pas de nulle part. Surtout, il a su allumer une flamme dans le cœur de toutes les personnes qui travaillent avec lui. C’est extraordinaire.

 
Grand Prix Replay : Comment expliquer le départ de Laurent Elias ?

Christian Paillot : Laurent Elias avait signé jusqu’aux Jeux olympiques avec la Fédération. C’est un gars de Saumur. Un poste en or se présente près de chez lui (directeur du haut niveau au sein de l’IFCE, ndlr). S’il ne prend pas ce train-là, ce serait dommage. Les postes de sélectionneurs nationaux sont toujours de courte durée…

 
Grand Prix Replay : Les postes de sélectionneurs nationaux sont pourtant convoités. On a parlé à un moment d’un problème de communication…

Christian Paillot : Oui, mais je crois que c’était réglé. Peut-être, s’il y avait une harmonie totale… Mais c’est forcément un tout… Le principal reste je crois qu’un très bon poste risquait de passer sous son nez s’il ne saisissait pas l’opportunité.

 
Grand Prix Replay : Henk Nooren suggère l’idée d’être rejoint un peu plus tard par une seconde personne, comme c’était le cas jusqu’à présent, qu’en est-il ?

Christian Paillot : On ne bouge rien jusqu’aux Jeux !
 
 
 

À lire également...

Réagissez