Ourasi fête ses 31 ans !

Ourasi trottant dans les près du Haras de Gruchy

Vendredi 08 avril - 12h49 | ma.thierry

Ourasi fête ses 31 ans !

Le célèbre trotteur français fête aujourd’hui ses 31 ans. Il reste le seul cheval à avoir remporté quatre fois le Grand Prix d’Amérique.


 
Ourasi est né le 7 avril 1980 en Normandie, au Haras de Saint-Georges chez Raoul Ostheimer. Rien ne le prédestinait à une telle carrière. Petit déjà, il avait une tendance à la fainéantise, se goinfrait de pommes et avait débuté la compétition de manière pitoyable. Ceci dit grâce au flair et à l’instinct de son naisseur, le poulain a été envoyé chez le Pape de Vincennes, Jean-René Gougeon. C’est chez cet homme de cheval qu’il a appris les rudiments du métier de trotteur de course. Ensuite, il a connu une envolée fulgurante. Plusieurs fois vainqueur du Prix d’Amérique : trois victoires consécutives de 1986 à 1988 et une quatrième victoire en 1990 qui signe sa consécration et où il se permet de battre le record de vitesse de la course (1’15’’2). Au total, le trotteur a couru 86 courses, en a remporté 58 et a engrangé 3 320 780 millions d’euros tout au long de sa carrière.  

 
Ourasi a été surnommé le « Roi fainéant » car lors de ses entraînements, il se contentait du strict minimum. Il avait même une tendance à la désinvolture : son driver devait composer avec lui et ne surtout pas s’imposer sous peine de contrarier le champion. Par ailleurs, Ourasi possédait une science de la piste hors du commun : en courses, il savait exactement à quel moment partir lors du dernier tournant précédant la ligne droite finale. Après cette carrière bien remplie, il coule une retraite paisible au Haras de Gruchy situé en Normandie. Annie Jumel, sa soigneuse attitrée, s’en occupe tous les jours, lui apporte plein de friandises et lui sert d’agent pour planifier les visites de ses fans. Ces derniers viennent de toute la France et même de Belgique pour lui apporter son péché mignon : des carottes et des pommes golden.

 
A l’heure actuelle, aucun cheval n’a pu égaler son palmarès hors du commun, mais nombre de cracks tentent de se forger une réputation à sa hauteur, tels les Oyonnax, Offshore Dream ou encore Ready Cash.  Ce dernier est considéré comme le meilleur trotteur du monde suite à sa victoire dans le Grand Prix d’Amérique 2011.

À lire également...

Réagissez