L’Allemagne en or, les Bleus huitièmes chez les Enfants

Crédit : PSV/Morel

Mercredi 11 juillet - 19h50 | À Fontainebleau, Lucas Tracol

L’Allemagne en or, les Bleus huitièmes chez les Enfants

Cet après-midi sur le Terrain d’honneur du Grand Parquet de Fontainebleau, les Allemands ont transformé l’essai. Déjà premiers au provisoire hier, ils se sont aujourd’hui emparés de l’or par équipes dans le championnat d’Europe Longines FEI Enfants de saut d’obstacles présenté par GPA. Derrière, les Irlandais ont pris l’argent, tandis que la Belgique a réussi à se parer d’or malgré sa cinquième place provisoire hier. Décevante huitième place pour les Bleuets. 

 - L’Allemagne en or, les Bleus huitièmes chez les Enfants

Nouvelle démonstration de Chiara Reyer et Cederic, qui ont offert l'or à l'Allemagne.
Crédit : PSV/Morel

On les savait forts, et ils n’ont pas flanché. Cet après-midi, les Allemands sont montés sur la plus haute marche du podium dans le championnat d’Europe Longines FEI Enfants de saut d’obstacles. Pourtant, Charlotte Höing n’avait pas mis ses coéquipiers sur les meilleurs rails, écopant de cinq points de pénalité avec Bajala. Mikka Roth a rapidement rectifié le tir sur Caboto, réalisant un bon parcours sans-faute. À sa suite, Mick Haunhorst n’a pu répéter sa performance d’hier, et s’est fait piéger à une reprise avec Conquest.

La pression était donc sur les frêles épaules de Chiara Reyer, qui devait impérativement réaliser un sans-faute pour assurer l’or à la Mannschaft. Une faute, et c’était un barrage avec l’Irlande. Sur Cederic, l’amazone de treize ans qui avait déjà brillé lors du Spring Break de GRANDPRIX CLASSIC n’a pas flanchée et, malgré quelques touchettes, a franchi la ligne d’arrivée avec un score vierge. Les Germaniques exultent, Chiara lève le poing, les vestes rouges sont sacrées sur la piste bellifontaine. Le visage radieux, celle qui s’octroyait la cinquième place du championnat continental à Samorin l’an passé n’en croyait presque pas ses yeux. “Je suis si fière de mes coéquipiers aujourd’hui ! J’avais beaucoup de pression pendant mon parcours, car je savais que nous pourrions barrer si je faisais une erreur. Je suis si heureuse, mon cheval s’est tellement bien battu pour moi… Je ne peux même pas décrire mon bonheur !”, nous a-t-elle confié en fin de course. 

Déjà deuxièmes hier soir, les Irlandais ont été exemplaires aujourd’hui, bouclant trois parcours parfaits, ce qui leur a permis de conserver leurs huit points. Notons que Lucy Morton et Rhys Williams, respectivement sur Delton et CES Cruson, n’ont pas touché une barre des deux manches par équipes. En argent, les vestes vertes ont donc devancé une composition belge combattive, qui revient de loin. Dixièmes après la première journée de compétition, les cavaliers de Jean-Jacques Mathijs ont réussi à sortir la tête de l’eau grâce à trois prestations impeccables signées Aurélia Guisson & Berlini From Second Life Z, Paris Vandousselaere & Quitona de la Cour Z, ainsi qu’Evelyne Putters & Angel van T Hof. Une sacrée remontée qui a fait le bonheur du chef d’équipe des Diables Rouges. Il espère d’ailleurs poursuivre sur cette lancée avec les Juniors et les Jeunes Cavaliers, déjà bien partis pour briller. 

Huitième place pour les Françaises

Huitième place pour les Françaises - L’Allemagne en or, les Bleus huitièmes chez les Enfants

Pour l'individuel, Rose de Balanda reste dans le coup.
Crédit : PSV/Morel

Quatrièmes hier, les Bleues d’Olivier Bost étaient en embuscade pour grimper sur le podium aujourd’hui. Malheureusement, aucune des quatre cavalières n’est parvenue à sortir de piste avec un score vierge, si ce n’est Lou Champion, qui concourre en individuel avec Zingaro H. Première de l’équipe à s’élancer sur Santana Von Hary Z, Eden Leprevost Blinlebreton a fait chuter le vertical n°4 et le milieu du triple, une palanque. À sa suite, Julia Mermillod Baron n’a pu éviter une faute qu’elle analyse très bien, et qui n’a pas entamé son moral. “Dans l’ensemble, mon parcours s’est plutôt bien passé, je suis assez contente d’Urbain. J’ai fait une faute à la sortie du triple car je suis rentrée un peu fort. J’ai fait mon maximum pour soigner ma sortie mais ça n’est pas passé”, a-t-elle expliqué en sortie de piste. 

Pour Maelle Noizat, en tête à l’issue de la première journée de compétition, rien ne s’est passé comme prévu. Moins en phase avec sa jument qu’il y a deux jours, la cavalière a concédé quatre fautes avec une Attraction Riverland un peu timide. Plus que déçue et avec la pression qui redescend, l’adolescente n’a pu retenir ses larmes en fin de course. Preuve une fois de plus qu’en équitation, rien n’est acquis. Nul doute que Maelle, treize ans, saura rebondir dans la Consolante dimanche. 

Ultime représentante de l’équipe de France, Rose de Balanda s’est faite piéger sur la sortie du double avec Tzara Belin. Malgré cette petite faute, elle est pour l’heure quatorzième en individuel avant la finale de samedi.
 
Les résultats par équipes ici 
Le classement provisoire individuel ici 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #99 GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #99

(GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter