Les Jeunes Cavalières Allemandes aux devants, les Danoises à pas grand-chose

L’allemande Lia Welschof s’est imposée avec son cheval Don Windsor.
Crédit : PSV/Morel

Mercredi 11 juillet - 16h36 | À Fontainebleau, Célia Bellot

Les Jeunes Cavalières Allemandes aux devants, les Danoises à pas grand-chose

Ce matin avait lieu la première partie de la compétition par équipes du championnat d’Europe Longines FEI de dressage Jeunes Cavaliers présenté par le haras de Malleret. L’Allemagne a été bien représentée puisque Lia Welschof s'est emparée de la victoire avec Don Windsor. La cavalière a ainsi devancé Sara Van Deus Petersen, pour le Danemark, avec Katholm’s Ronaldo et Laura Quint sur Edison pour les Pays-Bas.  

 - Les Jeunes Cavalières Allemandes aux devants, les Danoises à pas grand-chose

Mado Pinto est la meilleure française sur cette manche.

Ce matin sur le Spring Garden du Stade Équestre du Grand Parquet, à Fontainebleau, trente dresseurs ont pris le départ de la première partie de la compétition par équipes du championnat d’Europe Longines FEI Jeunes Cavaliers présenté par le haras de Malleret. Les cavaliers se sont succédés toute la matinée, enchaînant les allongements, appuyés et pirouettes. 
Rapidement, c’est l’Allemagne qui a pris la tête du classement, avec Lia Welschof et son cheval Don Windsor. Le couple a totalisé 73%. La reprise, difficile, a montré que l’Allemagne était une nouvelle fois la meilleure, comme souvent en Seniors. Pour cause, les représentantes de la Mannschaft sont ce soir en tête de la compétition, grâce également à la reprise d’Alexa Westendarp, septième avec Four Seasons (70.235%). Toutefois, tout reste encore à faire puisque seuls deux cavaliers de chaque équipe se sont élancés, la seconde moitié s’élançant demain matin. 
 
Et les Allemandes devront se méfier de la concurrence venue du Danemark. Pour cause, si les premières totalisent pour l’heure 143,235 points, l’équipe chapotée par Janne Moller Jensen les talonnent de très près avec 143 117 points. À l’issue de cette reprise, la Danoise Sara Van Deus Petersen, a réalisé une prestation notée à 72,676% avec Katholm’s Ronaldo. Sa compatriote Caroline T. Esner est quant à elle sortie du rectangle avec 70.441% sur Alskenz Firford. 
 
Du côté des Pays-Bas, Laura Quint a complété le podium individuel grâce à Edison, qui lui a permis d’accrocher 71,558%. Les Bataves tiennent pour l’heure le bronze. 
 
La première Française n’est autre que Mado Pinto, la fille de Carlos Pinto, qui s’est adjugée la treizième place avec son lusitanien Rafale du Coussoul de la Gesse. “Il était vraiment top !”, assure la jeune femme, très contente de sa prestation. Pour elle, tout cela est le résultat d’une importante complicité avec le beau hongre gris de treize ans. “On se connaît par cœur, et aujourd’hui, ça a payé !” Une satisfaction partagée par son père, qui portait aussi la casquette d’entraineur aujourd’hui. “Dans tous les points et la technique, elle a très bien monté, elle a assuré, elle a eu la main qu’il fallait, l’impulsion, l’équilibre. Je suis vraiment très fier de ma fille !”, a-t-il lancé. Avec 68,911%, Mado devance directement la Belge représentée par Flore de Vos, montant Catcher, un étalon de onze ans. L’autre Française au départ, Camille Boireau, a quant à elle obtenu 67,470, et finit dix-huitième avec son cheval Delon von Humme. Elle est d’ailleurs devancée par un autre Pinto, Yoann, qui, comme son père, représentait le Portugal. La deuxième partie d’épreuve, qui aura lieu demain, est désormais attendue avec impatience et promet d’être animée !

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter