Jeudi 07 avril - 11h21 | ma.thierry

Grand National de dressage : première pour Gilles Siauve

Pour cette nouvelle saison du Grand National de dressage, le Haras de Jardy ouvrait le bal des quatre étapes sous un soleil radieux pour le plus grand plaisir du public venu nombreux. Vingt-sept couples étaient au départ du Grand Prix, support du Grand National et les treize écuries engagées dans cette édition 2011 n’ont pas manqué ce premier rendez-vous. L’écurie Meyer Selles, représentée par Gilles Siauve en selle sur Windsor Van’t Dashageveld remporte cette première étape avec une moyenne de 65,149%. Pour Grand Prix Replay, il revient sur sa victoire.


 
 
Grand Prix Replay : Première étape et première victoire, comment s’est passée votre épreuve ?

Gilles Siauve : Je suis content de cette victoire avec Windsor Van’t Dashageveld alors que j’ai commis deux fautes sur la reprise. Une sur les changements de pieds au temps et l’autre sur le zig zag d’appuyers au galop, qui m’ont coûté cher puisque notées en coefficient 2. Ces fautes sont dues à ma précipitation mais le cheval évolue bien, il a passé un très bon hiver et je l’ai vraiment travaillé dans l’optique du Grand Prix. Il avait déjà gagné à Mulhouse il y a quelques semaines et j’avais commis la même erreur dans les temps. Je suis content car je suis arrivé à Jardy le samedi matin pour l’épreuve et je suis reparti le soir même, ce qui montre que Windsor est bien dans sa tête et prêt à courir de grosses épreuves.

 
Grand Prix Replay : Cette victoire est de plus votre première victoire depuis la création du Grand National ?

Gilles Siauve : Oui c’est ma première victoire sur le circuit et j’ai pu vraiment profiter de la médiatisation du Grand National puisque dès le lendemain il y avait les résultats qui s’affichaient sur Internet. Et puis gagner la première étape ici à Jardy dans le fief parisien est encore plus sympa (rires).

 
Grand Prix Rpelay : Pouvez-vous présenter votre écurie Meyer Selles ?

Gilles Siauve : C’est une toute jeune écurie dans laquelle je fais équipe avec mon fils Grégoire qui devrait participer aux deux dernières étapes avec son cheval de huit ans, Whisper. C’est donc la première année que nous représentons les selles Meyer pour Jean-François Meyer qui propose ses premières selles de CSO et dressage. Le Grand National permet de lui donner un coup de pouce sur le plan médiatique. Nous sommes amis et partenaires depuis longtemps et nous avions parlé ensemble en début de saison de former une écurie pour le Grand National 2011.

 
Grand Prix Replay : Quels sont vos objectifs pour le Grand National ?

Gilles Siauve : Nous n’avons pas d’objectifs en particulier, l’idée est d’aller étape par étape pour le cheval et de pouvoir aussi former Grégoire. Le but est que Windsor évolue très proprement sur ce niveau car il manque encore de fluidité et d’expression dans les allures relevées. Windsor n’avait fait que deux Grands Prix l’année dernière, il a donc besoin de mûrir encore mais je pense que c’est un bon cheval qui possède un très bon galop

 
Grand Prix Replay : Comment gérez-vous vos écuries ?

Gilles Siauve : Je suis actuellement installédans les écuries de Lannay à Mouchin, à vingt minutes de Lille où je bénéfice de très belles installations et d’équipements modernes comme un tapis roulant sur lequel a d’ailleurs travaillé Windsor le samedi matin avant notre départ pour Jardy.
Comme la plupart de mes chevaux, Windsor est arrivé quand il avait quatre ans mais il sera peut-être à commercialiser cette année. J’ai de très bons chevaux qui arrivent, un top quatre ans ainsi qu’un très bon cinq ans, deux autres chevaux de six et sept ans. Je pense qu’il est important de ne pas se focaliser sur un seul cheval en particulier mais plutôt de préparer l’avenir afin d’avoir toujours un ou deux chevaux au Grand Prix comme le font les cavaliers de CSO. J’ai donc un très bon piquet de chevaux pour la relève avec toujours un cheval qui sortira au Grand Prix.

 
Grand Prix Replay : Quel est la suite de votre programme ?

Gilles Siauve : Dans quinze jours je serai au Mans pour le Pro Elite et bien évidemment les trois prochaines étapes du Grand National font partie de mon planning. Je n’irai pas à l’international de Saumur en revanche peut-être en Pologne avec Windsor et Whisper, mais rien n’est encore défini.

 
 
Propos recueillis par Elodie Muller.

À lire également...

Réagissez