Le cheval jusque dans notre langage

Illustration d'"avoir des dents de poneys"
Crédit : © DR

Mardi 19 juin - 16h59 | Maxence Magnin

Le cheval jusque dans notre langage

De nombreuses expressions parcourent notre langage qu’est le Français chaque jour dans nos paroles. Parmi elles se trouvent également, des expressions qui réfèrent à l’équitation et à nos chevaux et qui en plus d’être très souvent vrai, sont drôles. Grand Prix Replay a donc fait le tour de celles-ci et a essayé de toutes les recenser dans l’article qui va suivre.

Parmi les expressions les plus communes, « avoir une haleine de poney » se retrouve régulièrement dans le haut du classement. Au risque d'en vexer certains, il faut pourtant avouer que parfois, on ne peut pas dire que l'haleine de poney soit la plus insoutenable qui soit selon les circonstances de certaines situations chez l'humain. 

Sur un point de vue physique, posséder « des dents de cheval » et « une crinière de poney » sont également des expressions très répandues dans notre langage. Pour le coup, cela n’est pas très flatteur lorsque quelqu’un vous dit une chose comme celle-ci, même si vous êtres très proche des chevaux. 

Si vous croisez le chemin d’une personne peu aimable, vous pourriez alors comparer son humeur à celle d’une jument. En effet, tout(e) cavalier(e) sait qu'il ne vaut mieux pas frustrer une jument au risque d’en percevoir un retour peu agréable chez certaines. 

« Avoir mangé du cheval ». Non, il ne faut pas prendre cette expression au premier degré, mais plutôt au troisième. Cela signifie juste que la personne qui s’exprime se sent dans une forme olympique, en pleine possession de ses moyens. Aucun scandale à venir donc.
 

 - Le cheval jusque dans notre langage

Illustration "d'avoir une haleine de poney".
Crédit : © DR

Pour les personnes les plus impulsives, vous avez probablement déjà donc entendu la fameuse phrase « ne monte pas sur tes grands chevaux ». Autrement dit, cela ne sert à rien de s’énerver rapidement.  Cette expression vient du temps des chevaliers, où ceux-ci montaient sur leurs grands chevaux (signe de force) pour partir au combat rapidement.  

Lorsque l’on reçoit quelque chose de substantiel et que la quantité est supérieure à la normale, il est alors commun de dire que l’on a bénéficié d’une « dose de cheval ». Autrement dit, la quantité n’est pas adaptée à un humain. Cette expression est principalement utilisée dans le domaine médicale, lorsque nous recevons par exemple une grosse dose de médicaments. 

Pour les plus pointilleux, n’ayez pas peur « d’être à cheval » sur tout ce que vous entreprenez. Cette expression signifierait-elle que les cavalier(e)s sont des personnes rigoureuses ? Eh bien figurez-vous que oui, puisque cette phrase populaire vient du fait que le dressage d'un cheval est un apprentissage rigoureux, pointilleux. 

Qui a également toujours entendu le fameux « fuyez le naturel, il revient au galop ». En clair, cela ne sert à rien d’essayer d’être quelqu’un d’autre puisque de toute façon, notre vraie nature reprend toujours le dessus un jour ou l’autre. 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter