Guide de survie pour les moitiés des cavalières et cavaliers

Crédit : © Scoopdyga

Mardi 12 juin - 16h59 | Maxence Magnin

Guide de survie pour les "moitiés" des cavalières et cavaliers

Pratiquer l’équitation en tant que cavalier ou cavalière peut parfois s’avérer compliquer lorsqu’il s’agit de concilier sa passion avec ses autres obligations. Mais pratiquer l’équitation lorsqu’on est en couple peut également être une autre histoire, surtout pour celui ou celle qui partage sa vie avec son compagnon ou sa compagne mais surtout, avec l’équitation. Ce guide de survie est donc dédié à celles et ceux qui ne pratiquent pas l’équitation mais partagent leur vie avec !  

 - Guide de survie pour les moitiés des cavalières et cavaliers

Cédric & Eugénie Angot sont tous deux cavaliers professionnels de haut niveau et mariés.
Crédit : © RB Presse

Règle n°1 : Ne jamais se moquer du poney ou cheval. Attention, cela pourrait être considéré comme une trahison de la plus haute importance. Le nom de nos montures est important et fait toute leur personnalité. Il est donc très dangereux de s’en moquer, au risque de s’attirer nos foudres. 

Règle n°2 : Venir voir sa moitié au moins une fois par mois en cours, concours ou promenade. Le soutien et l’intérêt qu’on nous accorde dans notre passion sont d’une importance capitale. En effet, il s’agit pour nous, amoureux des chevaux, d’un plaisir et d’une fierté que de partager notre passion avec quelqu’un, même si il ou elle ne la comprend pas vraiment. Et cela peut surtout nous vexer si personne ne vient nous voir. 

Règle n°3 : Accepter d’être le groom en concours. Être dans l’ombre d’un couple cavalier/cheval n’est pas facile. Pourtant, il faut savoir accepter d’être au second plan le temps d’un moment. Ainsi, lors de la fin de l’épreuve, le cavalier ou la cavalière sait en général vers qui se tourner pour s’exprimer et le travail paye finalement. 

Règle n°4 : Ne pas oublier de passer un message pour connaitre les résultats d’un concours. Pour éviter de provoquer une crise d’envergure, il est préférable pour l’autre « moitié(e) » de ne pas oublier de passer un petit message pour savoir ce qui en a été d’une épreuve ou d’une prestation. Déjà que l’acteur ou l’actrice principal(e) n’était pas accompagné(e), il ne faut pas non plus abuser !

Règle n°5 : Ne pas rechigner pour partager ses photos en couple, avec la monture. Eh oui, certain(e)s passionné(e)s d’équitation aiment aussi faire des shootings avec leur monture, voire leur « moitié(e) ». Un moment qui peut s’avérer long et difficile, mais qui fait finalement toujours plaisir à l’autre. 

Règle n°6 : Ne pas faire de réflexion sur le budget équitation comparé au budget couple. On le sait, le budget équitation est quasi sans limite, contrairement à d’autres comme le budget couple. Malheureusement, aucun mot à dire pour le ou la non passionné(e) d’équitation. 

Règle n°7 : Ne pas se plaindre du temps passé aux écuries. L’équitation est un sport et une passion qui demande du temps, beaucoup de temps. Il faut donc savoir concilier avec et accepter que le ou la passionné(e) puisse y passer des heures. Ainsi, le retour à la maison se fait toujours de bonne humeur, pensez-y ! 

Règle n°8 : Accepter de passer après celui ou celle qui était là avant vous. C’est surement la plus difficile à accepter pour la moitié du ou de la cavalier(e). Pourtant, il est vrai que nos chevaux ou poneys sont toujours une priorité et ont toujours été là quand nous avions besoin d’eux, peu importe le temps. Question de fidélité, tout simplement.

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #97 GRANDPRIX n°97 JUIN

GRANDPRIX #97

(GRANDPRIX n°97 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter