Doublé belge pour Pieter Devos et Niels Bruynseels au CSI 5* de Cannes

Crédit : Sportfot

Vendredi 08 juin - 23h41 | À Cannes, Yeelen Ravier

Doublé belge pour Pieter Devos et Niels Bruynseels au CSI 5* de Cannes

La victoire de l'épreuve majeure de l'avant-dernière journée de compétition au CSI 5* de Cannes, cotée à 1,50m, est revenue à Pieter Devos et son excellent compagnon Apart. Son compatriote belge Niels Bruynseels l'a secondé, tandis que Cameron Hanley a complété le trio de tête.

C'est à 21h que le coup d'envoi a été donné pour l'épreuve phare de ce vendredi au stade des Hespérides, au CSI 5* de Cannes. Sous un temps toujours clément, cinquante-et-un cavaliers se sont élancés sur le parcours concocté par Uliano Vezzani. Une construction bien dosée, sélective, qui a d'ailleurs vu son temps imparti rallonger de deux secondes après le passage des premiers cavaliers.

Pas de temps à perdre, le public, venu en nombre et d'humeur festive ce soir, a pu applaudir le premier sans-faute dès le troisième cavalier. En selle sur sa jument de quinze ans Cornetta 13, Christian Rhomberg a bouclé une superbe partition, se qualifiant ainsi pour le barrage. Quatre cavaliers plus tard, le numéro un mondial Harrie Smolders a signé un magnifique sans-faute en selle sur Zinius, après une entame moyenne hier. Lui succédant, le jeune Belge Jos Verlooy en a fait de même avec Igor. Score vierge également pour le Kaiser allemand Ludger Beerbaum, associé à son hongre de neuf ans Cool Down. Deuxième Veste Bleue à partir, après le passage à huit points d'Olivier Robert et Tempo de Paban, Alexandra Paillot a été la seule d'entre eux à boucler le score vierge, accompagnée de son fidèle Polias de Blondel. 

Pour les autres Tricolores, les choses ont effectivement été plus fastidieuses. Sérieuse, non moins malheureuse, contre-performance pour Kevin Staut et Equador van't Roosakker. Après un sans-faute dans une épreuve à 1,45m hier après-midi, balayant leur mauvaise Coupe des nations de Rome où ils avaient terminé éliminés après deux refus, l'alezan a une fois de plus dérobé en milieu de parcours. Le duo est sorti avec quinze points de pénalités. Tandis que Roger-Yves Bost a préféré jeter l'éponge avec Tesway de la Batia, Alexis Deroubaix et Simon Delestre ont concédé douze points avec Uncommon et Chesall Zimequest. S'il s'explique par son manque d'expérience, s'agissant de son deuxième CSI 5*, Sadri Fegaier a lui accusé vingt-six points avec Ivoor van't Paradijs. Pour Harold Boisset et Julien Epaillard en revanche, ce n'est pas passé loin, les deux Tricolores sortant avec une petite faute sur les respectifs T'Obetty du Domaine et Safari d'Auge.

Ils ont finalement été treize à se qualifier pour le barrage. Parmi eux, le grand vainqueur de l'épreuve phare d'hier soir Carlos Enrique Lopez Lizarazo avec l'incroyable G&C Arrayan, ou encore le champion d'Europe en titre Peder Fredricson.
Petite frayeur, qui a valu un silence d'or au stade des Hespérides, pour Athina Onassis. En milieu de parcours, son fabuleux étalon Cinsey a visiblement pédalé dans l'oxer en sortie du triple, faisant chuter la Grecque à terre. Plus de peur que de mal!

Pieter Devos joue la gagne avec son compatriote!

Ouvreur de ce barrage à treize, Christian Rhomberg a directement émis le chronomètre de référence, franchissant la ligne d'arrivée en 41"35. Ce n'était pas pour aujourd'hui pour le numéro un mondial Harrie Smolders ensuite, qui a essuyé un refus de Zinius sur le tout dernier obstacle, alors qu'il était bien parti pour pulvériser le chronomètre ! Trois cavaliers plus tard, c'est Alexandra Pailot qui a pris le relais, déroulant un somptueux barrage sur le puissant Polias de Blondel, terminant en 37\"71. 

Si les adversaires sont allés de plus en plus vite, la victoire a été décernée à Pieter Devos, associé à l'excellent Apart. Tenant le suspense jusqu'au bout puisque partant en dernier, le Belge a soulevé les tribunes de Cannes en affichant le chronomètre de 35"26 ! Il a devancé de peu son compatriote Niels Bruynseels, auteur d'un superbe tour en 35"81 avec Lady Cracotte. Ce qui n'a pas manqué de faire rire cavaliers et grooms au paddock ! Le podium a été conclu par le très en forme Cameron Hanley, aux rênes de Eis Isaura.
 

À lire également...

Réagissez

  • ALBERT MUDA - le 09/06

    Heureusement qu'Alexandra était là pour redonner le sourire à notre sélectionneur national , il a souvent dodeliné de la tête et fait la grimace devant les parcours de nos bleus . Ce qui est presque certain , c'est qu'Equador n'est plus une option éventuelle pour Tryon , nouveau refus au A du triple .

Le mag

GRANDPRIX #97 GRANDPRIX n°97 JUIN

GRANDPRIX #97

(GRANDPRIX n°97 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter