Carlos Lopez règne en maître à Cannes

Crédit : Sportfot

Jeudi 07 juin - 22h34 | À Cannes, Yeelen Ravier

Carlos Lopez règne en maître à Cannes

En ce premier jour de compétition au CSI 5* de Cannes édition 2018, l'épreuve phare a décerné la victoire à Carlos Enrique Lopez Lizarazo. En selle sur son crack G&C Arrayan, propriété du haras des Grillons, le Colombien a été phénonémal, rentrant avec quatre secondes d'avance sur ses deux premiers concurrents, Pieter Devos et Alexis Deroubaix !

Premier temps fort du CSI 5* de Cannes, l'épreuve à 1,55m de ce jeudi soir, également support de la première manche de la Longines Global Champions League, a débuté à 20h30. Si le soleil habituel de la Côte d'Azur n'était pas forcément au rendez-vous aujourd'hui, les spectateurs, eux, l'ont été ! Devant des tribunes plutôt bien remplies pour un premier jour (qui plus est, avec un climat capricieux!), cinquante-deux cavaliers se sont affrontés sur l'imposant parcours d'Uliano Vezzani, fidèle chef de piste du stade des Hespérides.

Le premier à réaliser le parcours parfait, et un chronomètre de référence, a été Pieter Devos. Parti en numéro six, le Belge, associé à Espoir, a bouclé un superbe sans-faute en 74"59. Pendant plus d'un tiers de l'épreuve, la victoire semblait se rapprocher, mais c'était sans compter sur Carlos Enrique Lopez Lizarazo. Le Colombien, déjà très en forme au CSI 4* de Bourg-en-Bresse il y a deux semaines, a allègrement devancé le leader provisoire, franchissant la ligne d'arrivée en 70"16, soit avec quatre secondes de moins ! La performance du crack G&C Arrayan, qui évoluait jadis avec Sergio Alvarez Moya, est à relever tant le parcours lui a semblé facile. La troisième marche du podium est elle revenue à Alexis Deroubaix, auteur d'un score vierge en 74"62. Le cavalier normand a formidablement monté son gris Timon d'Aure, qui semble avoir retrouvé une confiance de fer. Jolie quatrième place pour le Nordique Geir Gulliksen et l'agile VDL Groep Quatro, ancienne recrue de Maikel van der Vleuten, qui se sont bien donnés. 

Malgré une faute sur le très fautif vertical numéro douze, qui aura notamment couté cher au Kaiser Ludger Beerbaum, superbe parcours pour Roger-Yves Bost et Sunshine du Phare, très en phase. Simon Delestre a concédé le même score avec Chesall Zimequest.
Peu de réussite en revanche aujourd'hui malheureusement pour Athina Onassis. Sortant avec une légère dérobade de Cinsey dans l'épreuve précédente, la Grecque a à nouveau essuyé un refus à la suite d'une incompréhension, cette fois-ci avec le phénoménal MHS Going Global. 

Par équipes, puisqu'il s'agissait de la première manche de la Longines Global Champions League, ce sont les Lions de Prague qui l'ont emporté, le Tchèque Olas Opatrny et Niels Bruynseels signant deux parcours exemplaires. Le duo américano-irlandais Jessica Springsteen-Cameron Hanley, représentant les Miami Celtics, est deuxième au provisoire. L'équipe de Chantilly Pegasus, composée de Roger-Yves Bost et Carlos Enrique Lopez Lizarazo, est troisième. Comme il en est de coutume, la finale de cette étape de la Longines Global Champions League se déroulera samedi après-midi, avant le Grand Prix.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #100 GRANDPRIX n°100 OCTOBRE

GRANDPRIX #100

(GRANDPRIX n°100 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter