Pas d'excuse pour mal monter

Crédit : © DR

Vendredi 08 juin - 17h03 | Maxence Magnin

Pas d'excuse pour mal monter

Combien de fois avez-vous entendu ou vu un cavalier (voire vous-même) se plaindre de sa prestation à cheval et se trouver des excuses pour s’en dédouaner ? Cette situation, loin d’être exceptionnelle, est au contraire très commune à toute la communauté des cavaliers qui n’aiment pas se remettre en question. GRANDPRIX-Replay.com  a donc cherché les meilleures excuses que l’on peut entendre au bord d’une carrière lorsqu’un cavalier rejette la faute sur quoi que ce soit d’autre que lui.   

 - Pas d'excuse pour mal monter

© Scoopdyga

« C’est de la faute du cheval » est un très grand classique, mais loin d’être le plus glorieux. Si l’on part du principe que l’équitation est un sport qui se pratique à deux, il revient tout de même au cavalier d’indiquer correctement les indications à sa monture, qui même si elle est exceptionnelle, n’a pas la science infuse ! 

« Je le trouve pas bien aujourd’hui ». Ce constat peut être vrai, comme faux. Si ce n’est pas le cas,  ce n’est peut-être pas le cheval qui n’est pas dans le coup mais plutôt le cavalier. Heureusement, nous avons tous nos jours avec et nos jours sans ! 

« Il y avait du monde, il a eu peur ». Parce que certains chevaux voient des fantômes régulièrement, ce comportement peut être une bonne excuse pour faire passer ses erreurs sur le compte de sa monture. 

« Le sol n’est pas très bon ». Lorsqu’il ne s’agit pas de la monture, la faute peut aussi être remise sur le sol sur lequel on monte. Avouez, vous l’avez déjà dit au moins une fois dans votre avis lorsque vous n’étiez pas totalement dans le coup ! 
 

« La lumière ne m’a pas aidé ». Trop de soleil ou pas assez, une ombre qui traine dans un coin… toutes les excuses sont bonnes à trouver lorsque tout ne se passe pas comme prévu mais que vous avez trouvé la bonne excuse contre laquelle personne ne peut rien ! 

« Il n’aime pas la pluie / vent / la neige ». Le cheval est un être vivant et comme nous, il a ses préférences et ses pêchers mignons. Un facteur externe météorologique peut donc le déranger et vous ne pouvez rien faire contre cela.. quel dommage ! 

« C’est trop difficile », « les juges étaient super sévères ». Lorsque nous ne sommes pas à la hauteur, il nous arrive aussi de rejeter la faute sur la difficulté des épreuves trop importante par rapport au niveau normalement demandé. Quelle mauvaise foi de notre part !  

« Ce n’est pas la spécialité de ma monture ». Eh oui, ils ont eux aussi leurs faiblesses. Alors même si cette remarque peut être vraie, ce n’est pas une raison pour leur jeter la pierre ! 
 
« C’est parce qu’on est venu me voir ». Évidemment, nous sommes toujours meilleurs lorsque nous nous entrainons à l’abri des regards. Et lorsqu’on vient nous voir monter à cheval et que nous échouons, il est obligé que la raison de notre échec soit due à ce changement de public ! 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #100 GRANDPRIX n°100 OCTOBRE

GRANDPRIX #100

(GRANDPRIX n°100 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter