La France impériale à Saint-Gall

La France remporte la Coupe des nations de Saint-Gall !
Crédit : CSIO St Gallen

Dimanche 03 juin - 17h54 | Mélissa Vriends

La France impériale à Saint-Gall

L'équipe de France a tout simplement été irréprochable cet après-midi dans la Coupe des nations de Saint-Gall, en décrochant sa première victoire sur le circuit en division 1 cette saison grâce à six parcours sans-faute. Olivier Robert, quatrième de l'ordre de départ avec Eros, n'a même pas eu besoin d'entrer en piste. La Suisse et la Belgique complètent le podium avec huit et treize points.

 - La France impériale à Saint-Gall

Première Coupe des nations et un double sans-faute plein de promesses pour Alexandra Francart et Volnay du Boisdeville !
Crédit : CSIO St Gallen

Les piliers habituels de la France n'étaient pas présents à Saint-Gall, et pourtant l'équipe renouvelée de Philippe Guerdat s'est sortie sans aucune difficulté de la Coupe des nations dominicale. Seulement deuxièmes à s'élancer dans la première manche, Mathieu Billot et l'étalon de douze ans Shiva d'Amaury qui, après les championnats d'Europe de Göteborg, n'avait plus repris le chemin des concours internationaux jusqu'en avril dernier, ont ouvert la voie en déroulant le premier d'une belle série de parcours sans-faute. Alors qu'il participait pour la toute première fois de sa carrière à un CSI 5* il y a deux semaines à La Baule, le Selle Français de neuf ans Volnay du Boisdeville a encore une fois impressionné cet après-midi, après sa bonne treizième place dans le Grand Prix de vendredi. Malgré leur inexpérience en Coupe des nations, le fils de Winningmood vd Arenberg et sa cavalière Alexandra Francart n'ont pas tremblé sur ce parcours dessiné par Gérard Lachat, en sortant de piste à deux reprises sans aucune pénalité. Même performance pour Ilex VP, le complice de Nicolas Delmotte âgé de dix ans qui était sélectionné pour la troisième fois seulement de sa carrière en équipe de France. Déjà auteur d'un double sans-faute dans la Coupe des nations de deuxième division à Gijon en septembre dernier, le couple a réitéré cette belle prestation en offrant la victoire à la France dans la deuxième manche. Son résultat étant sans conséquence pour le score final de l'équipe, que ce soit au premier comme au second tour, Olivier Robert n'a finalement jamais eu besoin de prendre le départ avec Eros.

Comme au terme de la première manche, la Suisse et la Belgique terminent cette Coupe des nations sur les deux dernières marches du podium. Les hommes d'Andy Kistler ont écopé de quatre points dans le tour initial, malgré les parcours parfaits de Steve Guerdat sur Bianca et de Martin Fuchs avec Chaplin. Beat Mändli n'a pu éviter une faute dans chaque manche avec Dsarie, deuxième du Grand Prix vendredi, tandis que Werner Muff a rectifié le tir en deuxième manche où il est cette fois sorti sans pénalité sur Daimler. La Suisse étant assurée quoi qu'il arrive de finir en deuxième position, Martin Fuchs n'est pas revenu en piste avec le talentueux fils de Verdi.

De leur côté, les Belges avaient entamé de belle manière la compétition avec le parcours uniquement pénalisé par un point de temps d'Yves Vanderhasselt sur Jeunesse et du sans-faute de François Mathy Jr associé à Uno de la Roque. Cependant, tout ne s'est pas déroulé comme prévu pour Christophe Vanderhasselt et Identity Vitseroel qui ont renversé les trois éléments du triple, avant de se faire également piéger sur l'entrée du double en toute fin de parcours. Si leurs seize points n'ont pas compté pour l'équipe, les deux fautes de Wilm Vermeir et Iq van het Steentje ont alourdi le score de la Belgique à neuf points, la reléguant en troisième position. Dans la deuxième manche, les frères Vanderhasselt ont cette fois affiché un parcours vierge de toute pénalité, alors que François Marthy Jr et Wilm Vermeir ont terminé avec huit et quatre points.

Après une première manche difficile pour l'Allemagne qui s'est terminée sur un total de seize points, l'équipe d'Otto Becker s'est parfaitement rattrapée en signant trois tours sans-faute, permettant à Marcus Ehning et Pret A Tout de ne pas reprendre le départ. La Grande-Bretagne, pénalisée au premier tour par les dix-sept points de Samuel Hutton et l'élimination de Louise Saywell, qui a essuyé deux refus catégoriques devant la rivière, a connu exactement le même scénario. Ces deux équipes se retrouvent quatrième et cinquième, tandis que l'Espagne, présente à Saint-Gall avec trois cavaliers, et le Brésil ferment ce classement.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

  • mire - le 03/06

    Monsieur Muda , bravo pour cette façon incroyable que vous avez de tout prévoir , c' est hallucinant ..............!!!! Alexandra qui monte divinement va enfin pouvoir prouver tout son talent et aujourd' hui ces dames étaient à l' honneur Eugénie Angot gagne Hardelot avec une maitrise incroyable devant Juliette Faligot avec la toute bonne Arquana de Riverland!!

  • ALBERT MUDA - le 03/06

    Bravo à Mathieu qui a fait l'impasse sur le GP de Bourg en Bresse et de St Gall pour être au top le jour J dans cette coupe des nations avec Shiva , bravo à Alexandra , 2 parcours plein de maitrise avec son 9 ans sans expérience à ce niveau et encore bravo à Nicolas qui n'a rien lâché quand Ilex a calé à l'abord du double et quel 2ème parcours !! Pour ce qui de Tryon , je pense que Simon , Patrice , Nicolas et maintenant Mathieu sont en position favorable , peu de chance que Philippe sélectionne un cheval de 9 ans pour cette échéance .

  • OrientdeFrebourg - le 03/06

    Ça c’est très bon, avec O Robert 5e du GP vendredi, ça va permettre d’elargir La base de selectionnables. Les 4 couples se positionnent de facto dans la course pour Tryon. Même si le cheval d’A Francart n’a que 9 ans, ses tours sont impressionnants de dressage et de facilité ! Hunter sur 160cm, Bravo!!!

Le mag

GRANDPRIX #98 GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #98

(GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter