Tarzibus de nouveau à l’honneur au CEI 3* de Castelsagrat

Crédit : Claire Sapet

Samedi 19 mai - 10h20 | Elsa Kuntz avec Lucas Tracol

Tarzibus de nouveau à l’honneur au CEI 3* de Castelsagrat

Épreuve phare du weekend d’endurance de Castelsagrat, le CEI3* de 160 kilomètres a livré son verdict. Les cavaliers français étaient nombreux à viser une belle prestation, en vue d’une sélection pour les Jeux équestres mondiaux de Tryon (Caroline du Nord), en septembre. Cependant, la concurrence des cavaliers internationaux était forte, et notamment des pilotes venus du Bahreïn. Partis hier matin à 5h30, les quarante-quatre cavaliers engagés sur la course de 160 kilomètres ont parcouru les pistes vallonnées et techniques de Castelsagrat, devenu l’un des plus grands rendez-vous de l’endurance internationale. Au final, avec une sacrée avance, Tarzibus a remis le couvert, cette fois avec Jean-Philippe Frances. 

Le tenant du titre Tarzibus assure une nouvelle fois sa supériorité. Aujourd’hui à Castelsagrat, l’alezan qui s’imposait l’an dernier avec Sabrina Arnold, a remporté le CEI 3* 160 avec Jean-Philippe Frances, le compagnon de la cavalière allemande. 
Pourtant, détaché en tête depuis le début, le cavalier bahreïni Mahmood Raed en selle sur Razam (Vagabon Keradennec) avait creusé un bel écart de vingt minutes avec un groupe de chasse composé du sudiste Jean-Philippe Frances et de deux autres cavaliers du golfe Persique. 

À l’issue de la cinquième boucle, Frances et Tarzibus ont réussi à se rapprocher de Mamood Raed et Razam, qui ne les devançait plus que de six minutes. Le Sudiste et son alezan ont ainsi conclu cette cinquième étape à 20,4km/h de moyenne, tandis que le couple de tête montrait des signes de fatigue.

Sur l’ultime étape, le cavalier français et le cheval champion d’Europe 2017 ont conservé le rythme soutenu de 18km/h, ce qui leur a permis de dépasser le couple leader et de creuser un écart considérable, que ce soit avec Razam, ou avec les autres poursuivants. Le Français est finalement arrivé seul en tête avec 18“30 d’avance (!) sur le suivant, au terme de 8h45 de course.
On retrouve à la suite de classement Mahmood Raed sur Razam, suivi de Sh. Ebrahim Bin Mohammed Al Khalifa associé à Talent de Jansavis. Trois autres cavaliers du Bahreïn se sont appropriés les places suivantes avec des chevaux issus de l’élevage français. 
Second français à passer la ligne d’arrivée, Julien Lafaure est septième avec Sherazade Cabirat, devant Nicolas Ballarin associé à Tam Tam Tokay.

Les résultats ici 

 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter