Les plus grandes peurs du cheval

L'eau de la rivière est une grande peur des chevaux
Crédit : © Scoopdyga

Vendredi 11 mai - 16h34 | Maxence Magnin

Les plus grandes peurs du cheval

Peut-être avez-vous été bercé d’illusions petit lorsque les plus grands vous parlaient des chevaux, en les décrivant comme de grands animaux forts et courageux. Sachez maintenant que tout cela est en fait un mensonge. Non, le cheval n’est pas l’animal le plus courageux mais il est tout de même bien brave. Grand Prix Replay vous a préparé huit arguments qui vous rappelleront à quel point il faut être toujours plus courageux que son cheval, même s’il fait 500 kilos de plus que nous.

  • Le parapluie. Grand mystère de l’équitation mais qui perdure toujours, les parapluies sont les grands ennemis des chevaux, leur talon d’Achille (si seulement). Seule une désensibilisation lente et pourvue de patience peut remédier à cette peur. 
  • Les bâches. Qu’elles soient au sol ou au mur, les bâches ne sont pas non plus les grandes copines de nos amis équidés. Que ce soit en bord de carrière ou même au sol lors d’un exercice, la bâche reste une épreuve délicate qui nécessite là aussi beaucoup de patience pour la passer. 
  • Le vent. Bête mais vrai, le vent excite très souvent les chevaux qui sont alors beaucoup plus sensibles et notamment lorsqu’ils sont montés. Le vent faisant bouger les choses autour d’eux, les chevaux sont donc perturbés par leur environnement qui peut changer de façon inattendue. 
  • La rivière / l’eau. Que ce soit une petite flaque d’eau en sortant du pré ou bien la rivière à sauter dans la carrière, l’eau est très redoutée par nos montures. Une réaction très paradoxale lorsque l’on voit à quel point les chevaux s’amusent dans les rivières. 
  •  

  • Les véhicules motorisés. Il s’agit là du premier motif réellement valable pour qu’un cheval ou poney ait peur pour une bonne raison. Avec les bruits que provoquent une moto, un tracteur ou encore un camion, il est bien normal que nos montures se crispent et d’autant plus lorsque ces véhicules ne ralentissent pas à côté d’eux. 
  • Les soubassements. Les chevaux n’ayant pas la même perception des choses que nous à cause de leur vision dichromatique, un soubassement avec une intense couleur ou très gros et opaque peut donc être logiquement un frein au franchissement de l’obstacle.  
  • Les animaux. Le comble pour un animal, bien que l’espèce humaine ait aussi peur de certainse espèces également. Alors lorsque vous parte en balade et afin d’éviter toute mauvaise situation, montrez bien à vos chevaux et poneys toute la diversité animale qui les entourent comme les cochons, les chèvres, les vaches etc. Pour ce qui est des chiens qui s’attaquent et cours après votre monture, l’excuse est justifiable. 

Bonus : Il se peut aussi que votre « partner in crime » soit différent des autres chevaux et poneys des écuries. Héritier d’Harry Potter ou simple brin de folie, sachez qu’il est « normal » que votre monture puisse voir de temps à autre des fantômes. 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #99 GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #99

(GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter