Alexis Deroubaix forfait pour La Baule, Alexandra Francart et Margaux Bost au départ

Alexis Deroubaix et Timon d'Aure (ici à Genève, en décembre 2017) sont forfait pour le CSI 5* de La Baule.
Crédit : Scoopdyga

Mercredi 09 mai - 17h11 | Léa Dall'Aglio

Alexis Deroubaix forfait pour La Baule, Alexandra Francart et Margaux Bost au départ

Alexis Deroubaix a déclaré forfait pour le CSIO 5* de La Baule, où il devait être présent avec Timon d'Aure et Uncommon. Ont été rattrappées Alexandra Francart et Margaux Bost.

C'est une précaution, explique-t-on dans l'entourage d'Alexis Deroubaix, pour expliquer son forfait pour le CSIO 5* de La Baule, qui débute le 17 mai. Une décision prise à la suite du CSI 3* du Touquet, le week-end dernier, où Timon d'Aure, le cheval de tête du cavalier nordiste installé en Normandie, "n'était pas très bien", malgré sa victoire dans une épreuve cotée à 1,45 m le premier jour, explique Philippe Guerdat, le sélectionneur de l'équipe de France. Ce sont une hésitation puis un arrêt sur la rivière de la piste de la côte d'Opale qui ont qui ont motivé ce retrait. 

"On a préféré s'abstenir ce week-end pour revoir notre copie", souligne Annick Chenu, propriétaire du Selle français gris, qui précise que le couple se rend à Fontainebleau ce week-end, où se tient le Grand Prix Classic, avant d'aller sauter à Bourg-en-Bresse, le week-end du 17 au 20 mai, puis peut-être à Cannes, début juin, "si tout se passe bien. Nous préférons pour l'instant éviter les pistes avec rivière", assure Philippe Guerdat. 
 

De bons souvenirs pour Margaux Bost

Ce forfait profite à deux cavalières : Alexandra Francart, qui présentera Atlanta du Maugre et Volnay du Boisdeville, et Margaux Bost, avec As de Papignies. "Je suis super contente que Philippe Guerdat m'ait appelée ce matin pour me proposer ce concours. J'avais prévu de le demander si j'arrivais à être classée dans le Grand Prix de Maubeuge, fin avril. Mais j'y ai fait 4 points", sourit la nièce de Bosty. "C'est une ville que je connais bien, j'y vais en vacances depuis que j'ai 3 ans étant donné que mes grands-parents y vivent. Et la piste de La Baule me fait bien sûr rêver, d'autant que j'y ai déjà obtenu une deuxième place, en 2016, dans le Grand Prix des moins de 25 ans, déjà avec As de Papignies." 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #98 GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #98

(GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter