Nina Mallevaey devancée d’un souffle à Fontainebleau

Nina Mallevaey et Solitude au Vent sont passées à rien de la victoire ce matin à Fontainebleau.
Crédit : PSV/Morel

Dimanche 06 mai - 13h28 | À Fontainebleau, Lucas Tracol

Nina Mallevaey devancée d’un souffle à Fontainebleau

Ce matin à Fontainebleau, à l’occasion des YOUTH FEI NATIONS CUP SERIES présentées par Dada Sport, les Juniors ont pris le départ du Grand Prix Cambox Horse. Parmi les cent couples au départ, l’Allemand Max Haunhorst a finalement été le meilleur grâce à Chaccara, devançant d’un rien la Française Nina Mallevaey juchée sur Solitude au Vent et le Britannique Jack Whitaker associé à Arlo de Blondel. Les Bleus ont bien figuré, puisque quatre d’entre eux ont figuré en haut du classement. 

 - Nina Mallevaey devancée d’un souffle à Fontainebleau

Max Haunhorst & Chaccara ont conclu leur week-end par une belle victoire.
Crédit : PSV/Morel

À 8h ce matin, le coup d’envoi du Grand Prix du CSIO Juniors a été donné sur le Terrain d’honneur de Fontainebleau. Sur un parcours difficile dessiné par Grégory Bodo, les cent partants ont eu du fil à retordre, notamment sur le triple oxer-vertical-oxer et sur la dernière ligne, dont l’oxer et l’ultime palanque n’ont pas laissé de place à l’à peu près. 

Huitième cavalier de la liste de départ, l’Allemand Max Haunhorst a été le premier à trouver la clef du sans-faute grâce à sa puissante fille de Chacco Blue, Chaccara. Quatorze de ses concurrents sont parvenus à le rejoindre pour le barrage. Si les Belges se sont imposés devant les Irlandais dans la Coupe des nations vendredi, les Diables rouges et les vestes vertes n’ont pas réussi à briller pareillement aujourd’hui. Pour ces deux nations, seul Thibault Philippaerts, cavalier du plat pays et fils du renommé Ludo, est parvenu à réaliser un sans-faute sur sa fille de Winningmood (l’étalon que son père avait mené jusqu’au plus haut niveau), Jaimi Van Doperheide. 
 

Quatre Bleus dans les sept meilleurs

Quatre Bleus dans les sept meilleurs - Nina Mallevaey devancée d’un souffle à Fontainebleau

Dylan Ringot a conclu le difficile Grand Prix Juniors à la cinquième place.
Crédit : PSV/Morel

Dans le test de vitesse, Max Haunhorst a donné le ton d’entrée de jeu sur sa baie. Double sans faute en 39“78, le Germanique n’a finalement pas trouvé de concurrent à sa hauteur aujourd’hui puisque si tous s’y sont essayés, aucun n’est parvenu à le devancer. Deuxième à s’élancer, Jack Whitaker, digne descendant de l’illustre Michael Whitaker, n’est parvenu à passer sous la barre des quarante secondes puisqu’il a franchi la ligne d’arrivée en 40“01 sur Arlo de Blondel. C’est au final une troisième place pour le Britannique, qui a ainsi devancé l’Allemand Hannes Ahlmann sur Nerrado. 

Cinquième aujourd’hui, Dylan Ringot a conclu son parcours en 41“97 sur Tip Top des Vans, une performance qui a fait le bonheur du jeune pilote de seize ans. “J’ai réussi à avoir un vrai tempo en première manche, mon cheval est un peu lent sur le saut mais j’ai tout de même été assez rapide au barrage. Je suis très content de cette performance !” 
Malgré le meilleur chronomètre du barrage, 39“01, Axel Borel s’est malheureusement faite piéger sur l’oxer naturel. Une faute rageante qui ne l’a pas empêchée d’être très fière de son complice de douze ans, Sircinq. “Je suis super contente, mon cheval a très bien sauté. Le premier tour était très compliqué mais mon cheval a bien tenu malgré la longueur du parcours. Malgré cette petite faute au barrage je suis ravie car mon cheval a conservé sa qualité de saut”, a-t-elle glissé tout sourire en sortie de piste. Leona Mermillod Baron a elle décroché la septième place grâce à Prestige de la Croix, fautif à une reprise au barrage.

“J’ai retrouvé Solitude comme avant”, Nina Mallevaey

“J’ai retrouvé Solitude comme avant”, Nina Mallevaey - Nina Mallevaey devancée d’un souffle à Fontainebleau

Magnifique performance pour les talentueuses Nina Mallevaey & Solitude au Vent.
Crédit : PSV/Morel

Dernier couple à pouvoir déloger Max Haunhorst, Nina Mallevaey et Solitude au Vent ont tenté leur chance dès le départ. Malgré de belles prises de risques, la double championne d’Europe par équipes et sa petite alezane ont franchi la ligne d’arrivée en 39“81, soit trois centièmes – un souffle - de moins que l’Allemand. De retour en compétition sous la selle de la Nordiste depuis la fin du mois d’avril, la combattive fille de Quaprice Bois Margot Quincy n’a rien perdu de sa superbe, comme l’a souligné sa cavalière après la remise des prix. “Solitude a été super sur les deux parcours, elle a tout donné, comme d’habitude. Je l’ai retrouvée comme avant. Je n’aurais peut-être pas dû remettre une foulée avant le double, je crois que j’ai perdu un peu de temps à cet endroit”.
 
À deux mois des championnats d’Europe Longines qui se dérouleront sur ce même terrain en herbe, les chefs d’équipes ont donc à nouveau pu faire une revue d’effectif. Nul doute que la concurrence sera rude du 8 au 15 juillet. 
 
Le résumé sport en images ici
Les résultats ici 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter