La famille équestre endeuillée par le décès de Carla Lefaure

Crédit : PSV Morel

Vendredi 04 mai - 14h27 | Sébastien Roullier

La famille équestre endeuillée par le décès de Carla Lefaure

Victime mercredi d’une rupture d’anévrisme survenue dans ses écuries franciliennes, Carla Lefaure n’a malheureusement pas pu être sauvée par les médecins. Hélas annoncée par erreur dès mercredi soir, le décès de cette cavalière de vingt et un ans a été confirmé aujourd’hui par plusieurs sources crédibles, dont la Fédération française d’équitation.

 - La famille équestre endeuillée par le décès de Carla Lefaure

Crédit : PSV Morel

Carla Lefaure a quitté notre monde à seulement vingt et un an. Depuis la rupture d’anévrisme survenue mercredi dans les écuries de la cavalière établie en Île-de-France, de nombreux cavaliers et acteurs du monde équestre rendent hommage à cette jeune, sympathique et talentueuse cavalière qui avait choisi de se consacrer au saut d’obstacles après avoir longtemps brillé à poney en concours complet.

Fille de Béatrice Boyaval, coach et responsable du poney-club du Parc, à Maisons-Laffitte dans les Yvelines, Carla Lefaure avait été sélectionnée à trois reprises aux championnats d’Europe Poneys, en 2010 à Bishop Burton (Grande-Bretagne), en 2011 à Jaszkowo (Pologne) et en 2012 à Fontainebleau. Lors de cette dernière édition, en selle sur son fidèle et magnifique Kisaute Ho d’Othon, elle avait grandement contribué à la cinquième place de l’équipe de France, en se classant quatrième en individuel.

Se consacrant au jumping, elle avait obtenu plusieurs classements à 1,30m en Amateur Élite et Pro 2. La week-end passé encore, elle avait pris part à cinq épreuves du concours national de Maisons-Laffitte avec Tibo Derick et Confidence du Prelat. Parmi les nombreux messages émus de la communauté équestre, citons celui de son ancien coéquipier en équipe de France, Quentin Faucheur, publié sur son compte Instagram: «Partie beaucoup trop tôt. À jamais de bons souvenirs en ta compagnie…»

Comme de nombreux autres médias de la presse équestre, Grand Prix avait malheureusement annoncé le décès de la jeune cavalière il y a quarante heures, cédant à la précipitation malsaine des réseaux sociaux. À la suite d’un démenti, l’article concerné avait été aussitôt dé-publié par la rédaction, mais cela n’excuse en rien cette faute collective. Profondément navrée de l’avoir commise, l’équipe éditoriale adresse à tous les proches et connaissances de Carla Lefaure ses plus sincères excuses ainsi que ses condoléances émues. Et à ses lecteurs, Grand Prix promet de faire désormais preuve de la plus grande rigueur face à des faits d’une telle gravité.

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #96 GRANDPRIX n°96 MAI

GRANDPRIX #96

(GRANDPRIX n°96 MAI)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter