Les beaux jours sont de retour et ça, c'est cool !

Crédit : © Scoopdyga

Vendredi 04 mai - 17h01 | Maxence Magnin

Les beaux jours sont de retour et ça, c'est cool !

Les beaux jours sont de retour et cela nous fait un bien fou ! Les vitamines du soleil nous donnent la forme mais surtout, la rehausse des températures nous donne aussi le retour de beaucoup d’avantages dans notre quotidien de cavaliers. GRANDPRIX-Replay.com a donc listé les choses qui vont changer en ce début de printemps-été et qui vont avant tout nous faire plaisir !  

Remonter en t-shirt. Au revoir (jusqu’à l’automne prochain) les vestes, les manteaux et les écharpes qui nous tiennent chaud et nous font transpirer au bout de dix minutes à cheval. Bonjour d’air libre et le t-shirt qui nous permet d’être à l’aise à cheval sans être en surchauffe ! 
Remonter à cheval quand on veut. Ce privilège n’a pas de prix. Avec les beaux jours et surtout le coucher de soleil tardif, plus besoin de se dépêcher pour monter avant la tombée de la nuit. Plus besoin non plus d’aller monter en plein milieu de l’après-midi car il s’agit du moment en hiver où il fait le moins froid. Il n’y a rien à dire, les beaux jours vont faire des heureux. 
Ne plus passer 3 ans à brosser son cheval. C’est aussi un luxe dont tout cavalier peut se passer aisément à la sortie de l’hiver. Passer la plupart de son temps à brosser et préparer son cheval avant la séance, c’est terminé (jusqu’à la basse saison prochaine), alors profitez-en !
Pouvoir se poser après le cours dehors dans la cour de l’écurie. C’est ce qu’il y a de mieux, avec ses amis évidemment. En effet, pourquoi ne pas s’accorder après votre séance d’équitation, une séance bronzette pour parfaire votre bronzage agricole ?
Pouvoir remonter en extérieur. Les terrains redevenant secs, il va être de nouveau possible de faire du cross, du trec… Bref, toutes les disciplines que l’on ne peut pas pratiquer en extérieur le reste de l’année. Et ça, c’est cool. 

Les chevaux perdent enfin leurs poils. Cet argument est à la fois agréable à lire mais également  un peu triste. En effet, la perte des poils de nos chevaux est un avantage par rapport à la transpiration et la boue qui s’incruste plus facilement. Mais il va falloir aussi penser à ramasser les mottes de poils qui vont venir se fixer sur vos vêtements et sur le sol… 
Pouvoir repartir en randonnée pendant toute une journée. Avec le soleil, une balade plus ou moins longue est toujours beaucoup plus appréciable s’il fait beau, chaud (mais pas trop !) et jour tard. 
Pouvoir commencer à retourner dans l’eau quand il fait chaud. L’air se réchauffe doucement et les cours d’eau aussi. Après une bonne séance, rien ne ravit plus les chevaux (et les cavaliers aussi) qu’une bonne petite marche dans un cours d’eau ! Les chevaux aiment jouer avec et en plus, il n’y a rien de meilleur pour leur circulation sanguine après l’effort. 
Repartir en concours n’est plus une corvée. Tout simplement parce que vous passerez plus de temps à bronzer en bord de piste qu’à rester dans le camion lorsqu’il fait froid pour vous réchauffer. 
Plus de boue dans les prés ou les écuries. Rangez les bottes de pluie, vous n’en n’avez plus besoin ! Les prés sont secs et les allées aussi. Un luxe lorsqu’il faut aller chercher son cheval au pré, nettoyer ses étriers avant de les remonter sur la selle ou encore changer ses chaussures avant de monter dans sa voiture (ou pas).

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter