Edwina Tops-Alexander triomphe à Miami

Edwina Tops-Alexander et California
Crédit : Stefano Grasso - LGCT

Dimanche 08 avril - 01h49 | Marc Verrier

Edwina Tops-Alexander triomphe à Miami

A l’issue d’un barrage à cinq, l’Australienne Edwina Tops-Alexander remporte le Grand Prix LGCT de Miami associée à California en devançant Bassem Mohammed avec Gunder et Darragh Kenny sur Cassini Z.  

Pas de Français au départ du Grand Prix

Le Longines Global Champions Tour Grand Prix de Miami se déroulait sans aucun Français, puisque nos cinq cavaliers présents sur la Côte est des Etats-Unis ne sont parvenus à se qualifier à l’issue de l’épreuve précédente servant de support pour la Global Champions League. Rageant pour Simon Delestre qui termine trente-sixième de cette GCL, alors que les trente-cinq premiers étaient qualifiés et qu’il n’est pas repris pour seize centièmes de seconde.
  
Si le temps imparti avait pénalisé plus de la moitié des concurrents de la Global Champions League, le chef de piste, l’Italien Uliano Vezzani, avait choisi de mettre un temps plus large pour le Grand Prix et aucun concurrent n’écopera de pénalité de temps. Si ce Grand Prix n’était pas exagéré dans les cotes et excessivement difficile, avec vingt des trente-cinq partants qui sortiront avec un maximum de quatre points, les fautes se feront un peu partout et ils ne seront que cinq à parvenir à se qualifier pour le barrage.

Shane Breen et Ipswich van de Wolfsakker (London) auront survolé toutes les difficultés du parcours, mais l’Irlandais doit encore regretter sa faute sur le numéro un, qu’il est le seul à avoir fait tomber. Ben Asselin/Cool Feeling (Cornado NRW) et Evelina Tovek/Dalila de la Pomme (Taran de la Pomme) effectueront de bons tours avec une faute sur le numéro quatre, alors que le triple en cinq aura privé Gregory Wathelet/Corée (Cornet Obolensky) et Bertram Allen/Gin Chin van het Lindehof (Chin Chin) de barrage, tandis que pour Jessica Springsteen/RMF Swinny du Parc (Berlin) et Gerco Schröder/Glock’s London (Nabab de Rêve), c’est la sortie du double sept qui aura été fatale. Abdel Saïd/Jumpy van de Hermitage (Toulon) et Georgina Bloomberg/Manodie II H (Carthago Z) échoueront sur le dix, alors que pour Leopold Van Asten/VDL Groep Miss Untouchable (Chacco-Blue) et Ben Maher avec son très bon fils de Winningmood de neuf ans, Winning Good, ce sera l’avant-dernier qui les empêche de participer à la lutte finale. Jane Richard-Philips/Foica van den Bisschop (Vigo d’Arsouilles), Scott Brash/Ursula XII (Ahorn) et Laura Kraut/Hello Guv’Nor (Diamant de Semilly) y auront cru jusqu’au bout mais tous leurs espoirs s’effondreront en même temps que le dernier obstacle.
 

Edwina sans prendre de risques

C’est le Belge Pieter Devos, premier à avoir réalisé le sans-faute avec Claire Z (Clearway) qui ouvrait le barrage. Le tempo était bon, mais la jument fautait sur l’entrée du triple transformé en double et placé en numéro quatre. Une faute sur l’avant-dernier pour l’Espagnol Eduardo Alvarez Aznar et Fidux (Malito de Rêve), mais avec trois secondes de plus que le Belge. L’Irlandais Darragh Kenny et Cassini Z (Cassini II) abaissaient de quelques centièmes le temps réalisé par Pieter Devos, mais sautaient le dernier à plat ventre et ne pouvaient éviter la faute.

Avant-dernier à prendre le départ, le Qatari Bassem Mohammed prenait l’option d’assurer et réalisait un sans-faute assez lent avec Gunder (Thunder van de Zuuthoeve), ce qui lui garantissait une place dans les deux premiers.
L’Australienne Edwina Tops Alexander savait ce qu’il lui restait à faire, être un peu plus rapide sans prendre de risques inconsidérés. California (L’Esprit) répondait parfaitement et abaissait de plus de trois secondes le chrono de Bassem Mohammed sans toucher aucune barre pour la victoire finale et le troisième succès du couple dans un Grand Prix cinq étoiles, après avoir remporté le Grand Prix Coupe du monde de La Corogne en décembre dernier et le Grand Prix Hermès de Paris en 2017.

Pour Edwina, il s’agissait de la première victoire dans un Grand Prix du Longines Global Champions Tour depuis pile deux ans, puisque le dernier qu’elle avait remporté était le Grand Prix de… Miami en 2016 avec Lintea Tequila.
 
 

À lire également...

Réagissez

  • Marc.Verrier - le 08/04

    Texasgrunge : oui, c'est une possibilité, mais je ne vois de précision nulle part concernant cette élimination...

  • texasgrunge - le 08/04

    Marc Verrier c'est surement une marque d'eperons car depuis le 1er janvier les cavaliers ne sont pu marquer comme disqualifiés mais désormais c'est éliminés

  • Marc.Verrier - le 08/04

    Effectivement, j'avais noté 12 points et je vois qu'il est marqué comme éliminé. Mais je n'en connais pas la raison pour l'instant...

  • mire - le 08/04

    Marie Siraj, quel sera votre prochain pseudo............

  • marydesbois - le 08/04

    Alberto Zorzi sort de piste avec 12 pts et dans les résultats , il est noté : éliminé Connaissez-vous la raison ?

Le mag

GRANDPRIX #99 GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #99

(GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter