Let it Bee décède en plein cross à Burnham Market

La Canadienne Kathryn Robinson et son Westphalien Let it Bee lors des Jeux olympiques de Rio, en 2016.
Crédit : Scoopdyga

Samedi 31 mars - 15h28 | Léa Dall'Aglio

Let it Bee décède en plein cross à Burnham Market

Journée tragique, vendredi, au CIC 3* de Burnham Market, en Angleterre : le Westphalien Let it Bee s'est effondré mort entre deux obstacles. Sa cavalière et propriétaire, la Canadienne Kathryn Robinson, n'a pas été blessée dans la chute.

Le CIC 3* de Burnham Market, en Angleterre, a été endeuillé hier, vendredi, par le décès de Let it Bee. Le hongre de 17 ans s'est effondré soudainement en plein cross de l'épreuve Advanced, entre les obstacles 13 et 14. "Aucun autre détail n'est disponible pour le moment", a déclaré le Musketeer event management, organisateur de la compétition. 
 
Le Westphalien participait, sous la selle de sa propriétaire canadienne Kathryn Robinson, à son premier concours de la saison. Celle-ci n'a pas été blessée dans la chute. Le couple devait prendre le départ du CCI 4* de Badminton, début mai, pour la troisième année consécutive. 

"Limousine noire"

Elevé en Allemagne par Hubert Brinkmann, Let it Bee a toujours évolué avec Kathryn Robinson, qui l'a acquis jeune. La cavalière, basée en Angleterre, l'a mené de son premier concours, en 2009, au niveau quatre étoiles. Ensemble, ils ont représenté le Canada lors de plusieurs événements internationaux, notamment la Coupe des nations d'Aix-la-Chapelle, en 2015, les Jeux panaméricains de Tortonto la même année, et les Jeux olympiques de Rio, en 2016. Ils avaient signé leur meilleure performance lors des Etoiles de Pau, en 2014, terminant à la septième place. 

Let it Bee avait réalisé une belle saison 2017, avec notamment deux douzièmes places, lors du CCI 3* de Tattersalls puis lors du CIC 3* de Blenheim, ainsi qu'une cinquième place au CIC 3* de Millstreet. 
 
La rédaction de GRANDPRIX adresse tout son soutien à Kathryn, John et Gayle Robinson, propriétaires de la "Limousine noire", comme sa cavalière l'appelait affectueusement.

À lire également...

Réagissez

  • zonzon - le 01/04

    le cross est une discipline impressionnante et admirable, mais bien trop dangereuse et éprouvante pour les chevaux. Chaque année il y a des accidents, des blessures, des chutes mortelles pour les cavaliers et chevaux, des crises cardiaques pour les chevaux... et ce, bien plus que dans n'importe quelle autre discipline équestre . A quasiment chaque championnat, un cheval meurt. Quand vas-t-on réagir et modifier la discipline ? repose en paix let it bee

Le mag

GRANDPRIX #98 GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #98

(GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter