Jean-Louis Leclerc en Limousin

Ph. Scoopdyga.

Jeudi 17 mars - 18h28 | ma.thierry

Jean-Louis Leclerc en Limousin

L’ancien sélectionneur des équipes de France d’endurance a animé un stage à Pompadour ce week-end. L’équipe des jeunes cavaliers limousins bénéficie d’un soutien particulièrement suivi par l’équipe d’encadrement de la commission d’endurance du Comité Régional d’Equitation et la venue du nouveau sélectionneur de l’équipe d’Allemagne et de l’équipe Jeunes du Brésil a rencontré un vif succès.


 
Grand Prix Replay : Est-ce que l’encadrement des équipes de Jeunes cavaliers représente une nouvelle vocation ?

Jean-Louis Leclerc : Je réponds aux sollicitations qui me sont faites mais c’est vrai que lors des championnats des jeunes, il y règne une super ambiance et j’ai de bonnes relations avec les parents. Ces jeunes donnent tout : ils n’ont rien à prouver et courent pour le plaisir du sport, c’est bien plus une concurrence sportive.

 
Grand Prix Replay : Quel est le message que vous délivrez ?

JLL : J’insiste surtout sur la technique et la connaissance du cheval. La technique équestre en endurance représente l’avenir de notre discipline et c’est ce que j’essaye de leur apporter. L’autre problème est souvent le suivi de cet apprentissage : un cheval d’endurance ne s’inscrit pas très bien dans la vie de box d’un centre équestre, lieu pourtant propice à cette formation, mais posséder son cheval à la maison rend l’enseignement moins suivi avec moins de possibilités de travail. C’est un cercle vicieux.

 
Grand Prix Replay : Vous êtes ce week-end en Limousin, intervenez-vous souvent en région ?
JLL : Je suis venu à la demande de Gilles Sonthonnax (responsable de la commission en Limousin, ndlr) car c’est un ami mais j’interviens de temps en temps sur des stages privés. Ces jeunes Limousins bénéficient d’une préparation très organisée et très méthodique avec des prise de sang, des contrôles réguliers, un encadrement important. Le problème est financier pour trouver des chevaux mais ce manque de moyens est compensé par un très bon encadrement et une bonne préparation.

 
Samedi soir, une conférence sur l’entraînement du cheval a permis à tous ces jeunes mais aussi aux parents et à la communauté d’endurance du Limousin de percevoir les exigences du haut niveau.

 
Lucie Mercier

À lire également...

Réagissez