Ils sont dans les tops et les flops du week-end

Crédit : FFE/PSV et Scoopdyga

Mardi 13 mars - 19h07 | Lucas Tracol

Ils sont dans les tops et les flops du week-end

Comme chaque semaine, il est temps de faire un bilan des prestations du week-end passé. GRANDPRIX-Replay.com vous propose de revenir sur les tops et les flops de la fin de semaine dernière, en passant par le Grand National de Royan, le CSI 5* et le CDI-W de Bois-le-Duc.  

Les tops

Alexis Deroubaix poursuit sur son excellente lancée 
Dimanche, Alexis Deroubaix a été le meilleur du Grand Prix Pro Élite de Royan, et a donc par la même occasion remporté la première étape du circuit pour le compte de l’écurie CWD Sport. C’est aux rênes de son meilleur cheval Timon d’Aure que le Normand l’a emporté, au terme d’un superbe barrage mené tambour battant, et avec une détermination de fer notamment palpable lors d’un passage de double spectaculaire. Cette victoire est venue couronner quelques mois de belles performances pour le couple que forment le cavalier de trente ans et le fils de Mylord Carthago. Quinzièmes de la Coupe du monde de Bordeaux, deuxièmes du Grand Prix CSI 2* de Nantes, cinquièmes d’une belle épreuve au CSI 5* de Genève, tous deux surfent en effet sur la vague du succès et font plus que jamais parler d’eux, de la meilleure des manières.
 
Niels Bruynseels arrache une de ses plus belles victoires 
Du côté de Bois-le-Duc, c’est l’hymne belge qui a résonné lors de la remise des prix du Grand Prix, couronnant Niels Bruynseels et sa petite mais bondissante Gancia de Muze. Une victoire pour le moins méritée à en juger par la concurrence face à laquelle le couple (déjà vainqueurs des Grands Prix CSI 5* de Bruxelles, Bâle, et Helsinki) a dû faire face. Pour preuve, le podium a été complété par le centaure Marcus Ehning et le formidable Cornado NRW, de retour à son meilleur niveau, et Harrie Smolders associé à Emerald, lui aussi à nouveau au top de sa forme.
 
La belle éclosion de Glock’s Zonik 
Révélé au plus haut niveau lors de la Coupe du monde de dressage de Londres, en décembre dernier, Glock’s Zonik est définitivement un partenaire de taille pour Edward Gal. En terres britanniques, le fils de Blue Horse Zack né au Danemark avait remporté le Grand Prix, grâce à la moyenne de 76.680%. Ce week-end à Bois-le-Duc, même s’ils ont dû s’incliner face à Isabell Werth et Emilio 107 (87.405%), le Néerlandais et son étalon de dix ans ont tout de même réalisé une superbe reprise exempte de fausses notes, appréciée à 83.900%. Une chose est sûre, on devrait entendre parler de ce couple dans les semaines qui viennent, puisqu’ils seront à Paris pour la finale de la Coupe du monde !

Les flops

Un week-end sans pour Simon Delestre 
Présent au CSI 5* de Bois-le-Duc avec trois chevaux, Simon Delestre n’a certainement pas vécu le week-end qu’il espérait. S’il a vraisemblablement emmené avec lui Hermès Ryan des Hayettes pour le préparer sur de petites épreuves en vue du Saut Hermès, le Lorrain n’a en effet par réussi à figurer en haut des classements avec Gain line et Chesall Zimequest. Avec le second, le numéro deux français a en effet connu un Grand Prix plutôt difficile puisqu’il a préféré jeter l’éponge après une lourde faute sur le vertical numéro trois. Dans l’épreuve majeure du premier jour, Gain Line a quant à lui écopé de dix points de pénalité, pour conclure sur une meilleure note le lendemain en écopant de quatre points dans une épreuve à 1,55m. En bref, un week-end sans pour le Français, qui ne manquera sans doute pas de rebondir ce week-end à l’occasion du Saut Hermès.
 
Grégory Wathelet et Philipp Weishaupt passent à côté d’un joli bonus
Si Kent Farrington – vainqueur du Grand Prix n’a pu défendre ses chances dans le Grand Prix CSI 5* de Bois-le-Duc à cause de sa convalescence, Grégory Wathelet et Philipp Weishaupt ont quant à eux bien joué leurs cartes dimanche passé, malheureusement sans succès. Désormais support du Grand Chelem de saut d’obstacles, le concours néerlandais aurait en effet pu leur offrir un joli bonus de 250 000 euros en cas de deuxième victoire sur la série cette saison, après leurs succès à Aix-la-Chapelle et Calgary. Si le Belge a écopé d’une faute en première manche avec Iron Man van de Padenborre, l’Allemand a réussi à s’inviter au barrage grâce à son excellent LB Convall. Même s’il a conclu son barrage avec le meilleur chronomètre, il a terminé à la douzième place à cause de deux fautes.
 
Réservez dès à présent vos places pour les finales de la Coupe du monde de Paris. 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #99 GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #99

(GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter