Niels Bruynseels règne dans le Grand Prix CSI 5* de Bois-le-Duc

Le Belge Niels Bruynseels s'est imposé dans le Grand Prix du CSI 5* de Bois-le-Duc, avec Gancia de Muze.
Crédit : Digishots

Dimanche 11 mars - 18h31 | Léa Dall'Aglio

Niels Bruynseels règne dans le Grand Prix CSI 5* de Bois-le-Duc

Quatrième Majeur du Grand Chelem Rolex, le Grand Prix du CSI 5* de Bois-le-Duc, aux Pays-Bas, a offert la victoire au seul belge parvenu au barrage : Niels Bruynseels, avec Gancia de Muze. Hormis Patrice Delaveau, qui écope de huit point sur ce deuxième parcours, les Français ont manqué de réussite. 

Il a fallu attendre le Néerlandais Marc Houtzager, aux rênes de Sterrefhof’s Calimero, sixième à s’élancer, pour voir un parcours vierge de tout point sous le manège du CSI 5* de Bois-le-Duc, aux Pays-Bas. Avant son passage, la piste dessinée par Louis Konickx a montré toutes ses difficultés. Premier à tenter sa chance, le jeune Néerlandais Michel Hendrix butte sur le numéro 8, un oxer carré bleu en sortie de tournant, accolé aux gradins. Ce même obstacle coûtera des points aux trois cavaliers suivants, avant que le Néerlandais Gerco Schröder ne le franchisse sous les applaudissements soulagés du public. Son parcours rythmé, sur le dos de Glock’s Zaranza, n’est entaché que d’une barre sur la sortie du court double en numéro 11.
 
Après le passage de la moitié des quarante participants, on comptait seulement cinq sans-faute. Premier Français en piste, Patrice Delaveau a craint le triple en numéro 4, qui a nécessité un effort de la part d’Aquila*HDC pour en sortir, mais parvient finalement à obtenir son ticket. Le Néerlandais Jur Vrieling, associé à VDL Glasgow vh Merelsnest NOP, et LB Convall, sous la selle de l’Allemand Philip Weishaupt, suivaient son exemple. Le parcours énergique de l’Irlandais Bertram Allen, le plus rapide, promettait déjà un beau barrage. 

Les Français manquent de réussite

Quatre autres Tricolores ont foulé la piste de Bois-le-Duc. Quel dommage pour Kevin Staut, cette barre sur le numéro deux qui entache le parcours parfait de Rêveur de Hurtebise*HDC ! Julien Epaillard n’aura pas plus de chance, sortant de piste avec 8 points au compteur sur Usual Suspect d‘Auge.  Même punition pour Roger-Yves Bost : Sunshine du Phare, prometteur après sa cinquième place de la veille, s’est pourtant montré un peu regardant à l’entrée du double aux couleurs de Rembrandt ; il fautera notamment sur le fameux oxer n°8, qui pénalisera également l’Australienne Edwina Tops-Alexander à sa suite.
 
Quant à Simon Delestre, il n’a pas eu le temps de se bagarrer longtemps avec son Holsteiner Chesall Zimequest : après l’avoir réveillé à la cravache dès le n°2, il est surpris par le n°3, qu’il renverse. Le Lorrain décide de remettre de l’ordre dans une volte avant le triple, mais il passe à nouveau volontairement à côté et est éliminé. 

Un Belge au bout du suspense

Les derniers couples semblent avoir mieux apprivoisé la piste. La Portugaise Luciana Diniz sollicite les applaudissements du public pour sa généreuse Fit for Fun 13, qui la sauve après qu’elle ait perdu ses rênes sur un gros saut. Suivront Scott Brash et Ursula XII, Marcus Ehning sur son majestueux Cornado NRW, Harrie Smolders et Emerald, Henrik von Eckermann sur le dos de Mary Lou 194, Steve Guerdat sur sa bondissante Bianca, et Maikel van der Vleuten, déjà vainqueur d’une épreuve hier, avec Idi Utopia. Parmi les derniers cavaliers, Niels Bruynseels a lui aussi réussi à s'octroyer une place pour le barrage.
 
Aux rênes de Gancia de Muze, il s'est finalement imposé au terme d'un barrage à treize. Avec un chronomètre de 37“10, il coiffe au poteau l'Allemand Marcus Ehning (37“80). Harrie Smolders ne fera pas mieux, il franchit la ligne d'arrivée en 37“89. Seul Français à prendre le départ sur ce deuxième parcours, Patrice Delaveau écopera de huit points de pénalité pour finir à la treizième place.

À lire également...

Réagissez

  • Marie Borne - le 11/03

    Bois-le-duc n'est pas en Belgique mais aux Pays-Bas ! Quant à Gerco Schroder il est néerlandais et non pas allemand...

  • Lorène - le 11/03

    Attention, il y a de nombreuses fautes dans cet article.

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter