Du beau monde en jumping et en dressage à Bois-le-Duc

Hans Peter Minderhoud et Glock's Flirt s'imposaient l'an passé dans la Coupe du monde de dressage.
Crédit : Arnd Bronkhorst/FEI

Mercredi 07 mars - 10h26 | Anaïs Durr

Du beau monde en jumping et en dressage à Bois-le-Duc

Du 8 au 11 mars, Bois-le-Duc accueillera la dernière étape de la Coupe du monde de dressage pour la ligue d’Europe de l’Ouest, en parallèle à la première édition du CSI 5* intégré au Grand Chelem de saut d’obstacles. Six pilotes tricolores feront le déplacement au Pays-Bas.  

 - Du beau monde en jumping et en dressage à Bois-le-Duc

Si le Grand Chelem de saut d’obstacles comptait déjà deux étapes en extérieur, à savoir Aix-la-Chapelle en Allemagne et Calgary au Canada, ainsi qu’une en indoor à Genève, en Suisse, le circuit rajoute cette année une nouvelle épreuve en intérieur à son programme, le CSI 5* de Bois-le-Duc, aux Pays-Bas. La compétition se déroulera ce week-end, de vendredi à dimanche. Épreuve majeure du weekend le coup d’envoi du Grand Prix, sera donné dimanche à 15h, et comme tout au long de la compétition, c’est le chef de piste local Louis Konickx qui sera aux commandes. Vainqueur à Genève, le numéro un mondial Kent Farrington ne pourra prétendre à la victoire dans une nouvelle étape du Grand Chelem, une fracture à la jambe le laissant pour le moment sur la touche.
 
Pour la France, si aucun dresseur n’a fait le déplacement, six cavaliers de saut d’obstacles seront du voyage. Kevin Staut, cinquième du Grand Prix et meilleur français l’an passé, sera sur place avec son meilleur cheval Rêveur de Hurtebise*HDC, la jeune Fleurbelle N, et son électrique Elky van het Indihof*HDC.
Patrice Delaveau sera présent avec sa jeune Vestale de Mazure*HDC et son récent vainqueur du Grand Prix du Longines Masters de Hong Kong Aquila*HDC, tandis que Roger Yves Bost pourra compter sur Sangria du Coty, Qoud’cœur de la Loge et sa championne olympique Sydney Une Prince. Simon Delestre montera son exceptionnel Hermès Ryan des Hayettes, Gain Line, mais aussi Chesall Zimequest. Safari d’Auge, Usual Suspect d’Auge ainsi que Quatrin de la Roque*LM accompagneront quant à eux Julien Epaillard. Enfin, la jeune Margaux Rocuet présentera la jeune Vahine de Bieville, Qualifying de Hus, et son meilleur cheval Trafalgar Kervec.
 
Aux Pays-Bas, les Français auront fort à faire puisqu’ils défieront – entre autres - l’Australienne Edwina Tops-Alexander, qui sera notamment juchée sur son sensationnel Inca Boy van't Vianahof, le Canadien Éric Lamaze, ou encore l’Irlandais Bertram Allen qui montera notamment sa grise Molly Malone V.
La Belgique alignera cinq pilotes au départ : les frères Phillipaerts, Nicola et Olivier, le vainqueur de la Coupe du monde Longines de Bordeaux Pieter Devos, Grégory Whatelet, ou encore Niels Bryunseels. Luciana Diniz sera à Bois-le-Duc aux rênes de ses fidèles Fit For Fun et Lennox, et présentera aussi Isabeau. Seul représentant suisse, Steve Guerdat comptera sur sa bondissante Bianca, mais aussi sur Corbinian et Venard de Cerisy. La Grande Bretagne et l’Italie compteront sur de remarquables pilotes, puisque ces deux nations seront représentées par Scott Brash et Michael Whitaker pour l’une et Lorenzo de Luca, Alberto Zorzi et Emanuele Gaudiano pour l’autre. Pour la Suède, le récent vainqueur de la Coupe du monde de Göteborg, Henrik Von Eckermann sera notamment en selle sur Mary Lou 194, et le champion d’Europe en titre Peder Fredricson sellera trois chevaux, dont H&M Zaloubet. L’Allemagne ne sera pas en reste, puisque s’élanceront sous sa bannière Christian Ahlmann, Daniel Deusser sur Cornet 39, Cornet d’Amour et sa fabuleuse Equita van’t Zorgvliet, ou encore Marcus Ehning qui pilotera notamment son bon Selle Français de quinze ans, Pret A Tout. À domicile les Néerlandais, fouleront la piste en nombre puisque pas moins seize cavaliers sont engagés, à l’instar notamment du numéro deux mondial Harrie Smolders. Tenant du titre dans le Grand Prix, Leopold van Asten sera évidemment présent avec son meilleur cheval VDL Groep Zidane. 

Dernière chance pour les dresseurs

À Bois-le-Duc, vingt-trois dresseurs seront du voyage et se disputeront les derniers points distribués sur la ligue d’Europe de l’ouest. Pour l’heure dixième du classement général, l’Espagnole Morgan Barbançon Mestre aura besoin de gagner un rang si elle veut valider son ticket pour la finale de la Coupe du monde de Paris, du 11 au 15 avril. Pour le moment seizième de la ligue, le Néerlandais Edward Gal aura lui aussi besoin d’une performance pour s’assurer sa qualification pour Paris. Il concourra aux côtés de onze de ses compatriotes, parmi lesquels Adelinde Cornelissen, ou encore Hans Peter Minderhoud.
Qualifiée d’office pour la finale en sa qualité de tenante du titre, l’Allemande Isabell Werth sera à Bois-le-Duc avec Emilio 107, tout comme sa compatriote Jessica von Bredow-Werndl, archi qualifiée grâce à ses quatre classements sur le circuit. Pour la Grande-Bretagne, Emile Faurie sera sur place avec Delatio, tout comme ses compatriotes Charlotte Fry sur Everdale et Hayley Watson Greaves sur Rubins Nite. 
 
La liste complète des engagés ici
Le classement général de dressage de la ligue d’Europe de l’ouest ici
 
Réservez dès à présent vos billets pour les finales de la Coupe du monde de Paris ici.
 
 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #99 GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #99

(GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter