La leçon de Beezie Madden dans le Grand Prix CSIO 4* de Wellington

Hier après-midi à Wellington, le public a eu droit à du grand Madden !
Crédit : Sportfot

Lundi 05 mars - 09h58 | Lucas Tracol (avec communiqué)

La leçon de Beezie Madden dans le Grand Prix CSIO 4* de Wellington

Hier après-midi à Wellington, la huitième semaine de compétition s’est conclue avec la victoire de Beezie Madden dans le Grand Prix CSIO4* de Wellington. Aux rênes de Breitling LS, elle a devancé l’Irlandais Richie Moloney sur Carrabis Z et Adrienne Sternlicht associée à Cristalline.

 - La leçon de Beezie Madden dans le Grand Prix CSIO 4* de Wellington

Le mois prochain, Beezie Madden défendra ses chances dans la finale de la Coupe du monde Longines avec Breitling LS.
Crédit : Sportfot

Si quarante-cinq couples ont pris le départ du Grand Prix CSIO 4* de Wellington, seuls onze sont parvenus à accéder au barrage hier après-midi. Une deuxième partie d’épreuve au chronomètre, lors de laquelle la concurrence a été rude, à en juger par la liste des qualifiés.
Au jeu de la vitesse, c’est finalement l’une des favorites du public américain, Beezie Madden, qui a été la meilleure en arrêtant le chronomètre en 40“49. L’Américaine l’a donc emporté sur Breitling LS, un bon hongre bai de douze ans par Quintero. “Il est vraiment amusant à monter au barrage, parce qu’il devient plutôt rapide. Il est respectueux, et j’ai le sentiment que dès que je suis au barrage, j’ai de bonnes chances de l’emporter”, a expliqué Beezie Madden.

Lucide quant aux chances de ses adversaires, la cavalière a pris la décision de tout tenter en s’élançant sur son barrage. “Richie [Moloney] et Denis [Lynch] passaient après moi, j’avais donc besoin d’aller vite. […] J’ai pris un bon biais sur le numéro un. Je pense avoir été assez rapide jusqu’au deux, et jusqu’au trois, puis j’ai un peu glissé dans le tournant avant le double. J’ai pensé que quelqu’un pourrait me doubler à cause de cela. Ensuite, le dernier tournant était très bon aussi, je pense que nous avons tourné plutôt court”, a analysé l’amazone à la fin de son barrage.
À l’origine, il n’était pas prévu que Breitling LS prenne le départ de ce Grand Prix, puisque le bai devait se concentrer uniquement sur la Coupe des nations. Mais étant donné que les États-Unis n’ont pas pris le départ de la seconde manche samedi soir, Beezie Madden a décidé d’engager son bai dans cette dernière épreuve du week-end, avant de le préparer une semaine supplémentaire pour la finale de la Coupe du monde Longines.
 
Pour l’Irlande, Richie Moloney et Carrabis Z se sont adjugés la deuxième place en terminant à près de trois secondes derrière l’Américaine. En 43“16, le couple était le dernier de l’épreuve à s’élancer. “Au barrage, j’ai vu Beezie du un au deux, et j’ai tout de suite su que je ne pourrais pas aller aussi vite avec ce cheval, car il a du mal à tourner directement à la réception des obstacles. Il atterrit loin de l’obstacle. Je suis allé aussi vite que possible sans prendre de risques, et je suis très heureux de cette deuxième place”, a déclaré le pilote en conférence de presse.
 
Vendue à l’écurie Starlight en juillet 2016 après avoir fait sensation lors de la finale de la Coupe du monde à Göteborg sous la selle de l’Australien Chris Chugg, Cristalline a pris hier la troisième place du Grand Prix, montée par l’Américaine Adrienne Sternlicht. Parmi les quatre double sans faute de l’épreuve (avec un barrage conclu en 43“86), toutes deux avaient déjà signé un sans-faute en première manche de la Coupe des nations la veille.
Seule autre couple à avoir réalisé le double sans faute, la Canadienne Lisa Carlsen et Parette ont pris la quatrième place de l’épreuve. Avec une barre à terre au barrage, l’Irlandais Denis Lynch s’est adjugé la cinquième place devant le numéro trois mondial McLain Ward associé à Gigi’s Girl, qui a lui-même précédé Lillie Keenan et l’exceptionnel Super Sox.  À noter la neuvième place du chef d’équipe irlandais Rodrigo Pessoa, associé à Chaganus.
Meilleur tricolore, Guillaume Batillat s’est classé quinzième sur Rouge Pierreville après avoir commis une faute en première manche. Associée à Uelem Croze, Alexandra Paillot est sortie de piste avec huit points. 

Les résultats ici
Le barrage de Beezie Madden ici

 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #99 GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #99

(GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter