“La retraite n’est pas d’actualité pour Qlassic Bois Margot”, Rodolphe Bonnet

Crédit : Scoopdyga

Lundi 19 février - 20h11 | Lucas Tracol

“La retraite n’est pas d’actualité pour Qlassic Bois Margot”, Rodolphe Bonnet

Samedi, Simon Delestre réagissait à la retraite sportive de son fidèle Qlassic Bois Margot en raison de problèmes d’eczéma. Contrairement à ce qui a été annoncé, Rodolphe Bonnet, propriétaire du haras du Bois Margot et du bai brun, assure que l’étalon se porte bien et qu’il n’en a pas encore terminé avec sa carrière de sauteur.

“Je démens complètement, l’information était erronée”. Rodolphe Bonnet est catégorique. Non, son Qlassic Bois Margot n’est pas à la retraite. Alors qu’il l’avait appris sur d’autres sites internet d’information équestre, Simon Delestre n’avait pas paru étonné par cette nouvelle, expliquant que l’étalon souffrait de problèmes d’eczéma. À ce titre, Rodolphe Bonnet tient à mettre les choses au point. “Je n’ai pas de nouvelles de Simon Delestre depuis quatre mois, donc il n’est pas à même de donner des informations sur Qlassic. Cette année, nous allons mettre l’accent sur la reproduction et sa semence sera disponible en frais. Dans un premier temps, il n’aura donc pas accès aux concours, mais il reprendra bien la compétition après avoir fait la monte. Sa retraite n’est pas d’actualité”, soutient-il.
Si l’on ne devrait donc pas voir le fils de L'Arc de Triomphe en concours dans les mois à venir, le bai brun devrait donc revenir. Il serait même complètement remis de ses problèmes de santé. “Il est actuellement en Normandie chez Aymeric de Ponnat, et il a encore sauté la semaine dernière. Effectivement, quand nous l’avons récupéré, comme tous les ans pour la saison de monte, il était dans un état assez alarmant. Quand un cheval rencontre de petits problèmes de peau, on ne l’envoie pas en thalassothérapie pour le traiter à l’eau de mer tous les jours. Ce n’est pas un traitement adapté… Depuis, nous nous occupons beaucoup de lui, il est en pleine forme”, assure Rodolphe Bonnet.

Quant au choix de mettre en avant la carrière de reproducteur du médaillé d’argent par équipes des Jeux équestres mondiaux de Normandie, il serait motivé par la seule volonté de satisfaire les éleveurs, selon lui davantage enclins à se tourner vers les étalons disponibles en frais. “Ses poulains s’avèrent exceptionnels et il se trouve qu’un mâle disponible en frais saillit beaucoup plus qu’un autre qui ne l’est pas. C’est la raison pour laquelle nous privilégierons sa carrière d’étalon en ce début d’année”, souligne encore le propriétaire du haras.
 

À lire également...

Réagissez

  • Gandalf - le 20/02

    Si Simon n'a pas appelé le proprio c'est sûrement qu'il savait déjà que quoiqu'il arrive le cheval ne reviendrait pas. Je doute qu'il ne sache pas qu'il était arrivé chez aymeric. Si le proprio n'a pas prévenu Simon je pense que lui l'aura fait...

  • mire - le 20/02

    Ca sent le divorce sans consentement mutuel, si toutefois cela existe

  • Salvatore - le 20/02

    Les feux de l'amour (série tv) , cruella d'enfer et les 101 Dalmatiens.

  • muybien29 - le 19/02

    Et Simon apprend ça sur des sites internet et il appelle pas le proprio? Qui veut nous faire croire ça?

  • Gandalf - le 19/02

    Peut être une "légère "amertume que Qlassic ne soit plus le cheval de tête de Simon.. Mais il est vrai que le distribuer en frais est une bonne idée. . A défaut de faire beaucoup plus de juments au moins il y en aura peut être plus de pleines!!

  • muybien29 - le 19/02

    Hallucinant!

  • mire - le 19/02

    Ambiance quand tu nous tiens.............. Au moins si Aymeric n' est pas officiellement le nouveau cavalier, il est sur la voie! Dire autant de gentillesses sur un cavalier , c' est assez exceptionnel ..............Ca fait peur de mettre un cheval chez ce cavalier...............en attendant le prochain démenti .................. en ce moment c' est la mode dans tous les domains, les yeux dans les yeux..................!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le mag

GRANDPRIX #97 GRANDPRIX n°97 JUIN

GRANDPRIX #97

(GRANDPRIX n°97 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter