À Bordeaux, Boyd Exell s'adjuge à nouveau la finale de Coupe du monde

Et de cinq pour l'Australien Boyd Exell !
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 04 février - 19h14 | À Bordeaux, Yeelen Ravier

À Bordeaux, Boyd Exell s'adjuge à nouveau la finale de Coupe du monde

Cet après-midi, le Parc des expositions de Bordeaux a accueilli la finale de la Coupe du monde d'attelage. Après sept étapes en Europe, c'est sans surprise Boyd Exell qui a été le meilleur des sept finalistes, devançant de très peu le Suisse Jérome Voutaz et le Néerlandais Koos de Ronde.

C'est à 17h30, après le Grand Prix de la Ville de saut d'obstacles, que la cloche a retenti, sonnant le top départ pour la finale de Coupe du monde d'attelage. Après Stuttgart, Stockholm, Budapest, Genève, Londres, Malines et Leipzig, le dernier temps fort du circuit indoor se tenait au Parc des expositions de Bordeaux. Les sept qualifiés avaient évidemment à cœur de s'adjuger le précieux trophée et la dotation de 30 000 euros.

Ouvreur de cette finale, Benjamin Aillaud était le seul Français à avoir réussi à se qualifier. Le meneur tricolore, aux commandes de son attelage composé de Spirit JW, Trienke, Topspeed Macho et Agnes Friesian MP, a réalisé une superbe partition sans faute avec un chronomètre total de 172''06. Exemplaire et en progrès mais encore un peu loin des favoris, Benjamin Aillaud a terminé septième, dernier du classement de cette finale. Seul représentant belge également, Geerts Glenn a lui aussi signé une bonne prestation en 163''92, écopant de cinq pénalités, terminant entre Benjamin Aillaud et... Ijsbrand Chardon ! Le champion d'Europe de Göteborg, qui n'avait pas emmené son meilleur attelage, a bouclé un passage en 160''25. Une place plutôt inhabituelle pour le numéro trois mondial, encore en transition entre deux attelages. Juste après, c'est son fils qui a pris le départ. Avec une seconde de moins, l'élève a dépassé le maître en finissant quatrième.
Le Néerlandais Koos de Ronde, le Suisse Jérome Voutaz et l'Australien Boyd Exell ont eux fini tous les trois en tête de la première manche, se préparant pour le drive-off.

Jérome Voutaz vient titiller Boyd Exell

Jérome Voutaz vient titiller Boyd Exell - À Bordeaux, Boyd Exell s'adjuge à nouveau la finale de Coupe du monde

Crédit : Scoopdyga

Le drive-off à trois s'est joué devant un public encore nombreux et bien énergique ! Si Koos de Ronde a signé une belle performance, cette dernière n'a pas été suffisante pour les premières places. Avec un chronomètre de 315''89, le Néerlandais a dû se contenter de la médaille de bronze, terminant en prime meilleur cavalier national devant Ijsbrand Chardon ! "Au premier tour, j'ai commis une faute malchanceuse", a expliqué l'intéressé. "J'avais une bonne vitesse en plus ! J'ai pris quelques risques à la fin, nous étions très proches les uns des autres. Je suis content d'être sur le podium, d'autant que deux chevaux s'étaient blessés avant la saison indoor. Je suis le meilleur Néerlandais de la finale, mais évidemment Bram et Ijsbrand Chardon ne sont pas contents de leurs résultats."
Heureux comme jamais, Jérome Voutaz a pris une superbe deuxième place, en récompense d'une saison fructueuse, et fut très proche de devancer le quasi-intouchable Boyd Exell ! Résultat remarquable pour le meneur amateur et mécanicien professionnel. "Je suis 100 % mécanicien à la base !", en rigole le Suisse. "Certains font du tennis, d'autres de la randonnée, moi c'est de l'attelage ! Je m’entraîne le soir après le travail. Nous sommes des passionnés et nous nous faisons plaisir. C'est vrai que mes chevaux sont adaptés à mon mode de fonctionnement, et je peux me permettre de faire des erreurs, comparé aux chevaux qui sont un peu plus dans le sang. Nous arrivons en tout cas à rivaliser avec les autres ! Je suis déjà content d'avoir battu Boyd Exell à Leipzig, parce que c'est une référence mondiale."
Quant au favori... Il ne l'est pas pour rien ! L'Australien Boyd Exell a pourtant vacillé aujourd'hui, manquant de se faire passer devant par Jérome Voutaz... Mais le numéro un mondial a bien fait valoir son rang en s'adjugeant une huitième finale de Coupe du monde ! "Jérome avait déjà effectué un super concours à Leipzig. Il avait remporté la victoire au drive-off, donc aujourd'hui, j'étais plus déterminé ! Je n'ai pas constamment envie de gagner, j'ai juste peur de perdre ! (rires) Ma tactique était de finir sans faute. Nous pouvons désormais nous concentrer sur la saison extérieure, et notamment les championnats du monde de Tryon maintenant."
 

À lire également...

Réagissez