Les Bleus se prennent les pieds dans le tapis à Bordeaux

Roger-Yves Bost et Sydney une Prince ont tenu leur rang ce soir.
Crédit : Scoopdyga

Samedi 03 février - 23h41 | À Bordeaux, Sébastien Roullier

Les Bleus se prennent les pieds dans le tapis à Bordeaux

Si Roger-Yves Bost a permis au public bordelais de croire presque jusqu’au bout à une victoire française dans la douzième et avant-dernière étape de la Ligue d’Europe de l’Ouest de la Coupe du monde Longines, les Français ont globalement déçu. Pire, aucun de ceux qui luttaient encore pour une place en finale du circuit n’a marqué de points dans cette épreuve de prestige. Dure soirée.

 - Les Bleus se prennent les pieds dans le tapis à Bordeaux

Alexis Deroubaix et Timon d'Aure ont encore laissé une très belle impression en piste.
Crédit : Scoopdyga

Bien qu’ils ne soient pas parvenus à rééditer leur exploit accompli fin novembre à Madrid, Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince ont été de parfaits animateurs dans le Grand Prix Coupe du monde de Bordeaux, ce soir au Parc des expositions. Après leur sans-faute acrobatique au tour initial, le public attendait de pied ferme les champions olympiques de Rio au barrage. À ce stade, le Barbizonnais n’a pas trouvé les bons contrats de foulées dans les première et dernière lignes et a surtout concédé une faute sur le vertical 11, avant-dernière difficulté, ce qui l’a repoussé au septième rang de cette épreuve historique. Il a toutefois signé la meilleure performance française ce soir.
Neuf autres couples étaient en lice dans la cité girondine. Pour la neuvième fois en douze étapes, Kevin Staut est rentré dans les points, se classant onzième grâce au tour initial à quatre points le plus rapide de la soirée avec Rêveur de Hurtebise*HDC. Une mince consolation pour le Normand, leader du circuit, qui a dû rager de sa toute petite faute concédée sur l’oxer 7a placé à l’entrée du double… Félicitations à Alexis Deroubaix, lui aussi dans les points, grâce à sa quinzième place avec l’excellent Timon d’Aure. Déjà à son avantage lors du très sélectif Grand Prix CSI 5* de Genève, ce couple a confirmé à l’occasion de sa première apparition en Coupe du monde, ne s’inclinant que sur l’oxer 4.

C'est fini pour Pénélope Leprevost…

Crédité de vingt-deux points en Coupe du monde avant ce soir, Aldrick Chéronnet, l’un des locaux de l’étape, devait absolument performer. Hélas, il échoué sur l’oxer 8 et s’est montré moins rapide que les deux Normands avec Tanael des Bonnes. Ce faisant, il a quasiment dit adieu à la grande finale Longines programmée mi-avril à l’AccorHotels Arena de Paris. De fait, le pari reste mathématiquement faisable, mais il lui faudrait au moins terminer sur le podium de l’ultime étape, dans trois semaines à Göteborg… Bien plus proche de la qualification, Simon Delestre devra lui aussi passer par la Suède. Ayant encaissé deux fautes ce soir avec Teavanta II C Z, sur le vertical 5 dont la barre a hésité à tomber et sur l’oxer 12, le Lorrain a terminé vingt-quatrième. Juste devant Pénélope Leprevost, qui a dû composer avec la perte d’un fer de Vagabond de la Pomme au paddock. En piste, le couple a encaissé huit points sur le maudit oxer 4 et le vertical 13 défendu par une palanque. La Normande est mathématiquement éliminée de la course à la finale…

Simon Delestre et Julien Épaillard vont trembler

Simon Delestre et Julien Épaillard vont trembler - Les Bleus se prennent les pieds dans le tapis à Bordeaux

Pour Julien Épaillard, décevant ce soir avec Usual Suspect d'Auge, il faudra passer par Göteborg dans trois semaines.
Crédit : Scoopdyga

Huit points également pour Cédric Angot et Saxo de la Cour, pour qui la finale n’était pas un objectif. Comme hier, le duo a péché en début de tour, l’alezan renversant des antérieurs le délicat vertical 3 et le gros oxer 4, qui n’étaient séparés que de trois foulées de galop. Huit points encore pour Julien Gonin et Soleil de Cornu CH, qui ont alterné le bon et le moins bon sur ce parcours, fautant sur l’oxer 2 et le vertical 7b.
Les scores de Julien Épaillard et Olivier Robert se sont malheureusement avérés bien plus lourds encore. Juché sur Usual Suspect d’Auge, vainqueur l’été dernier du Grand Prix CSI 5* du Longines Paris Eiffel Jumping, le Normand, en quête des derniers points lui faisant encore défaut, a subi un très inattendu mouvement de défense de l’alezan à l’abord du triple. Après avoir repris le contrôle de ce cheval qu’il a fait naître, le tenant du titre a fauté sur le vertical 10b et terminé avec un total de quinze points. Olivier, lui, devra oublier cette soirée et même toute la saison indoor. En six étapes, il n’aura pas marqué le moindre point. Certes pas assez performant, il a aussi, et encore ce soir, joué de malchance. Cette fois, Quenelle du Py s’est blessée à la bouche juste avant l’épreuve, ce qui l’a contraint à changer de mors. En piste, devant son public, cela s’est traduit par un total de cinq fautes (3, 4, 5, 12 et 13). Quand on se rappelle qu’il n’avait pas pu défendre ses chances lors de la dernière finale, déjà pour une blessure de Quenelle…
Quant à savoir combien de Français pourront se présenter à Bercy, seuls Kevin Staut et Roger-Yves Bost sont assurés de leur participation. Pour Simon Delestre et Julien Épaillard, dix-septième et dix-neuvième sur vingt qualifiables, il faudra assurer à Göteborg… ou compter sur des défections de dernière minute.

Les résultats
Le classement de la Ligue d'Europe de l'Ouest
Lire la réaction de Philippe Guerdat ici

Retrouvez toutes les vidéos des parcours du Jumping de Bordeaux sur Grand Prix TV

À lire également...

Réagissez

  • Gandalf - le 04/02

    "Inattendu mouvement de defense" d'usual suspect..... Vous l'avez pas souvent vu en épreuve ce cheval ! En tout cas, bravo à Alexis et Timon.