Harrie Smolders et Zinius surfent sur la vague du succès à Bordeaux

Crédit : Scoopdyga

Vendredi 02 février - 21h00 | À Bordeaux, Lucas Tracol

Harrie Smolders et Zinius surfent sur la vague du succès à Bordeaux

La deuxième épreuve du CSI 5* de Bordeaux, contre la montre et à 1,50m, vient de remettre son trophée au Néerlandais Harrie Smolders. Le numéro deux mondial, qui s'était incliné lors de l'épreuve précédente, a repris le cours des opérations avec Zinius ce soir. Le centaure Marcus Ehning et François Mathy Jr ont complété le podium.

 - Harrie Smolders et Zinius surfent sur la vague du succès à Bordeaux

Meilleur couple tricolore, Julien Gonin et Soleil de Cornu CH se sont adjugés la quatrième place ce soir.
Crédit : Scoopdyga

La deuxième épreuve du Jumping International de Bordeaux, organisé au Parc des expositions de la ville, a lancé son coup d'envoi à 19h30. Devant des tribunes archi-combles et un public investi, quarante-et-un cavaliers se sont élancés sur le parcours à 1,50m, concocté par Uliano Vezzani. 

Première à prendre le départ, Edwina Tops Alexander avait opté ce soir pour une préparation en vue du Grand Prix de Coupe du monde de demain soir. Associée à California, l'Australienne a tout de même écopé d'une faute et d'un point de temps dépassé. À sa suite, Daniel Deusser a signé le premier sans faute en 74"84 sur Cassini Bay, un bai longtemps vu sous la selle de la Suédoise Jonna Ekberg. Parti en numéro six, Harrie Smolders a pris les commandes de l’épreuve en imposant un chronomètre de référence de 63“92 sur son petit mais redoutable Zinius, le cheval avec qui il remportait le Grand Prix de la Coupe du monde à Malines en décembre.
 
Beaucoup ont tenté de rattraper le vice-champion d’Europe, mais la plupart d’entre eux s’y sont cassé les dents. Malgré un tournant on ne peut plus court pour aborder la palanque, l’Italien Lorenzo de Luca et son beau Halifax van het Kluizebos se sont faits piéger à deux reprises en fin de parcours. Sur son meilleur cheval Soleil de Cornu CH, Julien Gonin n’est pas passé loin, et a arrêté le chronomètre Longines en 67“65, synonyme de quatrième place finale. Vainqueur de l'épreuve d'ouverture sur Well Done, le Rhônalpin a cette fois réalisé la meilleure performance tricolore. 

À domicile, Olivier Robert n’a pu empêcher deux fautes de Quenelle du Py dans le double numéro onze. Parti avec un sacré tempo, Simon Delestre a vite vu ses espoirs de victoire s’envoler. Le Lorrain a dû réaliser une volte à l’abord de l’oxer numéro cinq, ne parvenant apparemment pas à trouver de distance convenable sur Gain Line. Ça n’est pas passé non plus Bertram Allen qui a lui aussi fait un cercle devant le double numéro cinq sur Christy Jnr, un hongre de neuf ans par Indoctro. Pourtant en passe de réaliser une démonstration, le Belge Pieter Devos s’est fait piéger sur l’ultime oxer, avant de chuter après avoir franchi la ligne d’arrivée. Son cheval Gin D et lui n’ont en effet pas été d’accord sur le sens de la sortie, ce qui a donné lieu à une séparation de corps, heureusement sans gravité.
 
Quatrièmes de la Coupe du monde de Leipzig, Marcus Ehning et l’exceptionnel Comme Il Faut se sont dangereusement rapprochés du chronomètre d’Harrie Smolders. Avec 1“37 de plus, le couple a finalement conclu l’épreuve à la deuxième place, devant François Mathy Jr. et son prometteur fils d’Ugano Sitte, Casanova de l’Herse.
Sur cette épreuve taillée pour sa jument Elky van het Indihof*HDC, le numéro un français Kevin Staut a rapidement été stoppé dans son élan puisque la barre du deuxième vertical n’est pas restée sur ses taquets. Même score pour les champions olympiques Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince, fautifs sur la palanque. Fraichement associés, Philippe Rozier et Cristallo A*LM ont délivré un beau sans faute, assorti d'un point de temps dépassé, ce qui augure de belles choses pour la suite. Bon parcours également pour Alexis Deroubaix et Timon d'Aure, avec un sans-faute sage, qui leur vaut la septième place du classement.
 
Deuxièmes dans le Grand Prix secondaire du CSI 5*-W de Londres, vainqueurs de la Coupe du monde de Malines, troisièmes de l’étape de Leipzig, Harrie Smolders et Zinius surfent donc sur la vague du succès. Pour preuve, sur dix-sept épreuves internationales courues depuis le mois d’octobre, le couple est monté à quinze reprises sur le podium, et s’est imposé dans quatre de ces rendez-vous.
 
 

À lire également...

Réagissez

  • Gandalf - le 03/02

    Décidément Alexis Deroubaix n'a pas de chance... Après l'avoir nommé autrement pour les jeunes étalons, vous ne parlez pas de son sans faute synonyme de 7e place avec son bon Timon d'aure... Un couple mais aussi un cavalier en plein essor. ..

Le mag

GRANDPRIX #96 GRANDPRIX n°96 MAI

GRANDPRIX #96

(GRANDPRIX n°96 MAI)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter